Actu Chômage

vendredi
15 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Franprix signe un partenariat pour favoriser l’emploi des réfugiés en Île-de-France

Franprix signe un partenariat pour favoriser l’emploi des réfugiés en Île-de-France

Envoyer Imprimer

Franprix a signé un partenariat avec France terre d’asile, association de promotion des droits humains, qui vise à favoriser l’insertion professionnelle des réfugiés, en leur offrant la possibilité d’accéder à un emploi en magasin.

altD’après l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), 193.550 bénéficiaires de la protection internationale vivaient en France en 2014, dont près de la moitié en Île-de-France.

Si ces personnes ont librement accès au marché du travail français, force est de constater qu’elles sont confrontées à de nombreuses difficultés dans leur recherche d’emploi.

Dans ce contexte, Franprix, acteur de proximité, a décidé de s’engager en faveur de l’insertion professionnelle des réfugiés (1), à échelle régionale, en collaboration avec France terre d’asile. À travers le projet Reloref (2), l’association soutient notamment l’accès à l’emploi des réfugiés statutaires.
 
Le partenariat, signé fin 2015, doit permettre aux réfugiés qui répondent aux critères de recrutement de l’enseigne d’accéder à un emploi en tant qu’Employé Commercial Polyvalent au sein des magasins intégrés Franprix. Concrètement, Franprix s’engage à convier les réfugiés orientés par les services de France terre d’asile à ses sessions de recrutement organisées en Île-de-France. L’accord s’inscrit dans le contexte d’expansion de l’enseigne qui requiert le recrutement de nombreux employés commerciaux polyvalents, véritables piliers du nouveau concept de magasins Franprix Mandarine. «Ce partenariat est tout à fait cohérent avec notre nouveau projet humain : mettre l’accent sur la proximité et l’accueil client et proposer plus de services. Dans ce cadre, nous avons choisi d’axer le recrutement sur la motivation du candidat et son sens du commerce, plutôt que sur la connaissance spécifique d’un métier», explique Jean-Paul Mochet, Directeur Général de Franprix.
 
Pour France terre d’asile, cette alliance est une façon d’élargir son périmètre d’action en faveur de ces publics. «Ce qui nous a séduits dans ce partenariat, c’est la parfaite adéquation du projet avec le concept de magasins Franprix Mandarine, qui modernise la figure du commerçant en réinvestissant les quartiers. Les publics déracinés ont besoin de cette proximité retrouvée et Franprix nous est apparu comme le partenaire idéal. Il s’agit d’une sacrée rencontre !» ajoute Fatiha Mlati, Directrice de l’Intégration chez France terre d’asile.
 
Ce partenariat fait partie intégrante de l’engagement sociétal de Franprix et s’inscrit dans son action en faveur de la diversité et de l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi.
 
(1) Les publics concernés sont plus exactement les «bénéficiaires de la protection internationale», terme qui regroupe à la fois les «réfugiés statutaires» et les «bénéficiaires de la protection subsidiaire», qui ont obtenu une protection de l’État français au titre de l’asile.

(2) Lancé en 2004, le Réseau pour l’Emploi et le Logement des Réfugiés (Reloref) est un projet cofinancé par le Fonds Asile Migration Intérieure (FAMI).
 
À propos de France terre d’asile : France terre d’asile intervient pour la promotion des droits humains et prend en charge des personnes en besoin de protection, notamment les demandeurs d’asile, les réfugiés ou encore les mineurs isolés étrangers. L’association mène un travail juridique et politique, des actions d’information, des démarches et interventions auprès des organismes publics et privés concernés. Elle est présente dans 10 régions, 28 départements, à travers l’animation d’une cinquantaine de dispositifs qui accompagnent plus de 10.000 personnes prises en charge chaque jour.
 

Communiqué de presse de Franprix & de France terre d'asile.


Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 25 Septembre 2017 11:25 )  

Commentaires 

 
+4 # Razboul 2016-04-06 02:36 … force est de constater qu’elles sont confrontées à de nombreuses difficultés dans leur recherche d’emploi.

tu m'étonnes !!!! ils ne sont pas seuls à connaitre des problèmes : 6,5 millions d'inscrits chez PE
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+8 # Riri7011 2016-04-11 23:25 C'est lamentable…et nous qui nous battons tous les jours pour avoir un job, les autres vont avoir tout sur un plateau. Ca fait de la pub gratuite pour Franprix qui va bientôt nous faire croire qu'il est humain ! et nous alors ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2016-04-12 01:15 L'embauche de ces réfugiés chez Franprix n'est pas garantie. L'enseigne s'engage à les accompagner dans leur procédure de recrutement.

Cet engagement n'est peut-être pas une "bonne pub" au regard des "réticences" d'une partie de la population à l'accueil des réfugiés en France (votre réaction le confirme ici). Si j'ai bonne mémoire, les sondages indiquaient que 60 à 70% des personnes interrogées se déclaraient "peu favorables" ou "pas favorables" à l'accueil des migrants.

L'argument avancé par Franprix est un peu vaseux : "Ce partenariat est tout à fait cohérent avec notre nouveau projet humain : mettre l’accent sur la proximité…". La notion de "proximité" s'appliquerait-elle plus aux réfugiés qu'aux personnes au chômage résidant dans les quartiers où sont implantés les magasins de l'enseigne ?

Si les intentions de Franprix sont louables à première vue, cette entreprise sait aussi qu'un réfugié sera peut-être plus conciliant, plus malléable, moins exigeant qu'un salarié bossant en France depuis des années. Ce sujet est donc plus complexe qu'il n'y paraît.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+9 # PoleBismuth 2016-04-13 18:18 Bien vu Franprix, ces migrants seront certainement moins exigeants et moins revendicatifs quand on veut les faire bosser le dimanche !
Comment faire passer une décision capitaliste pour un acte humaniste.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+10 # Marredesstagesabusif 2016-05-15 22:58 En ce moment sur le site de Franprix 12 cdis et 12 stages donc je BOYCOTTE FRANPRIX et vous invite à le faire aussi.

c est ILLÉGAL.

JE BOYCOTTE aussi casinô je fais mes courses chez les petits producteurs. Et tout le monde fait le même constat. Les hypersmarches se cassent la figure.

Qu'ils commencent par respecter le code du travail. Les stagiaires sont pas là pour remplacer des salaries.

RAS LE BOL.
Je méprisais cette enseigne. Et son attitude me débecte encore plus.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+8 # Andrea H. Japp 2016-05-27 13:53 boycott franprix et toutes les franchises.
si vous continuez a acheter chez eux vous le voulez bien…
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...