Actu Chômage

dimanche
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil s'informer Social, économie et politique La retraite assurée de François Chérèque

La retraite assurée de François Chérèque

Envoyer Imprimer
A 56 ans, l'ex leader de la CFDT échappe au sort du commun des seniors et commence une nouvelle vie à l'Inspection générale des Affaires sociales.

L'ex-secrétaire général de la CFDT — qui a quitté ses fonctions fin novembre, passant le témoin à Laurent Berger — a été nommé jeudi en Conseil des ministres "inspecteur général des affaires sociales" sur proposition des ministres Marisol Touraine et Michel Sapin. A compter du 7 janvier, ce social-traître notoire, qui estime qu'augmenter le Smic pénalise les entreprises (les salariés, il s'en fout), "évaluera les politiques sociales afin d'éclairer la décision publique"...

L'IGAS, nouvel employeur de M. Chérèque, est un service interministériel de contrôle, d'audit et d'évaluation des politiques sociales qui réunit 130 experts de la "cohésion sociale" (famille, protection de l'enfance, lutte contre l'exclusion, travail social…), de la protection sociale (Sécu, prestations…), du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et de la santé. L'IGAS est, avec le Conseil d'État, la Cour des Comptes et l'Inspection générale des finances (IGF), l'un des grands corps administratifs de l'État où la patrie reconnaissante recase ses "fleurons" : ainsi Fadela Amara, déplorable secrétaire d'État chargée de la Ville du gouvernement Fillon 2, y fut nommée en janvier 2011 avec un salaire d'entrée de 8.000 € par mois hors primes. Pour la petite histoire, un inspecteur général en fin de carrière perçoit en moyenne 124.144 € annuels.

Bref : c'est une bonne planque. Et, selon la presse, M. Chérèque devrait également prendre la présidence du think-tank Terra Nova, fondation proche du PS et longtemps dirigée par feu Olivier Ferrand.

On le sait, la CFDT est un peu la branche syndicale du Medef. Et le successeur de M. Chérèque affiche le bon profil : il s'est dit prêt à un compromis sur des accords réduisant le temps de travail et les rémunérations en échange du maintien de l'emploi en cas de difficultés pour des entreprises (les fameux accords "compétitivité-emploi") !

Sachant que, pour être validé, l'accord "historique" portant sur la "réforme du marché du travail" initiée par le gouvernement doit être signé par au moins deux des quatre syndicats dits "représentatifs", on est mal barrés !!! La CGT et FO ont déclaré qu'elles ne signeraient pas un texte prônant plus de flexibilité. Par contre, à l'Unedic comme ailleurs, la CFDT et la CFTC ont toujours eu la signature facile devant le patronat.

Que deux syndicats de salariés se couchent devant le Medef, c'est ce que le gouvernement attend, lui qui devra reprendre l'épineux dossier après le 11 janvier en cas d'échec des négociations. Le 31 décembre sur RFI, le secrétaire général de Force Ouvrière l'a soupçonné à juste titre de se défausser : «Je sens bien que du côté gouvernemental, ils aimeraient bien que les syndicats acceptent de la flexibilité pour qu’ils puissent la reprendre dans la loi sans qu’ils en soient responsables»...

Parti socialiste, CFDT ou CFTC : que des lâches et des vendus ! La promotion de François Chérèque nous prouve que trahir ceux que l'on devrait protéger, ça paye.

SH


NDLR : C'est officiel, François Chérèque a été chargé par Jean-Marc Ayrault du suivi de son plan — truffé de miettes — de lutte contre la pauvreté. Grâce à cette nomination, Chérèque a déjà réglé un cas : le sien ! Payé 4.500 euros par mois quand il était à la tête de la CFDT, le voici désormais rémunéré 7.257,55 euros net/mois en tant qu'inspecteur général des affaires sociales (mais pour lui, le Smic reste toujours trop élevé)...



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 27 Janvier 2013 15:41 )  

Commentaires 

 
# lebeaupolo 2013-01-04 19:40 Ben voilà , y a des économies à faire et c'est là qu'y faut commencer: Virer les blablas qui engraissent sur le dos de la République comme les rats dans le fromage.

130 experts nous ont mis dans le mur depuis 1 génération, et on fait quoi? on en rajoute 1 de + !
Et au prix fort !

Comment tu veux que les gens en aient pas marre quand y voient ça ?
On se fout des Grecs qui sont dans la mélasse, mais la France c'est pareil quand tu grattes un peu.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Castafiore59 2013-01-05 19:19 Comme disait Coluche : "Un pour tous, tous pourris !". Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Chiz 2013-01-06 16:00 experts de la "cohésion sociale" !

Ah l'humour qui fait mal …(ok il aurait aussi bien pu être médiateur de Pôle Emploi …)
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2013-01-06 20:04 Oh non : au moins Jean-Louis Walter se casse le cul pour que Pôle Emploi traite mieux les chômeurs. François Chérèque et ses sbires de l'Unedic, eux, nous ont toujours planté des couteaux dans le dos ! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Chiz 2013-01-06 23:28 Je n'ai pas voulu comparer les hommes juste dire que quand on est estampillé experts, on a accès à ce type de postes qui ne sont pas qu'honorifiques et que la "fabrication de l'expertise" n'est pas trop soumise à l'aval des publics concernés/administrés…
Concernant JL Walter, on aura une meilleure idée de son apport lorsque son rapport va sortir, non ?
Pour les couteaux dans le dos reçus de la part des sbires de l'Unedic, cela ne concerne t'il que la Cfdt ? Autant que je sache, d'autres syndicats que la Cfdt sont au conseil.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2013-01-06 23:57 JL Walter a déjà rendu deux rapports que nous avions commentés ici :

www.actuchomage.org/2012042520482/Social-economie-et-politique/pole-emploi-le-rapport-du-mediateur.html

www.actuchomage.org/2011032514922/La-revue-de-presse/pole-emploi-le-rapport-accablant-de-jean-louis-walter.html

Par exemple, l'abandon récent de la rétroactivité des radiations, c'est lui qui l'a porté.
Pour mieux le connaître, nous étions allés l'interviewer :

www.actuchomage.org/2012111923242/L-actualite-du-site/le-mediateur-de-pole-emploi-cest-quoi.html

Au vu de son parcours, contrairement à tant d'autres, c'est un "expert" bien à sa place.

Sinon, en ce qui concerne les sbires de l'Unedic, tu as raison : la CFDT n'est pas la seule à trahir ceux qu'elle est censée défendre. La CFTC ne vaut pas mieux, et parfois avec FO on a eu de mauvaises surprises.

D'ailleurs, une rumeur court comme quoi le Medef tente d'acheter la signature de FO dans les accords sur l'emploi en lui proposant la direction de l'Agefiph. Ça vient de Médiapart… à suivre.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# tinou 13 2013-01-11 13:43 Moi la cfdt je ne supporte plus et même je l'écrit franchement je ne crois plus aux syndicats ,nous avons été trahi par une déléguée lors d une externalisation qui nous a mené à un plan social par la suite .Et elle a eu un boulot dans l'entreprise dans une autre branche et travaille toujours et le drh aussi à eu un boulot de directeur général de cette branche c'est pas curieux ça???? Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Mutin Christiane 2013-10-06 10:28 Monsieur Chérèque,
Pour moi, vous étiez un homme respectable ; j'appréciais vos débats et ce que je nommerais votre ligne de conduite.
Pourtant, ce jour j'apprends que votre dernière nomination par le Président de la République (certes une fonction qui doit vous prendre un certain temps) vous permet de toucher une somme plus que respectable, à savoir plus de 10 000€/mois ! Croyez-vous que vous puissiez encore penser au petit qui lui ne touche que le 10ième …et même parfois moins ; peut-être est-ce cela la justice sociale ???Comme chrétienne, je n'y comprends rien.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...