Actu Chômage

dimanche
29 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil LES ACTUS Social, économie et politique Le vrai visage de Laurent Wauquiez

Le vrai visage de Laurent Wauquiez

Envoyer Imprimer
Il souhaite non seulement astreindre les allocataires du RSA à des travaux d'intérêt général mais, plus largement, plafonner le cumul des aides sociales «à 75% du Smic» pour marquer l'écart avec «celui qui travaille». Une véritable imposture.

A l'instar de son successeur Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi «et du Chômaaaaaaage !», le bon soldat Wauquiez avait l'air tout gentil, comme ça, avec son petit cheveu sur la langue. Mais, patatrac… hier soir, il a enfin tombé le masque.
Admirez son intervention sur BFM-TV face à un journaliste qui, pour paraphraser Frédéric Lordon, a posé «des questions acérées ayant à peu près le tranchant d'une asperge» (attention, sortez vos sacs à vomi !) :



De quoi nous faire commencer la semaine dans la joie et la bonne humeur, pas vrai ?

Les «classes moyennes» à nouveau convoitées

L'ex secrétaire d'Etat à l'Emploi — promu, malgré son piètre bilan, ministre des Affaires européennes —, catholique affiché et membre de l'UMP, est l'un des fondateurs de «la Droite sociale» (vous avez le droit de ricaner), un "cercle de réflexion" prétendant regrouper une cinquantaine de parlementaires qui, après avoir servi avec zèle les contribuables les plus aisés au détriment de l'intérêt général selon la "feuille de route" de Nicolas Sarkozy, affirment désormais leur volonté de «replacer les classes moyennes au cœur des politiques publiques».

La plaisanterie est savoureuse puisque, depuis quatre ans, le "Président du pouvoir d'achat" les roule dans la farine. Mais 2012 se profile à l'horizon et, dieu merci, les «classes moyennes» ont une mémoire de carassin... Afin de reconquérir cet électorat aussi large que disparate au bénéfice de son Maître, la recette — toujours la même — est simple : à l'encontre des principes chrétiens les plus élémentaires, des droits de l'homme et des conventions internationales, Laurent Wauquiez, porte parole/animateur de sa «Droite sociale», n'hésite pas stigmatiser les plus faibles et à liguer la "France d'en bas" contre celle qui est au fond du trou.

L'exemple du salarié aux 3x8 chez Michelin, «modeste» propriétaire dont la maison se situe en face de celle d'un homme «qui est au RSA», est d'une violence inouïe, digne du racolage lépéniste le plus crasse. Plus répugnant encore est l'usage que fait Laurent Wauquiez d'un détail faussement humanisant : ce travailleur naïf, attiré par les sirènes frontistes, l'a «pris par la main» afin de lui communiquer sa haine envers son voisin, un «assisté» de 32 ans qui mériterait, par conséquent, d'aller dormir à la rue ! Décidément, pour mener campagne, l'UMP hésite pas à sombrer dans l'ignoble.

«Le cancer de la société française»

Comme l'a expliqué Mathieu Magnaudeix sur Mediapart, le fantasme de la France, «pays d'assistés» est désormais vigoureusement agité en vue des élections. Et l'offensive, qui ne concerne plus quelques fainéants soupçonnés de fraude mais des familles entières, ne fait que commencer ! On se croirait au Royaume-Uni où le gouvernement libéral-conservateur de David Cameron, se plaignant d'un «chômage transgénérationnel» (alors que leur taux de chômage bat des records et que la récession les guette…) fait la chasse à la «culture anti-travail» et à la «culture de l'assistance» qui gangrèneraient la société britannique. S'attaquer aux victimes de leur modèle économique : quelle façon plus pitoyable de nier son échec !

«Aujourd'hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes de minima sociaux (???), peut gagner plus qu'un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au Smic, a déclaré Laurent Wauquiez. Ça, c'est la société française qui tourne à l'envers.» En effet, on marche sur la tête : quoi de plus aberrant qu'une société qui prône la "valeur travail" alors que celui-ci est non seulement rare, mais ne paie pas ! Aujourd'hui, ceux qui bossent ne s'en sortent plus, ceux qui retrouvent un emploi travaillent carrément à perte, tandis que ceux dont les employeurs ne veulent pas sont condamnés à la misère. Au lieu de dénoncer ce travail qui décourage car il ne paie plus en suggérant de revenir, par exemple, sur les 24 milliards d'euros d'allègements généraux dits "pour l'emploi" dont l'Etat se déleste chaque année et qui «encouragent» les entreprises à rémunérer leurs collaborateurs en dessous d’1,6 Smic — ceci expliquant que la France est championne du salaire minimum ou que la moitié de nos salariés gagne moins de 1.600 euros nets par mois… —, Laurent Wauquiez préfère incriminer notre système de protection sociale et, bien évidemment, ses bénéficiaires les plus fragilisés. Là est sa première imposture.

«Quelle est, pour moi, la principale injustice dans notre pays ? C'est que celui qui travaille n'ait pas un véritable écart avec celui qui bénéficie des minima sociaux.» Dénonçant «les dérives de l'assistanat» (plutôt que de pointer les dérives d'un gouvernement qui assiste outrageusement les entreprises sans contrepartie, ou bien celles d'un grand patronat qui se rémunère rubis sur ongle, se goinfre aux stock-options et aux retraites chapeaux), il estime que «cette situation-là est, pour moi, le cancer de la société française».

Voyez d'abord comment ce charlatan considère que la crise est finie, éludant le fait qu'en France il n'y a toujours pas assez d'emplois pour tout le monde et que 80% des offres du moment n'en sont que des miettes. Ensuite, voyez comment, au lieu d'admettre qu'il devient urgent que chacun puisse vivre dignement de son travail, Laurent Wauquiez a recours au nivelage par le bas afin maintenir le statu quo, proposant de «plafonner le cumul de tous les minima sociaux (???) à 75% du Smic, pas plus, pour s'assurer que, quels que soient les cas de figure, il y a une vraie différence entre celui qui travaille et celui qui est aux minima». Sauf que c'est du vent car actuellement, les plafonds d'accès à ces minima — qui ne sont ni cumulables, ni attribués individuellement mais en fonction des revenus du foyer fiscal — et aux aides sociales qui en découlent, calculés aux petits oignons, ne permettent à personne d'atteindre 75% du Smic ! Telle est sa seconde imposture.

La diversion est totale. Ainsi, pour désinciter les salariés à revendiquer de meilleurs revenus et combattre leurs véritables ennemis, il les enfume en leur proposant de maintenir les chômeurs et autres oisifs en dessous du seuil de pauvreté… alors qu'ils y sont déjà ! Ainsi compte-t-il promouvoir le «sens de l'équilibre au bénéfice des classes moyennes», qui n'y gagneront rien du tout. Ainsi fait-il en sorte de laisser le cancer de la précarité et de l'esclavagisme se propager dans le corps social.

Quand le travail gratuit et forcé devient un «service social»

«En contrepartie du RSA, il faut que chacun assume, chaque semaine, cinq heures de service social», insiste-t-il, évoquant la possibilité que les allocataires assument des tâches de surveillance des sorties d'école, de nettoyage ou d'accueil de services publics... Une proposition de loi sur le sujet devrait être déposée «dans les dix jours», a-t-il déclaré. La chose avait déjà été annoncée il y a trois semaines et nous l'avions copieusement commentée.

Quelle honte de transformer ces «travaux d'intérêt général» en «service social» ! Quelle hypocrisie ! Au moins Pierre Lang, député d'une droite 100% décomplexée, avait fait preuve d'un peu plus de franchise : les allocataires du RSA et autres chômeurs indemnisés depuis plus de six mois sont des délinquants, et leur oisiveté doit être punie. Quand bien même ne sont-ils pas responsables de leur situation. Quand bien même tout travail mérite salaire. Non : car dans les deux cas, le but de la manœuvre consiste à obliger des personnes à effectuer gratuitement des tâches qui relèvent de l'emploi public.

Laurent Wauquiez parle de «pompe aspirante» : en effet, prodiguant «de façon très généreuse, voire aveugle» des cadeaux aux plus riches, l'UMP a privé l'Etat de centaines de milliards d'euros de recettes fiscales, creusé ses déficits publics et sociaux, et les collectivités locales se sont également endettées. Donc, rien ne vaut une réserve de main d'œuvre gratuite pour continuer à faire fonctionner tout ça en préservant les nantis considérés comme "méritants", plus «assistés» que quiconque dans ce pays, et à qui l'on ne demandera aucun «petit effort» de solidarité. Pour obtenir l'adhésion de l'opinion à cette ignominie, le "diviser pour mieux régner" semble le plus approprié.

Et plus ça va, plus ça sent le brun

Elargissant le registre des boucs-émissaires, le maire du Puy-en-Velay juge anormal que notre système de protection sociale, «le plus généreux d'Europe» (ce qui est un peu exagéré), permette aussi aux étrangers, «très facilement, de bénéficier de nos différents outils de solidarité». Il se prononce pour «une durée minimum de travail» avant de pouvoir accéder aux «prestations d'assistance», évoquant une durée de référence de cinq ans. Pourtant, ce ne sont pas «les étrangers» qui «plombent notre protection sociale» mais bel et bien le chômage de masse, l'emploi précaire (dont il n'a cessé de faire la promotion) et les salaires trop bas qui participent au rabougrissement de la masse salariale. L'image du retraité maghrébin qui, à 65 ans, immigre en France pour bénéficier du minimum vieillesse relève du fantasme.

Obéissant, Laurent Wauquiez glane sur les terres du FN. C'était déjà la stratégie de Nicolas Sarkozy en 2007, et la campagne qui s'annonce en sera un pathétique copié-collé. Immigrés, chômeurs et RSAstes victimes de la crise : tous coupables, tant qu'il y aura des imbéciles pour le croire. Même si cette proposition de loi sera retoquée — car elle est non seulement inutile, mais contraire à la convention n°105 du 25 juin 1957 de l'OIT sur l'abolition du travail forcé dont la France est signataire —, elle remplit sa fonction idéologique.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 10 Mai 2011 21:35 )  

Commentaires 

 
0 # tristesir 2011-05-09 08:48 On attend encore la réponse de Wauquiez à la seule question pertinente du journaliste (?) de BFM.

Qu'est-ce que cela va rapporter au gars qui fait "les 3 huit" si son voisin est forcé de faire 5 heures de travaux hebdomadaires forcés pour des clous?

Wauquiez a bien su mêler immigration et "assistanat" dans son discours que n'aurait pas renié Le Pen.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # saintropez 2011-05-11 15:26 bonjour
il y a déja les benevoles des assosiations : leur valeur ajoutée est immense et aucun point retraite pour toutes ces heures de "travail gratuit - souvent ilssont rsa etbenevoles -
il y a un code du travail - mais pas de code du bénévolat-
c'est une sorte de travailleur clandestin qui rapporte gros et a juste le droit d'obéir ou de partir -
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # tristesir 2011-05-09 09:00 Wauquiez est un petit malin il prétend vouloir plafonner l'assistance à 75% du SMIC mais c'est déjà le cas, qui perçoit 75% du SMIC avec un revenu de substitution? C'est bien inférieur en pratique.

www.france-info.com/france-social-2011-05-09-rsa-et-minima-sociaux-les-approximations-de-laurent-wauquiez-535173-9-44.html

Wauquiez n'aura donc pas grand chose à faire pour réaliser cette partie de son programme.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # totototo 2011-05-09 10:37 Ben merci encore. (ils sont vraiment tarés ceux qui nous dirigent, pas une once de décence) Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # ELVIRA10 2011-05-09 11:15 Et ceux qui auront écouté Hervé MORIN enfoncer le clou sur BFMTV, ce matin 9 mai…

verront bien là le partage d'idéologie pour se livrer à une chasse sans merci du chômeur…

Tandis que Xavier BERTRAND affirme que les libéraux, notamment les médecins, ont le droit de s'établir là où ils le désirent et faire ce qu'ils veulent afin de préserver leur vie privée (familiale)…

Et ceux qui se trouveront privés d'emplois, grâce à la FRANCE bradée dans cette mondialisation dévastatrice…

devront servir d'esclaves à moindre coût… Sans compter que ceux qui les font travailler tire un grand bénéfice…

Honnêtement, je ne pense pas que cela soit positif
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Chiz 2011-05-09 11:40 Qui va retrouver les 2 maIsons si identiques de M. Wauquiez, celle de l'homme qui l'a pris par la main et celle de l'assisté de 32 ans qui laisser trainer ses comptes. Missionnons Denis Robert et Mediapart !
Ce qui est remarquable, c'est que Messieurs Wauquiez et Bertrand ne font pas "ça" pour eux? Non c'est pour les "Franças qui ne comprennent pas"…
Altruistes, ils sont ces sociaux de droite.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Adrien T. 2011-05-09 12:17 C'est la croyance en la rédemption par le travail (rencontrant les intérêts des classes dirigeantes)
Lu dans Libé il y a deux ou trois jours :
"Le ministre de la Justice, Michel Mercier, a souhaité vendredi «creuser l’idée d’une agence nationale du travail en prison», lors de rencontres parlementaires qui ont constaté la difficulté à «faire entrer le travail» dans les lieux de détention."

Commentaire-citation d'un lecteur:
"Qui ne travaille pas, ne mange pas ! Ce principe cynique est toujours valable - et aujourd'hui plus que jamais, justement parce qu'il devient désespérément obsolète. C'est absurde : alors que le travail est devenu superflu, la société n'aura jamais autant été une société de travail. C'est au moment même où le travail meurt qu'il se révèle une puissance totalitaire qui n'admet aucun autre Dieu à ses côtés."
http://kropot.free.fr/manifestevstrav.htm
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
-1 # le vengeur masqué 2011-05-13 11:15 "le travail est devenu superflu" ???? celui qui ramasse le caca dans les rues le matin ne sert à rien ? celui qui cultive les tomates qui arrivent dans nos assiettes ne sert à rien ?

Ce que je trouve pas normal, c'est une société où certain peuvent avoir une paie sans travailler, je pense que toute paye mérite travail, 5 heures par semaine pour des personnes qui ont (ne l'oubliez pas) beaucoup de temps libre puisque aucun travail, ne m'apparait pas fantasque.

Qu'est ce que va apporter une loi (ou décret) comme celui-ci pour celui qui travaille déjà ? la modeste satisfaction de voir de temps en temps son voisin sans boulot se lever le matin comme lui et par la même adoucir la lente pénétration anale du capitalisme, tout le monde dans la merde est préférable. Rentier de l'état ? pourquoi M. X se lève le matin pour le Smic et la petite famille Y ne se lève pas pour un cumul d'aides sociales non pas égale ou presque à 75% du Smic mais largement plus (ouvrez les yeux, ça roule en Golf 6).
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Adrien T. 2011-05-13 14:50 Succession involontaire de reportages très parlant hier sur France 2 : après un sujet sur les rsastes témoignant de leurs difficultés à trouver du travail, un sujet sur l’automatisatio n des bus à La Rochelle : plus besoin de chauffeurs dorénavant dans les bus.
Le travail des chauffeurs de bus est donc devenu superflu.
C’est en ce sens que l’évolution est à l’obsolescence du travail, non seulement peu qualifié, mais de plus en plus également le travail qualifié.

Un travail doit être rémunéré correctement : 5h de travail doivent être payées au taux normal, minimum, ou l’on mettra à leur tour au travail forcé les cantonniers, etc. , qui ne seront plus embauchés au smic.
L’exemple du rsaste roulant en Golf renvoie au problème de la fraude, qui ne concerne qu’une minorité.
Pour ce qui est du plaisir anal lié à la vengeance, mieux vaut qu’elle reste masquée effectivement, comme le concombre.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-13 15:27 1) Justement, ceux qui nettoient la merde des autres sont les moins bien payés alors qu'ils devraient l'être beaucoup plus, vu leur utilité. Une étude britannique a comparé la rémunération de six métiers, sélectionnés aux deux extrémités de l’échelle des revenus, à la «valeur sociale» qu’engendre leur exercice pour l’ensemble de la collectivité. Elle démontre que les boulots les plus nuisibles sont les mieux gratifiés, ce qui est proprement scandaleux :

www.actuchomage.org/2010061711371/La-revue-de-presse/les-boulots-les-plus-utiles-sont-les-moins-payes.html

2) Dans nos sociétés "civilisées", pour qu'une personne s'engage à exécuter des tâches pour quelqu'un d'autre, il faut un contrat de travail. En échange de l'exécution de ces tâches, la personne qui va employer l'autre (donc, l'employeur) s'engage à verser une rémunération à son employé. Les seuls cas où l'on peut faire travailler les gens gratuitement, c'est dans le cadre associatif où les personnes sont volontaires, ainsi que dans le cadre domestique/familial où il n'y a aucune réglementation.

Or, l'Etat n'est pas une association ni une famille, et l'aide sociale n'est ni un salaire, ni une rémunération. L'aide sociale est un engagement moral collectif qui vise à acheter la paix sociale en empêchant un maximum de gens de se retrouver à la rue. L'aide sociale se justifie d'autant plus quand une société assise sur la "valeur travail" est totalement infichue de fournir un emploi digne de ce nom à tous.

Si une personne en contraint une autre à effectuer des tâches gratuitement et sans contrat de travail, c'est assimilable à du travail au noir et/ou à du travail forcé, ce qui, dans les deux, cas est interdit.

3) Faire travailler gratuitement 5 heures par semaine un chômeur de longue durée est contre-productif : les salariés qui exécutent habituellement ces tâches seront directement menacés et, au final, remplacés par cette main d'œuvre gratuite. Conclusion : ils devront à leur tour aller pointer au chômage, et on les fera à nouveau travailler — gratuitement — quand ils auront sombré à leur tour au RSA. C'est absurde !

TOUT TRAVAIL MÉRITE SALAIRE
LE RSA N'EST PAS UN SALAIRE

4) Peu importe l'heure de la journée, tout être humain se lève et se couche. Une personne qui travaille de nuit se couche quand les autres se lèvent. Cette uniformisation via l'expression "se lever le matin" où "la France qui se lève tôt" est un pur non-sens. A quelle heure se lève Mamie Zinzin ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # hervé85 2011-05-09 12:46 C'est lui , Laurent Wauquiez qui est le cancer de la bêtise! Toujours utiliser les mêmes ficelles usées : avant les élections stigmatiser les chômeurs et précaires afin de faire diversion. Toujours aussi ce mépris affiché , ce cynisme. Ras le bol de cette sorte d'individu irresponsable se vantant d'être de la droite…sociale!
ben voyons ! il mérite ma droite pour le réveiller!
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pat-du49 2011-05-09 13:18 j'ai fait à la fin de mon propre article, ( moins complet) un renvoi vers ton excellent article :

www.lepost.fr/article/2011/05/08/2488961_laurent-wauquiez-touche-le-fond-du-fond.html

sinon il a eu le don de me mettre les nerfs en pelote le con .. il m'a fait augmenter ma conso de clopes, et passer ma matinée à tenter de contrer sa connerie.

y a des sacrés salopards à l'UMP … c'est des pointures ..

enfin bon son truc ne tient pas debout, ou alors ça mettrait complètement à plat le RSA et son fonctionnement lui même (qui est déjà un effroyable recul social par rapport au RMI) ..

ça y portera pas bonheur le petit con, car n'oubliez jamais les galériens, que ils auront toujours un jour ou l'autre la monnaie de leur pièce
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
+1 # superuser 2011-05-09 16:27 Je note :

430 €, c'est le montant moyen réel versé aux bénéficiaires du RSA socle (tous foyers confondus, personnes seules aussi bien que foyers "couple avec 4 enfants") une fois le "forfait logement" et autres déductions retirées.

170 €, c'est le montant moyen du RSA activité, versé aux travailleurs pauvres dont la rémunération ne dépasse pas 1,04 Smic (mais en réalité cette somme est, pour tout ou partie, une simple avance de la PPE - prime pour emploi - qui avant était versée par les impôts).

Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
+1 # pat-du49 2011-05-09 17:53 non les 1,04 smic laisse tomber ..

sinon tu vas t'embrouiller les pinceaux.
ça correspond à RIEN.

au smic 1073 une personne seule
1073 x 62% = 665€
665€ + rsa 410,95€ = 1076€
1076€ - salaire net 1073€ = 3€ de RSA activité, donc rien … surtout qu'en + de ça, quand il y a du RSA c'est qu'une avance de la PPE ..

DONC TU VOIS … faut etre largement sous le smic plein temps, pour une personne seule pour avoir des miettes de RSA activité.

sans compter la disparition de la prime de retour à l'emploi, la perte d'APL bien + rapide qu'avant, les impots locaux qui tombent + vite aussi etc etc .. la baise ..
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pat-du49 2011-05-09 18:05 imaginons 20 h par mois au smic horaire pour un célibataire, sans enfant donc non SDF. ( 5 heures semaines donc )

20 x 7€ net = 140€ de salaire net
140€ X 62% = 86,80€
86,80€ + 410,95€ = 497,75€ de revenus atteignables maximum.

497,75€ moins salaire net 140€ = 357,75€ de RSA activité.

gains réel a avoir bossé 20 heures ( 497,75 - 410,95) = 86,80€
soit 86,80€ : 20 = 4,34€ de l'heure.

mais imaginons que ça dure des mois, perte à prévoir : prime de noel, perte exonération impots locaux et redevance TV.
tu rajoutes eventuels frais de routes .. et voilà ..

lui wauquiez, veut donc économiser ces 86,80€ apparemment ..
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pat-du49 2011-05-09 21:31 j'ai du mal à croire aux 430€ ..

j'avais lu bien moins dans un rapport ..
ou alors le nombre de SDF à explosé, et il y a moins de forfaits logement otés ?

je suis + que septique donc.
RSA solo non SDF 410,95€
RSA couple 588€ sans enfant ( toujours plafond hein)
RSA majorés maman solo enfant - de 3 ans 687€ - paje 180€ = 507€ (moins pension alimentaire ou - ASF 87€ = 420€ réel maxi
RSA maman solo enfant de + de 3 ans = 588€ (moins asf 87, ou pension alimentaire ) = 500€ maxi

ouep remarque peut etre 430 alors .. enfin bref ça change rien aux plafonds en tout cas pour les bénéficaires.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # marie-christine83 2011-05-09 15:07 J'ai vu l'intervention de Monsieur le Président d'ATD QUART MONDE au JT de france2 ce midi, et je peux dire qu'il a piqué un sacré coup de gueule il y aura dans la journée un communiqué de presse, à suivre !

Dommage que Coluche ne soit plus là, à coup sûr il aurait fait pareil.
Ce gouvernement et celui qui est à leur tête sont à vomir !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Chiz 2011-05-09 15:09 Je ne suis pas sûr que ce soit la classe moyenne qui soit visée, à mon avis "y'a quelqu'un qui a dit… de faire assaut de séduction auprès de l'électorat tenté par Marine Le Pen.
Va t'elle se laisser faire Madame Marine ?
A ce jeu là, les conseillers Pôle Emploi pourraient bientôt déchoir les chômeurs de leur nationalité en cas de désaccord sur le PPAE, non ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # meg 2011-05-09 15:15 "Qu'est-ce que cela va rapporter au gars qui fait "les 3 huit" si son voisin est forcé de faire 5 heures de travaux hebdomadaires forcés pour des clous?"

Il y a un mot en allemand pour ca; "Schadenfreude" c'est se réjouir du malheur des autres.
Le discours de ce type est totalement ignoble. Et les cantonniers, accompagnateurs d'enfants… maintenant au chômage doivent apprécié de faire leur boulot sans rémunération !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Tannhauser 2011-05-09 15:43 On verra jusqu'en printemps 2012 à quel point la société est fragmentée. L'UMP joue sur cette réalité. Mais est-ce un résultat uniquement de la politique sarkozienne? Je ne le pense pas. Il y a eu des gouvernements avant lui et avant Chirac.
Par contre, je ne comprends toujours pas comment des ouvriers et employés ont pu voter pour Sarkozy. Manque de clairvoyance? Naiveté politique face à un esbroufeur? Pourtant, on connaissait le bonhomme, il n'est pas tombé du ciel.
Je ne comprends toujours pas.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-09 15:51 M. Wauquiez : «Le cancer, c’est le chômage et la précarité !»

Le MNCP est indigné par les récents propos de Laurent Wauquiez, qui veut non seulement instaurer le travail obligatoire à travers un «service social» aux RSAstes, mais en plus plafonner le peu de revenus dont ils disposent en s’attaquant au principe des cumuls allocation – activité réduite.

Si le «service social» relève d’une quelconque utilité et est nécessaire à la collectivité, pourquoi ne pas en faire de véritables emplois, soumis au Droit du travail et au versement d’une juste rémunération pour les personnes qui seront affectées à ces postes ?

Rappelons aussi que le principe des cumuls a été mis en place pour permettre à des personnes très éloignées de l’emploi de reprendre pied et, surtout, faire face à un certain nombre de dépenses inhérentes.

Mais Laurent Wauquiez, plutôt que de conduire une réflexion constructive avec les acteurs concernés, préfère stigmatiser toute une frange de la population et traiter les RSAstes comme des individus ayant commis des faits délictueux et condamnés à indemniser la société à travers des «TIG».

Faut-il encore rappeler qu’après 30 ans de politiques de l’emploi, aucun gouvernement n’a réussi à endiguer le chômage. Contrairement à ce que laisse entendre Laurent Wauquiez, ce n’est certainement pas de la faute de plus 4 millions de personnes inscrites à Pôle Emploi, et des 1,3 million au RSA ! C’est la conséquence conjointe d’une économie qui ne crée pas assez d’emplois, d’un service public de l’emploi débordé et, surtout, incapable de répondre à la demande, notamment depuis la fusion ANPE-Assedic que Laurent Wauquiez a défendu avec vigueur ; de l’incohérence de l’affectation des fonds attribués à la formation professionnelle qui conduit à l’impossibilité de nombre de demandeurs d’emploi d’y accéder….

Dans ces conditions, comment peut-on envisager de traiter des personnes en souffrance sociale comme des criminels en proposant 5 heures de «service social» ?

Le 9 mai 2011,
Mouvement National des Chômeurs & Précaires
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
+1 # DavidT 2011-05-09 15:59 Le cancer de la société française se sont surtout les hommes et les femmes politiques. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-09 16:07 Les politiques ne sont que la face visible de l'iceberg, des marionnettes qui défendent les intérêts de ceux qui sont cachés dans l'eau et détiennent le vrai pouvoir : les rois de la finance, le grand patronat, les ultra-riches, etc. Bref, les oligarques, dont une grande partie sont des psychopathes. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # rsarnaque 2011-05-09 16:31 un nouvel article sur le sujet chez 20 minutes :
http://www.20minutes.fr/article/720519/wauquiez-minima-sociaux-gauche-fustige-manoeuvre-politique-droite-approuve-

je vous invite à lire les commentaires, notamment celui ci que je recopie en partie :

Kariboo09.05.2011 - 15h03

Mon principe, c'est "Je préfère rester pauvre parce que je n'ai pas de travail plutôt que rester pauvre en travaillant".
www.actuchomage.org/forum/index.php?f=6&t=19641&p=180041&rb_v=viewtopic#p179991

Mais, je vais être franc, je ne suis pas vraiment intéressé pour un CDI (je tiens à ma liberté)
www.actuchomage.org/forum/index.php?f=8&t=34762&rb_v=viewtopic

etc…

étonnant ce commentaire, n'est ce pas ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-09 16:49 Nous avons des détracteurs.

Ce Kariboo, un mec de droite qui a tenté de nous convertir à ses raisonnement ultralibéraux, est longtemps venu sur nos forums nous faire la morale. Maintenant, il se sert des interventions de certains pour nous dénigrer ailleurs (ce qui en dit long sur sa malfaisance), tellement il est convaincu que la "valeur travail", c'est le top, et que la dignité humaine, c'est d'aller travailler pour le Smic ou en dessous pendant que "la France d'en haut" continue de s'enrichir.

En fait, c'est ça qui les emmerde : qu'une partie de la population prenne conscience que la "valeur travail", c'est de la foutaise et que certains commencent à refuser ce jeu de dupes. C'est pourquoi ils en viennent aux menaces pour effrayer ceux qui résistent.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # rsarnaque 2011-05-09 17:52 j'ose espérer que ceux qui ont lu son commentaire , auront lu entièrement nos messages qu'il ne fait que citer en partie

je crois que si on résiste , ils suppriment nos droits , et sans rien , on meurt , alors ont ils vraiment besoin de menacer ceux qui résistent ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Chiz 2011-05-09 16:50 Malheureusement , il n'y a pas que M. Wauquies. Xavier Bertrand quand il a ressorti hier sur la 5 son élément de langage (son tube ?) ""je préfère qu'un demandeur d'emploi reprenne une activité réduite que pas d'activité du tout : à la fin du mois, une fiche de paie vaut toujours plus qu'une allocation "!ne livrait-il pas sa définition de l' offre raisonnable d'emploi ? Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
+1 # superuser 2011-05-09 17:05 C'est parce qu'un chômeur en "activité réduite" sort de l'officielle catégorie A pour aller en B ou C, et qu'un chômeur en contrat aidé passe en catégorie E.

Pour l'UMP, vaincre le chômage, c'est réussir à caser un maximum de gens dans des emplois précaires pour embellir les chiffres, même si ces emplois ne permettent pas de vivre, au nom de la "valeur travail" et du "c'est mieux que rien". Et il y aura toujours des gens pour marcher dans la combine, estimant qu'aller se faire exploiter et travailler à perte, c'est conserver sa dignité.

Pour qu'il y ait des dominants, il faut des dominés. Et les dominants savent pratiquer l'escroquerie intellectuelle pour obtenir des dominés qu'ils se plient à leur idéologie factice.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Chiz 2011-05-09 17:36 On voit plutôt bien la tactique de l'UMP. Mais les pointures politiques de la Gauche et ses consciences médiatiques semblent occupés loin de tout ça (Ah! Laurent Blanc !)
Je crains qu'élus, eux aussi s'extasient devant les magnifiques efforts des agents de Pôle Emploi si peu nombreux que c'est magnifique ce qu'ils font et que les chômeurs continuent de chômer en silence.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # a24 2011-05-09 18:41 Pour résoudre l'équation: bouter les Umpistes et Co hors du jeu.
Comment: aux armes citoyens
Quand: maintenant
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-09 18:51 C'est une manie ! Laurent Wauquiez voit des fainéants et des profiteurs partout !
Ce matin, sur France Inter, il a osé accuser Jean-Luc Mélenchon d'être, lui aussi, payé à ne rien faire :

sites.radiofrance.fr/franceinter/em/sept-neuf/index.php?id=104633

Il est vraiment monstrueux, ce garçon.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pat-du49 2011-05-10 17:17 merci pour le lien je vais ecouter ça de suite, même si je sais pu ou donner de la tête lol Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pinat 2011-05-09 18:56 salut a tous,vous avez pas compris encore les "parasites de la société "j'en suis un aussi qu'ils n'en plus d’idée a droite, ils sont dos au mur ,ils se débattent tant qui peuvent comme dans une nasse mais c trop tard et ça ils l'ont bien compris alors ils remettent une couche et une autre et une autre ,aux aboies ils sont c clair !!!
et Wauquiez ce monsieur et né avec une cuillere en or dans la bouche et c lui qui nous fait la leçon il a jamais bosser en entreprise et il a ete insignifiant quand il etait a l'emploi juste faire des effets de manche dans les pole emploi on a vu la fusion c magnifique
il faudrai le rappeller que c leur systeme liberal qui est en place depuis un bon bout de temps et ils vont nous enterrer avec si ça continue comme ça
mas les parasites vous l'avez bien compris ce sont eux qui degages qui nous laisse respirer on manque d'air!!!!!!
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-09 19:54 Un ministre français touche 18.192,96 € bruts par mois qui comprennent une indemnité de base (14.129,68 €), une indemnité de résidence (423,89 €) et une indemnité de fonction non imposable (3.638,39 €).

Le maire d'une ville comme Le Puy en Velay (18.879 habitants en 2008) touche 2.458,70 € brut/mois.

Si on fait le calcul, Laurent Wauquiez se fait 20.651,66 € bruts/mois. Il est sur que ce ministre doit connaitre les fins de mois difficiles.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pinat 2011-05-09 21:02 effectivement ça doit etre dur pour lui le pauvre et ça donne des leçons il merite un bon coup de pied au C… celui la Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # maguy 2011-05-09 21:37 On peut guérir un cancer, mais eux sont carrément de la gangrène qu'il convient d'amputer et sans anesthésie encore.

Quels guignols, alors que l'état montre le "bon" exemple en licenciant ses employés par paquets de 10.000.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # lilo 2011-05-10 02:14 Bon, à quand la révolution ? Parce que là y en à marre ! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-10 03:32 L'assistanat, c'est "clivant"

J'imagine qu'il y a eu des sondages chez les 25-45 ans, au Smic ou pas loin, possesseurs d'un crédit sur 30 ans (et donc aussi d'un petit pavillon mitoyen miteux qui se délabre plus vite que l'emprunt ne se rembourse). Des tonnes de sondages commandités par le Ministère du travail, de l'emploi et du chômage, parmi cette catégorie de gens votant peu ou mal : comment les capter pour la prochaine élection ?
Un mot clé a dû ressortir de tout ça : assistanat.

Alors, on a envoyé sur le front un type auquel le cœur de cible peut facilement s'identifier : une petite gueule d'ange, encore jeune malgré les tempes grisonnantes et, surtout, le costard d'un mec qui a réussi, lui. Laurent Wauquiez. Les dents qui rayent le plancher et pas d'honneur.

L'idée, c'est de cliver, en faveur du cœur de cible. Vous avez d'un côté les Smicards qui ne gagnent presque rien et les bénéficiaires du RSA qui gagnent encore moins.

D'un côté, vous avez des gens qui peuvent toujours rêver de voir leur salaire augmenter et de l'autre, vous avez des gens qui ne trouvent pas de boulot et qui peuvent toujours rêver d'en trouver.

D'un côté, vous avez des gens qui sont pressurés jusqu'à la moelle au boulot, de l'autre, vous avez des gens qu'on montre du doigt, qu'on a exclus de la société et qui ont à peine de quoi manger et se loger.

D'un côté, vous avez des gens qui risquent de perdre leur boulot au premier plan de restructuration , ou dès qu'ils auront passé la date limite de consommation. De l'autre, vous avez des gens qui, avant, ont aussi connu ce stress.

D'un côté, on nous dit qu'il n'y a pas de boulot, on vire les trop vieux, les trop chers, les trop handicapés, les trop jeunes et d'un autre côté, on nous fait croire qu'on les paie à rien faire et qu'on pourrait leur donner des petits boulots à faire en contrepartie. Par exemple ? Quel boulot ?

Bref.
C'est n'importe quoi. Mais c'est clivant, de parler d'assistanat pour ces pauvres juste un peu moins pauvres que les autres…

C'est le but.

Tentez, autour de vous, le coup du sondage parmi les gens entre 25 ans et 40 ans, qui bossent et qui ne s'en sortent pas. Demandez-leur, ce qu'ils pensent de l'assistanat…

www.bahbycc.com/2011/05/assistanat.html
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # ELVIRA10 2011-05-10 10:17 Bon, enfin nous ne pouvons que constater un fait :

- dans tout groupe, il existe un leader (ou des leaders… et quand il y en a plusieurs… attention, danger),

- et dans tout groupe, il existe des "boucs émissaires"…

A titre perso, je ne constate que le retour d'une idéologie sans cesse réactivée (Avt la 2de GM, en Allemagne à la fin des années 20, le chômage… les promesses de Hitler pour son avancée au pouvoir : lutter contre le chômage, redonner du travail (effectivement : production pour l'armement) !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # ELVIRA10 2011-05-10 10:21 (suite)
on a eu des boucs émissaires… Souvenez-vous !

Dans notre société, les sans travail grâce à la mondialisation accrue, au désir de se faire de l'argent sans restriction de moralité…

désigne les nouveaux boucs émissaires "les traines la patte" du sous-emploi ou sans emploi !

A défaut de pouvoir répondre aux français, conformément aux textes législatifs : donner un travail à tous, OU des allocations (voir CEE)…

il faut bien désigner ces "coupables" au reste de la société, qui effectivement se demande pourquoi il va travailler ? Une poignée de cerises… ??? Nourrir les autres ????

Et pourtant, quelles sont les réussites de ce jeune homme ?
Ne devrait-il pas être licencié faute de résultats ?
Et être mis en quarantaine s'il n'accepte pas de travailler pour un smic après ces heures de gloires ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Chiz 2011-05-10 10:40 De M. Wauquiez, cette réflexion: Aujourd'hui, la principale injustice dans la société française, c'est cette faiblesse de différentiel entre les minima sociaux et les revenus du travail".

D'après M. Wauquiez, ancien major de l'ENA, il a contre lui le concert des bien-pensants et du politiquement correct qui veulent que rien ne bouge.
Mince, alors non seulement il est social mais politiquement incorrect…

Un candidat rêvé pour la Gauche peut-être ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Bicyclette 2011-05-10 13:19 Mr Wauqiez , Bertrand et Morin ne séduisent pas du tout les symphatisant du FN.
Au contraire , ils sont entrain de les perdre pour de bon, car il ne faut pas oublier qu'une enorme partie de l'electorat FN est du coté des précaires , des chomeurs et personnes aux RSA , en plus des ouvriers qui ne supportent plus la mondialisation .
Donc en parlant ainsi , la Droite n'aura plus les voix du FN comme en 2007, et c'est Marine Lepen qui passera facilement au 1er tour …
En attendant le PS devient un parti de droite, DSK, porsche, libéralisme, millionaire, diner de riche, mondialisation, et ils ne sont pas contre les 5heures de travail obligatoire , ils étaient pour le RSA.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # tristesir 2011-05-10 13:47 Bicyclette: les pauvres ne votent pas.

C'est bien pour cela que Wauquiez et toute sa clique tapent sur les pauvres: ils savent qu'ils ne risquent rien en retour car le pauvre ne vote pas.

J'ai bien peur que les élections seront brunes ou ne seront pas…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-14 06:27 Tu as parfaitement raison, ils sont dégoûtés de la politique :

www.rue89.com/carte-delecteur/2011/05/12/je-votais-jai-arrete-au-rsa-et-degoutes-par-la-politique-203523

(Et en plus, certains sortent des conneries plus grosses qu'eux…)
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # jefounet 2011-05-10 14:35 ouh, c'est du lourd ! Il a bien appris sa leçon et parle bien le sarko ! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Chiz 2011-05-10 15:20 Il avait déja créé le "juste" équilibre des droits et devoirs des demandeurs d'emploi avec le PPAE contractuel contre le chômeur mais non contre Pôle Emploi…
J'aimerais pas le voir ministre de la justice.
En tout cas, les Affaires européennes lui laissent du temps libre.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # laurent 2011-05-11 00:08 vous faites des calculs avec des personnes au SMIC, faites les aussi avec des gens qui gagnent 2 SMIC, et qui arrivent a travailler 1 mois sur 4, quasiment une AIDE NULLE est versée en pratique -) Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-11 00:58 Un message de Bernard, que je reproduis ici :

Bonsoir Mesdames, Messieurs,

Voici le relevé de la CAF que le RSAste reçoit tous les mois dans la DTR (déclaration trimestrielle de ressources). Je reprends leurs termes en prenant le soin de mettre des guillemets.

« Liste des natures de ressources »
« Natures de ressources indiquées sur votre déclaration RSA »
« Nature des ressources imposables ou non (y compris celles perçus à l’étranger) »
« Déclarez le montant des sommes placées (plan d’épargne logement, placement d’assurance vie, plan d’épargne en actions, livrets et comptes d’épargne…) qui vous rapportent annuellement ou à la fin du délai fixe. Ensuite, à chaque changement de ce montant, déclarez-le dans cette rubrique. L’épargne sur le compte d’un mineur doit être : déclarée à son nom si elle est bloquée, déclarée au nom d’un des deux parents ou tuteur légal si elle disponible. DANS TOUS LES CAS, LES REVENUS SONT À DÉCLARER DANS "AUTRES RESSOURCES" »

Mon commentaire : Je ne savais pas que l’argent placé correspondait à des "ressources". Il s’agit de sommes placées non imposables. Pourquoi doit-on les déclarer, c’est un scandale ! Vous imaginez lorsque vous êtes dans une telle situation. Les intérêts servent de complément pour manger et ils sont loin d'être au taux de 3% (LEP, Livret A ou autres).

Je vous cite une autre rubrique « Revenus exceptionnels »
« - Prime de licenciement, de précarité, de fin de contrat ou exceptionnelle (13è mois, etc. ou accessoire de salaire) ; - Les rappels de salaire, d’indemnités journalières quelle que soit leur(s) nature(s) (maladie, maladie professionnelle , accident du travail, maternité, paternité ou adoption, d’indemnités de chômage partiel technique…) »

Maintenant la rubrique : « Aides et secours financiers »
« Les sommes versées régulièrement par les collectivités (région, département, communes, CCAS) ou par des personnes autres que les parents. »

Mon commentaire : Lorsqu’une personne demande cette aide, c’est qu’elle se retrouve dans une situation plus que « nécessiteuse », alors on lui demande de déclarer cette aide et on la lui retire par ailleurs. En plus, comme vous pouvez le constater, si une personne lui donne un peu d’argent, c’est à déclarer. Où va-t-on ?

Dans la rubrique « Pensions alimentaires reçues » :
« -Les sommes versées par les parents »

Mon commentaire : Les personnes ayant la chance d’avoir encore leur famille, si tant est que leurs parents leur donnent de l’argent, et bien, ils doivent le déclarer ! Les revenus de stage servant à financer l’essence, les fournitures, se nourrir le midi, sont eux aussi à déclarer ! Je pourrais vous donner d’autres exemples de ce que l’on nous demande.

Je n’ai pas d’adresse mail mais j’espère que vous prendrez en compte ce message car il est inhumain, indigne que de telles choses se passent en France.

Qui peut défendre les RSAstes ? Ils n’ont pas honte de demander l’épargne que possède un « pauvre ». Ça me déprime tout ce que l’on nous demande. AIDEZ-NOUS s'il vous plaît. Merci. Bien à vous.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # pat-du49 2011-05-11 05:38 quoi répondre au pauvre Bernard ..

Bah non Bernard, ils n'ont pas honte, ces gens là, n'ont pas honte, ils ne connaissent pas ce sentiment.

Ils ont été élevé avec des cuillères en or ou en argent, dans la gueule, ils sont formatés comme des cartes de crédit, ils ont l'humanité et l'intelligence sociale d'une huitre, mais voilà, des français votent pour ces gens là, qui eux vivent dans la démesure la + abjecte.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # karlsquell 2011-05-11 09:42 J'ai pas tous lu mais il faut aussi savoir que Wauquiez est le fils d'un grand banquier et issu d'une famille d'industriel du Nord..
Bien loin de son image de maire de cette bonne ville du Puy en velay..
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # surfonline 2011-05-11 10:42 Qu'il s'en aille aussi celui-ci ! Y en à marre de ces soit disant donneurs de leçons ! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # VIGILANCE 2011-05-11 12:53 INDIGNEZ-VOUS peuple de pauvres, assistés et miséreux !
Allons dans la rue , à la façon "crises arabes", contre les wauquiez et autres cumulards de salaires et privilèges.
Plus on se tait plus ils veulent nous écraser en nous faisons peur : l'autre l'assisté le maudit il prends votre pain , votre argent c'est lui le RSISTE, la cause de tout.
Les élections arrivent ils veulent manger du pauvre instaurer le travail obligatoire sans salaire à la façon gestapo ! ne les laissons pas faire, travailleurs , travailleurs pauvres, enseignants , employés ce sera l'union nationale contre le DIVISER POUR REGNER ! révoltons -nous!
VOICI LES SLOGANS:
AUGMENTER LES SALAIRES
CREER DES EMPLOIS
CESSEZ LES DELOCALISATIONS
A BAS LA DICTATURE DE L 'ARGENT ROI
A BAS LE TOTALITARISME CAPITALISTE
INDIGNEZ-VOUS ! REVOLTEZ-VOUS ! c'est le moment amis travailleurs et chômeurs tous dans le même bateau !
VIVE LES REVOLTES POPULAIRES SALUTAIRES !
Y en a marre !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Richard91 2011-05-11 13:29

Sans doute, ce Wauquiez n'est pas très bon en Maths! On tolère les assistés du haut et chasse ceux d'en bas!!!
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Richard91 2011-05-11 13:30 Multi-citer Richard91:


Sans doute, ce Wauquiez n'est pas très bon en Maths! On tolère les assistés du haut et chasse ceux d'en bas!!!


http://www.rmc.fr/editorial/161081/rsa-contre-smic-les-vrais-chiffres-de-roselyne-bachelot/
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # jefounet 2011-05-12 01:05 Bachechelot a démontré ce matin, chiffres à l’appui, à Jean-Jacques Bourdin sur RMC-BFM TV, que les déclarations de Wauquiez sont inexactes.
http://handicapetcitoyennete.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/05/11/declarations-de-wauquiez-totale-cacophonie-gouvernementale-p.html
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Atzo 2011-05-12 21:09 Pourquoi un ministre à 10 000 euros peut cumuler les allocations familiales avec son salaire et une personne au RSA soit en déduire une partie?
Les ministres à 10 000 euros ont ils besoins des allocations familiales?
Si c'est le cas pourquoi déduire une partie de leurs ressources aux plus pauvres…une question de morale?
Mais est ce moral de voler le travail d'une personne au RSA? de l'obliger à travailler gratuitement?
En quoi son voisin au SMIC y trouvera-t-il une consolation?
Il risque surtout, le voisin, de perdre son travail au SMIC si son employeur peut bénéficier du travail gratuit du RSA.
Au fait les personnes au RSA sont majoritairement des femmes.
Et les femmes sont les travailleurs les plus pauvres.
En Ontario cette mesure de travail obligatoire dans le cadre du Worfare à considérablemen t vulnérabilisé les femmes :

http://www.erudit.org/revue/ref/2005/v11/n1/013070ar.pdf
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Atzo 2011-05-13 13:00 C'est une socio-biologie eugéniste qui sous- tend cette politique d’apartheid social. Ce concept utilitariste des corps, mis au travail ou voués à l'effacement, accompagne la mise en disparition de la "personne humaine". C'est une biocratie totalitaire qui permet au élus autoproclamés du meilleur des mondes de justifier un système qui ne sert qu'eux, et ne peut continuer d'exister qu'en réifiant tout ce qui le constitue. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2011-05-14 06:24 Pour Marc Landré du Figaro, Laurent Wauquiez n'a pas retourné sa veste : depuis le début, il était farouchement contre le RSA tel que bâti par Martin Hirsch (qu'il déteste). Tout juste ose-t-il aujourd'hui dire tout haut ce qu'il pense tout bas depuis longtemps : "Je suis un ennemi absolu de l'assistanat dans le domaine social. On achète le silence des plus démunis en leur signant un chèque mensuel. Avec le RSA, la seule chose qui m'intéresse, c'est aider les gens à se remettre sur une trajectoire de travail". Alors qu'il n'y a pas de travail, mais bon !

blog.lefigaro.fr/social/2011/05/laurent-wauquiez-chantre-du-ga.html
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Anibé 2011-05-27 17:05 «On achète le silence des plus démunis en leur signant un chèque mensuel.» L. Wauquiez (post de superuser 14-5)
Ah ben fallait le dire : en fait LW souhaite que les plus démunis ouvrent leur g***le! Il leur demande de s'indigner, de se révolter !!! :-D
Ben allons-y ! D'ailleurs, vu son montant, le "chèque mensuel", tout juste suffisant pour ne pas crever de faim, ne devrait pas nous empêcher de l'ouvrir…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Anibé 2011-05-27 17:05 (suite) Quant à la «trajectoire de travail», avec un revenu équivalant à la moitié du célébrissime "seuil de pauvreté", faudrait vraiment courir très vite pour la rattraper, surtout avec un panel de 4 millions de "demandeurs d'emploi" («toutes catégories confondues») et une offre de 285.700 offres en avril, dont 60% sont reconnues comme précaires (moins d'un mois à 6 mois), alors que celles considérées comme «durable» sont juste des offres pour un contrat de plus de 6 mois, donc généralement pas un CDI!
Et on n'insistera pas sur les offres réservées aux propriétaires d'un véhicule personnel… :-(
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # anihiliste 2011-09-02 10:11 L'incompétence du gouvernement en place a créer des emplois, force les gens a réclamer des aides sociales! Supprimer donc toutes ces aides, accroissement des vols et délits en tout genre, même une révolution naissante dans les semaines qui suivent! Encore un nanti qui condamne la misère sociale… Lamentable! Ce monde capitaliste outrancier, c'est vous qui l'avez crée et qui l'entretenez..Nul doute qu'un jour, les francais seront dans la rue! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Patrick GINIES 2014-12-10 00:26 ce type est pire que le FN , comme un toutou derrière le nabot avide et vulgaire , j'espère que ce n'est pas une veste qu'ils vont prendre en 2017 mais un coup de pied au cul ! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Atzo 2014-12-10 16:31 "pire que la FN" coup de pied électoral au cul…mais c'est oublier le consensus droite gauche sur le RSA et le travail comme moyen de contrôle sur les populations pauvres, et non comme nécessité économique.
Les élections ne changeront rien à tout ça, et véhiculer ce mythe ne sert qu'à instrumentalise r les rares personnes que tout cela révolte, pour les envoyer aux urnes…et dans les urnes : la soumission à l'ordre économique, L'état n'existe pas pour plus de justice mais pour maintenir par la violence les inégalité indispensables à l’intérêt des minorités au pouvoir.
Les assassinat de Sébastien Briat, 22 ans le 7 novembre 2004 et dernièrement Rémi Fraisse 26 octobre 2014 ne sont que quelques uns des exemples tragiques des moyens qu'emploie l'état quand il est remis en question.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # paristexas 2014-12-10 17:26 j'espère que Nouvelle Donne arrivera à convaincre beaucoup d'autres citoyens que tout ce cirque peut changer , allez voir du coté de Saillans dans la Drome Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Un candidat hors des partis est-il une alternative pour 2017 ? Voir www.laprimairedesfrancais.fr
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...