Actu Chômage

mercredi
22 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil

Le gouvernement organise "la privatisation de la Sécu"

Envoyer Imprimer
En diminuant les remboursements de certains actes médicaux, le gouvernement organise la "privatisation" de la Sécurité sociale, a prévenu mercredi le député socialiste de Paris Jean-Marie Le Guen.

Interrogé sur le forfait de 18 euros qui restera à la charge des patients ou de leur mutuelle pour les actes médicaux coûteux, Jean-Marie Le Guen a estimé sur France 2 que "ça s'appelle la privatisation de la Sécurité sociale".
"Nous étions habitués depuis toujours, c'est le principe de la Sécurité sociale, à ce que les actes lourds soient remboursés à 100%", a-t-il rappelé. "Maintenant, ce n'est plus la Sécurité sociale qui rembourse, on vous dit : il faut que vous preniez une assurance privée à côté pour rembourser. (...) Si une partie de votre sécurité sociale est faite parce que vous prenez une assurance, c'est la privatisation de la Sécurité sociale", a-t-il ajouté.

Quant au budget global du financement de la Sécurité sociale, le socialiste a dénoncé la "faillite financière dans laquelle le gouvernement plonge la Sécurité sociale". Le gouvernement a utilisé des prévisions trop optimistes pour le budget 2006, a ajouté Jean-Marie Le Guen. "Personne ne croit aux chiffres annoncés par le gouvernement", a-t-il dit. Pour faire face aux difficultés financières du système, "il faut mieux utiliser l'argent", a ajouté le député, regrettant notamment qu'il n'y ait pas de "mise à plat" du remboursement des médicaments que les Français consomment en trop grande quantité. "C'est souvent inutile, parfois dangereux pour la santé et ça coûte cher pour la Sécurité sociale", a-t-il estimé.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 13 Octobre 2005 16:56 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage