Actu Chômage

mercredi
22 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil

36 personnalités disent non à la privatisation d'EDF

Envoyer Imprimer
Alors que la mise sur le marché du capital d'EDF est prévue à l'automne sans qu'aucune date précise ne soit arrêtée par le gouvernement, trente-six responsables politiques, syndicaux et associatifs expliquent leur opposition à l'ouverture de son capital dans le quotidien L'Humanité.

Toutes les personnes sollicitées soulignent qu'EDF "n'est pas une entreprise comme les autres". Elles appellent le gouvernement à "renoncer" à ce projet qualifiée par le premier secrétaire du PS François Hollande de "première étape de la privatisation" : le numéro un du PS s'engage même à revenir sur l'ouverture du capital de l'entreprise en cas de victoire de la gauche en 2007.

Parmi les responsables politiques qui s'expriment figurent les leaders des motions socialistes pour le congrès du Mans : Laurent Fabius, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Vincent Peillon, Henri Emmanuelli, et le président des députés socialistes Jean-Marc Ayrault. Les responsables Verts, Radicaux de gauche, communistes, de la LCR et de Lutte ouvrière accusent le gouvernement Villepin de vouloir "casser les services publics".
Outre les politiques, Jean-Claude Mailly (FO), Bernard Thibault (CGT), Jacques Nikonoff (Attac), Annick Coupé (Union syndicale Solidaires) expriment également leur refus du projet, de même que plusieurs responsables d'associations.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 13 Octobre 2005 16:29 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage