Actu Chômage

lundi
18 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Manif anti-Depardieu à Néchin

Manif anti-Depardieu à Néchin

Envoyer Imprimer
Après «l'affaire Arnault», l'affaire Depardieu relance en Belgique le débat sur l'injustice fiscale et sociale qu'entretient le gouvernement Di Rupo, pourtant «socialiste».

Le Parti du Travail de Belgique s’est mobilisé mercredi devant la prochaine résidence belge de Gérard Depardieu, à Néchin, village proche de la frontière française connu pour abriter de riches expatriés comme des membres de la famille Mulliez (Auchan), et dont le bourgmestre est un fervent partisan de l’harmonisation fiscale en Europe. Certains habitants s’inquiètent aussi des conséquences de l'installation croissante de résidents fortunés en provenance de France : «Ça change surtout pour nos jeunes, pour le prix des terrains et des maisons qui augmentent fameusement du fait que ces gens-là ont de l’argent».

Le PTB explique que non seulement l’exil de l’acteur est un manque de solidarité fiscale avec la France, mais surtout une honte pour les salariés belges, qui subissent une rigueur d’autant plus insupportable qu’ils vivent dans un paradis fiscal pour millionnaires. «Ce n'est pas solidaire vis-à-vis de la France et des salariés belges, à qui on fait actuellement payer la facture de la crise et qui, eux, sont taxés très fortement», a expliqué Benjamin Pestieau, membre de la direction nationale du PTB. «La Belgique est un paradis fiscal pour les millionnaires, et un enfer fiscal pour les salariés !»

C’est que l’exil de l’acteur en Belgique tombe au moment où les Belges vont subir un coup d’austérité qui va peser uniquement sur les travailleurs, le gouvernement refusant toujours de créer un impôt sur la fortune pour les 88.000 millionnaires du pays. Pourtant cette taxe, qui toucherait réellement les 2% des plus nantis, est soutenue par 81% des Belges, selon un sondage récent (en hausse de 6% en quelques jours). Au lieu de cela, après avoir réduit les allocations chômage, le gouvernement d'Elio Di Rupo prévoit le gel des salaires jusqu’en 2015 au moins, de nouvelles taxes sur les ménages et des coupes de 1,4 milliard d’euros dans la Sécu et les services publics.

Le PTB se désole également que le gouvernement cautionne la hausse des heures supplémentaires soutenue par des baisses de cotisations patronales malgré l’exemple français, coûteux et désastreux en matière d’emploi. «Le PTB s’étonne que le gouvernement belge s’entête à suivre des recettes qui ont échoué dans tous les pays où elles ont été mises en œuvre.» Un budget de rigueur couplé à un plan de compétitivité qui se résume, selon une étude du PTB, en un gain de 1,8 milliard d’euros pour les entreprises et une perte de 747 millions d’euros pour les salariés du privé.

«Il est temps de tourner le dos à cette logique infernale et développer une opposition sociale dans les jours à venir. Au lieu de frapper les travailleurs avec taxes et économies tout en amnistiant les grands fraudeurs, il est temps d’imposer une taxe des millionnaires. Qui touche peu de gens, leur coûte peu et rapporte énormément. Au lieu de geler les salaires et manipuler l’index, il est temps de geler des dividendes à l’heure où plus d’un tiers des bénéfices continuent à être versés cash aux actionnaires», a réagit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB à la présentation du budget du gouvernement Di Rupo.

(Source : L'Humanité)


NDLR : On apprend que Gérard Depardieu a mis en vente son hôtel particulier parisien...


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 14 Décembre 2012 09:56 )  

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...