Actu Chômage

vendredi
15 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse PSA : accusée d'avoir volé pour 3 euros de matériel, elle est licenciée

PSA : accusée d'avoir volé pour 3 euros de matériel, elle est licenciée

Envoyer Imprimer
Un «licenciement abusif» qui s'ajoute aux «pressions» subies par l'ensemble des salariés depuis l'annonce de 8.000 suppressions d'emplois au sein du groupe, dénonce la CGT.

Une salariée de l'usine PSA à Valenciennes (Nord), accusée d'avoir volé pour un peu plus de trois euros de matériel, a été licenciée début septembre, a-t-on appris lundi auprès d'un représentant de la CGT, confirmant une information de France Bleu Nord.

Avant les congés d'été, fin juillet, cette salariée, qui avait un an et demi d'ancienneté dans le groupe, aurait gardé dans son sac deux raclettes pour nettoyer le sol, "d'un montant de 3,07 euros" selon Cédric Brun, représentant de la CGT. "Elle changeait de poste et elle a voulu garder son matériel, car avec les restrictions de budget il est difficile d'en avoir, d'où la présence de ces deux raclettes dans son sac. Un salarié l'a dénoncée", a-t-il déclaré. "Sa mise à pied conservatoire lui a été notifiée sur le champ (…) et au début de la semaine, la direction nous a informés qu'elle avait été licenciée", a affirmé M. Brun.

Cette salariée, "embauchée courant 2011" et qui avait "la responsabilité de conduire une ligne de machines dans l'atelier (…), a fait l'objet d'une procédure de licenciement pour avoir soustrait des objets qui appartenaient à l'entreprise", a indiqué la direction de PSA Valenciennes. "Ce geste remet clairement en cause la confiance qui lui était attribuée", a-t-elle souligné, sans indiquer le montant du préjudice ni la date à laquelle les faits auraient été commis.

"Etre licencié pour un préjudice pareil, c'est aberrant. Cela a suscité l'émoi dans l'entreprise", selon Cédric Brun, qui dénonce un "licenciement abusif" venant s'ajouter aux "pressions" subies par l'ensemble des salariés depuis l'annonce de 8.000 suppressions d'emplois au sein du groupe.

La salariée licenciée envisage de saisir le conseil des Prud'hommes, a ajouté le syndicaliste.

Le site PSA de Valenciennes, qui emploie 2.300 personnes, fabrique 1,5 million de boîtes de vitesse par an.

(Source : RTL)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 23 Janvier 2013 14:13 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...