Actu Chômage

mardi
21 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Pôle Emploi : le rapport accablant de Jean-Louis Walter

Pôle Emploi : le rapport accablant de Jean-Louis Walter

Envoyer Imprimer
Le nouveau médiateur du service public de l'emploi, issu de la CFE-CGC, avait remplacé en juillet dernier Benoît Genuini, démissionnaire à ce poste. Il dénonce les changements de cap à répétition du gouvernement.

La gestion de l'emploi en France, épinglée par le médiateur de Pôle Emploi. Jean-Louis Walter a publié son rapport annuel, jeudi. Sur les 300.000 réclamations traitées par Pôle Emploi en 2010, 15.240 (soit 5% du total) n'ont pas trouvé d'issue et atterri dans son service : des réclamations en tout genre, allant des problèmes d’indemnisation (47%) aux indus (12%) en passant par l'accès difficiles à certaines aides (18%), sans oublier les courriers incompréhensibles de l'administration. Bilan : il s'en prend aux changements de règles à répétition qui provoquent une détérioration du service offert aux chômeurs.

Le médiateur n'accable pas les agents de Pôle Emploi, bien au contraire. Il critique "ceux qui sont censés faire avancer les dossiers", en particulier les partenaires sociaux, mais aussi les "pouvoirs publics qui perturbent le fonctionnement" de l'établissement. Leur faute ? Accumuler des mesures, des décisions et des changements qui, au final, compliquent la situation des chômeurs et des agents.

Jean-Louis Walter déplore également les annonces politiques assorties d'objectifs ambitieux qui font croire que tout va s'améliorer à coup de moyens supplémentaires mis sur la table, comme le "plan rebond pour l'emploi" lancé en juin dernier par le gouvernement, destiné à 325.000 chômeurs arrivés en fin de droits en 2010 sans revenu de remplacement, mais qui n'a finalement touché que 20.000 personnes, "à la dizaine, à la centaine près". Cela vaut aussi pour la promesse faite le 10 février dernier par le chef de l'Etat, consistant à accueillir en 3 mois tous les chômeurs de longue durée pour leur proposer une offre d'emploi ou une formation qualifiante. "Un peu de modestie, s'il vous plaît", plaide le médiateur.

Enfin, dans ce rapport, Jean-Louis Walter a établi un bilan, plus de deux ans après la fusion des Assedic et de l'ANPE dans Pôle Emploi. Il assure que coexistent toujours deux systèmes juridiques "très différents" : "Selon qu'il s'agit d'indemnisation ou de gestion de la liste des demandeurs d'emploi, le droit applicable n'est pas du tout le même". Cela "constitue une source de complexité qui va à rebours des intentions initiales à l'origine de la fusion", c'est-à-dire la simplification des services publics du placement et de l'indemnisation du chômage.

(Source : Europe 1)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 18 Janvier 2012 23:45 )  

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...