Actu Chômage

mercredi
26 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte

Et l'accord sur l'emploi ?

Envoyer Imprimer
L'affaire Cahuzac, quoique révélatrice d'un système à bout de souffle, est l'écran de fumée idéal pour masquer le débat parlementaire qui se déroule en ce moment autour de la retranscription dans la loi de l'accord Medef/CFDT du 11 janvier.

C'est la pire "réforme (comprenez régression) du marché du travail" jamais envisagée depuis 70 ans. Et c'est un gouvernement "socialiste" qui est en train de la voter ! Or, les turpitudes de l'un de ses membres tombent à pic pour éluder du paf un sujet qui va pourtant concerner des millions de salariés dans les mois à venir.

Depuis mardi, les députés se penchent sur ce texte élaboré par le patronat et approuvé par des syndicats collabos. Qui en parle ? Qui, hormis quelques rares titres comme L'Humanité, relate avec précision l'évolution des discussions dans l'Hémicycle ? Personne.

Par contre, qui n'a pas été ému par la réaction de Gérard Filoche, l'autre soir sur LCI ? Il était invité pour en parler… et qu'advint-il ? L'affaire Cahuzac ! Au lieu d'exposer les dessous d'un projet dangereux, si superficiellement évoqué par les médias traditionnels, notre inspecteur du travail préféré, véritable socialiste et homme de gauche qui, même retraité, continue de se battre pour nos droits, a gaspillé les précieuses minutes qui lui étaient accordées en s'indignant sur le mensonge de ce voyou arrogant, cet imposteur, ce social-traître dont Le Monde a dévoilé les amitiés avec des affairistes d'extrême droite.

Nombre de nos lecteurs le pensent : Mais pourquoi ce bon Gérard Filoche reste-t-il au PS ? Ne pourrait-il pas — puisque ses propositions sont exactement les mêmes que celles du Front de Gauche et à mille lieues de ce que son cher parti est en train de faire — quitter cette "gauche caviar" dévolue au Dieu marché, ce clan d'usurpateurs argentés, comme osa le faire Jean-Luc Mélenchon en 2008 ? Mais le problème n'est pas là...

Oui, un débat sur l'évasion et la fraude fiscales est plus que nécessaire. Car, faut-il le redire, nous ne souffrons pas d'une "crise de la dette" mais d'une crise des recettes, et ce depuis la contre-révolution fiscale opérée dans les années 90 où, dans la foulée du virage ultralibéral des années 80, sa dérégulation financière et son There is no alternative, il fut décidé de réduire les impôts des plus riches et multiplier leurs possibilités d’"optimisation" en toute légalité.

Toujours et plus que jamais au cœur du problème : le partage des richesses, devenu si inéquitable qu'on frôle l'explosion. Et oui, de surcroît notre démocratie dysfonctionne : les institutions monarchiques de la Ve République ont fait leur temps, il est urgent d'en changer. Oui, tout cela mérite d'être mis sur la table !

Mais l'ANI du 11 janvier aussi. C'est une "réforme" cruciale qui se prépare derrière notre dos.

Si, comme le disait le théoricien italien Antonio Gramsci, vous vous sentez capable d'allier "le pessimisme de l'intelligence" et "l'optimisme de la volonté", alors sortez vous joindre, ce mardi 9 avril dans toute la France puis le dimanche 5 mai à Paris, aux cortèges contre cet accord scélérat et à la marche citoyenne pour une VIe République.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 06 Avril 2013 10:58 )  

Commentaires 

 
# Le passsant 2013-04-06 14:43 Une des composante de ce changement, c'est l'obligation de souscrire à une mutuelle. Et là j'aimerais bien comprendre. Avant on avait coutume de dire que la maladie touchaient indifféremment les riches des moins riches, imposant une solidarité national, maintenant, je crois comprendre que cette alignement sur la solidarité n'aura plus court, et que les soins seront proportionnel, selon que l'on ait un emploi ou une bonne mutuelle. Demain vairons nous le retour de la lèpre de la tuberculose et de la peste bubonique sous prétexte que les soins seront réservés à ceux qui en auront les moyens… Tout comme l’éthylotest obligatoire n'assistons nous pas ici à une collusion entre pourvoir public et entreprise privé ? J'imagine que si j'avais des actions dans une mutuelle de santé, je devrais être enchanté d'imaginer l'énorme rendement d'une tel modification du code du travail. Moi chômeur longue durée je n'ai pas vue mon médecin depuis 4 ans, ni changé de lunettes, étant sans mutuell normal ? Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2013-04-06 21:31 N'avez-vous pas la CMU ?

(Je rappelle en passant que le panier de soins pris en charge par cette complémentaire obligatoire sera inférieur à celui de la CMU-C et ne couvrira que le salarié… Bref : une mutuelle bas de gamme en guise d'avancée !)
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
+2 # bheurk 2013-04-06 19:00 Moi j'ai pas été ému par Filoche et son cirque. L'aile gauche du PS est un leurre fait pour essayer de crédibiliser ce parti qui n'a d'autre politique que l'économie, c'est à dire la politique du capital. L'arbre Cahuzac ne cachera pas la foret de l'argent et de sa logique. Faut arrêter de croire qu'en choisissant des chefs sortis d'HEC comme Hollande, en privilègiant des adhésions de types de "l'élite" à la Cahuzac on serait en mesure de faire une politique de gauche. A-t-on vu le PS se soucier du nombre de pauvres, de RSAstes, de non citoyens, de migrants dans ses rangs ? A-t-on vu le PS penser qu'il pourrait exister un politique qui soit nécessaire à qui n'est ni fortuné, ni puissant, ni désireux de défendre une société d'inégalités et d'exploitation, Non. Pour eux la politique se résume au pouvoir de puissants et à la protection de leurs vassaux plus ou moins intégrés à la domination ou corrompus, indifférents et cyniques. Et les larmes de crocodile n'y changent rien. Honte au PS.

"Le dernier point sur lequel on pouvait se distinguer du précédent quinquennat, celui de la morale politique, vient de passer par-dessus bord… Notre problème, c'est que majoritairement , ceux qui incarnent la gauche aujourd'hui sont endogames avec le système qu'ils sont censés combattre. "
www.lemonde.fr/politique/article/2013/04/04/les-deputes-ps-sont-sonnes-la-gauche-est-a-poil_3153803_823448.html
"On nous dit que c'est la faute d'un seul homme, mais c'est faux, c'est la faillite de tout un système, le nôtre, hélas"…
"la question qu'on devrait se poser collectivement, c'est pourquoi Cahuzac a adhéré au PS ? Qu'est-ce que cela dit de notre parti ? Mais cette question, on ne se la posera pas parce qu'elle est trop dangereuse pour l'ensemble de l'appareil"…

lemonde.fr/politique/article/2013/04/06/desir-veut-rassurer-des-militants-qui-demandent-pourquoi-cahuzac-a-adhere-au-ps_3155238_823448.html
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
+2 # bheurk 2013-04-06 19:04 Comme Montebourg lors de leurs primaires et après, l'individu alibi Filoche on s'en fout. Il est bon que des socialistes pleurent. Surtout si, comme le montrent les exemples exhibés par Le Monde (ci dessus) certains commencent à dire pourquoi, comment, contre quoi.. Ce que Filoche ne fait pas car c'est un homme d'appareil, que la position et l'intérêt de ceux qui ont quelque chose à défendre de ce monde détermine leur conscience. L'oligarchie socialiste dont il fait partie, il serait salubre que le dicton 'tout ce qui rampe sur terre est gouverné par les coups" s'applique à elle davantage que ce n'est le cas avec cette affaire qui reste encore toute à eux, à l'UMP, au FN au fric, à Hec, à et de leur monde quoi. Temps que les coups portés viennent de qui en a tant reçu depuis 1981 (sans même évoquer Joseph Staline, Gustav Noske ou Guy Moquet). Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2013-04-08 13:40 Contre l'ANI Medef/CFDT du 11 janvier :

www.carte.cgt.fr/index.php
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# MartineG 2013-04-08 13:50 Violences médiatiques contre les luttes sociales. Avec l’aggravation de la crise et la multiplication des plans de licenciement, les luttes sociales attirent-elles davantage l’attention des grands médias ? Une chose est sûre : lorsqu’un acteur de ces luttes est invité par les médias, c’est souvent moins pour informer sur leurs causes et leurs enjeux… que pour se voir asséner de pénibles leçons de résignation :
www.acrimed.org/article4034.html
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...