Actu Chômage

jeudi
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil

Un abécédaire des idées reçues et des discriminations

Envoyer Imprimer
Sorti début septembre, L'Abécédaire de l'indifférence de notre camarade de lutte Gérard PLUMIER commence à faire parler de lui à l'occasion des négociations sur l'emploi des seniors. Voici la chronique du Monde, suivie d'entretiens pour Libération et Le Télégramme.

Un livre écrit comme un cri d'alarme pour lutter "contre l'indifférence qui règne". Dans son livre Chômage Senior sous-titré "Abécédaire de l'indifférence", Gérard Plumier, 54 ans, ancien responsable d'un centre de formation, au chômage depuis juillet 2001, dénonce l'exclusion des seniors (qui ne concerne plus seulement l'ensemble des quinquagénaires mais aussi les quadragénaires) du marché du travail.

De A comme absurde, "quel qualificatif pourrait-il mieux décrire la situation des seniors français en recherche d'emploi ? Alors que l'âge de la retraite a été repoussé à 65 ans, les portes de l'emploi se ferment dès 45 ans", à V comme volonté des hommes politiques ou des responsables d'entreprise, M. Plumier pointe toutes les idées reçues concernant les seniors.
Exemple : les seniors seraient "inadaptables" , "pas assez dynamiques" ou encore "trop chers". Sur ce dernier point, Gérard Plumier livre les résultats d'une enquête réalisée en 1999 par le groupe Quincadres qui montre que près de sept cadres seniors à la recherche d'emploi sur dix accepteraient une baisse de salaire.

A la lettre R, Gérard Plumier en profite pour égratigner les recruteurs qui participent ­ avec les entreprises à cette discrimination envers les seniors en écartant les CV de candidats de plus de cinquante ans. Sur un thème très grave, M. Plumier, qui a envoyé plus de 1.600 candidatures spontanées, répondu à plus de 350 annonces et obtenu seulement une vingtaine d'entretiens, ne manque pas parfois d'humour. Ainsi à la lettre S pour senior, il explique que ce terme "fourre-tout" est utilisé aussi bien pour "les salariés en fin de carrière que pour les utilisateurs potentiels de prothèses auditives, de protections urinaires ou de conventions obsèques". Mais, avec ironie, il relève la multiplication d'offres d'emploi pour des postes destinés à des "seniors" qui ont entre 2 à 4 ans d'expérience et... sont âgés de 26 ans à 28 ans.

Par Nathalie Brafman pour Le Monde.

Une revue de presse complète sur le site de Gérard.

Lire aussi :
Articles les plus récents :

Mis à jour ( Jeudi, 13 Octobre 2005 19:52 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

Soutenir Actuchomage