Actu Chômage

jeudi
23 mars
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Vivre le chômage TEST : Quel(le) chômeu(r)se êtes-vous ?

TEST : Quel(le) chômeu(r)se êtes-vous ?

Envoyer Imprimer
Testez… votre degré de culpabilité !

Munissez-vous d'un papier, d'un crayon, et répondez aux questions suivantes...

Question 1
Vous discutez avec quelqu'un de passage, qui vous demande ce que vous faites dans la vie :
A - vous lui dites ce que vous faisiez avant, sans révéler votre situation actuelle (ça ne le/la regarde pas)
B - vous lui répondez franco que vous êtes au chômage et abordez le sujet
C - vous lui racontez un vieux rêve professionnel comme si c'était vrai (après tout, vous ne le/la reverrez pas et personne n'ira vérifier !)

Question 2
Des vieux potes - qui en avaient l'habitude à l'époque où vous gagniez bien votre vie - souhaitent passer chez vous faire la fête alors que vous venez de percevoir votre premier versement d'ASS...
A - vous leur demandez de participer en apportant à boire et à grignoter
B - désolé(e), vous êtes occupé(e) ce week-end, on verra une prochaine fois
C - vous faites les courses et les accueillez sans rien dire, comme au bon vieux temps

Question 3
Votre tante Geneviève vous appelle régulièrement pour vous demander où vous en êtes de votre recherche d'emploi, sur un ton qui frise (trop) souvent la suspicion et le reproche.
A - vous craquez et l'envoyez paître
B - vous tenez bon et tentez patiemment de l'instruire des réalités du chômage en France
C - vous lui racontez des bobards pour l'amadouer

Question 4
En cette période, quelle est la qualité de votre sommeil ?
A – vos nuits sont courtes et/ou agitées
B – votre sommeil est meilleur que lorsque vous travailliez, vos rêves et vos pensées vous projètent vers de nouveaux horizons professionnels ou personnels
C – vous êtes plutôt serein car vous êtes persuadé d’avoir fait ce que vous aviez à faire dans la journée (répondre à des annonces, relances téléphoniques, prises de contact diverses…)

Question 5
Vous venez de lire une annonce qui correspond parfaitement à votre profil :
A – vous y répondez dans les plus brefs délais dans un état d’urgence absolue, et vous vous faites déjà tout un film sur ce poste auquel vous êtes convaincu(e) de correspondre
B – vous relativisez votre chance d’être retenu(e) parmi les centaines de dossiers qui seront adressés, sans vous faire d’illusions (d'ailleurs, la réponse négative sera une preuve supplémentaire de votre recherche assidue...)
C – vous n’y répondez pas car vous ne croyez pas aux annonces : vous ne comptez que sur votre réseau professionnel et amical pour décrocher votre futur job

Question 6
Vous êtes convoqué à un entretien. Le recruteur vous interroge sur votre situation actuelle : sur le CV que vous lui avez adressé, vous lui avez caché que vous êtes au chômage. Que lui répondez-vous ?
A – vous vous inventez une activité, un projet que vous seriez en train de mener
B – un peu mal à l’aise vous lui avouez la réalité, arguant que si vous n’aviez pas un peu arrangé votre CV, vous n’auriez pas obtenu cet entretien
C – vous avancez les avantages que le recruteur peut tirer de votre situation de demandeur d'emploi : disponibilité immédiate, volonté de vous investir…

Question 7

Aujourd’hui, vous vous êtes laissé (bien) vivre : un peu de lecture, un ciné, une balade en ville ou en forêt… Le soir, que dites-vous à vos proches ?
A – il est même probable que demain vous vous y adonnerez de nouveau car vous avez besoin de faire un break en ce moment
B – vous admettez ne pas avoir fait grand-chose de la journée mais que demain, juré craché, vous vous remettez sérieusement à vos recherches
C – vous leur racontez des salades pour leur faire croire que vous vous êtes démené(e)

Question 8
Certains de vos anciens collègues (qui ont, pour l'instant, échappé à la charrette) cherchent à prendre de vos nouvelles et ont laissé un message sur votre répondeur :
A – vous leur balancez un e-mail plus ou moins laconique, sans vous apesantir
B – vous ne donnez aucune nouvelle, silence radio, ça vous emmerde de leur dire que vous n'avez pas retrouvé de boulot : après tout, on coupe les ponts
C – vous les rappelez et bavardez avec eux, vous êtes ravi(e) qu'ils pensent à vous

Question 9
Vient le temps des vacances : malgré votre situation, vous avez l'opportunité de partir. Que faites-vous ?
A – vous ne partez pas par crainte de passer à côté de l’annonce du siècle ou de ne pouvoir honorer un hypothétique entretien
B – vous partez l’esprit tranquille, rien ne sert de s’acharner, et puis vous avez grand besoin de vous détendre et de vous changer les idées pour mieux rebondir à la rentrée !
C – vous partez, mais vous vous arrangez pour être toujours joignable et sur place vous achetez la presse, consulterez vos mails…

Question 10
Enfin, le seul entretien d'embauche que vous avez eu depuis 6 mois est concluant ! Vous commencez la semaine suivante, mais vous réalisez tout au long de votre période d'essai que le poste, le salaire et/ou l'entreprise ne vous conviennent pas :
A – vous pesez les pour et les contre en essayant de vous convaincre que ça ira et que rien n'est parfait en ce bas monde et qu'il faut travailler et......
B – vous pesez les pour et les contre, ça vous mine de retourner au chômedu, mais vous finissez par refuser l'emploi à l'issue de votre période d'essai
C – vous n'attendez pas la fin de la période d'essai : ça n'ira jamais, point, et il ne faut pas se lancer dans n'importe quoi sous prétexte qu'il faut travailler !

Maintenant, comptez vos points !

Q1 : A = 2 points / B = 3 points / C = 1 point
Q2 : A = 3 points / B = 2 points / C = 1 point
Q3 : A = 2 points / B = 3 points / C = 1 point
Q4 : A = 1 point / B = 3 points / C = 2 points
Q5 : A = 1 point / B = 3 points / C = 2 points
Q6 : A = 1 point / B = 2 points / C = 3 points
Q7 : A = 3 points / B = 2 points / C = 1 point
Q8 : A = 2 points / B = 1 point / C = 3 points
Q9 : A = 1 point / B = 3 points / C = 2 points
Q10 : A = 1 point / B = 2 points / C = 3 points

VOUS OBTENEZ :

moins de 16 points : vous vous sentez coupable, et vous en souffrez. Vous vivez votre chômage comme une punition ou une maladie honteuse, vous ne supportez pas votre situation mais vous vous obligez à faire bonne figure, ce qui aggrave votre souffrance. Reportez-vous à la page suivante - CLIQUEZ ICI - dans l'espoir qu'elle vous sera utile : le parcours du combattant ne fait que commencer.

de 17 à 23 points : vous commencez à gérer votre culpabilité, vous réagissez de mieux en mieux, mais il reste des failles douloureuses qui vous font parfois honte. Ne vous découragez pas, vous êtes sur le bon chemin car - dit-on - "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort", et c'est la vérité.

24 points et plus : vous avez l'expérience du malheur et votre stoïcisme fait de vous un individu plein de sagesse, revenu de tout et blasé de rien, le profil idéal du (de la ) militant(e) humaniste. Chapeau bas...

SH
Mis à jour ( Vendredi, 16 Novembre 2012 08:24 )  

Votre avis ?

Les élections présidentielles approchent. Pour quel candidat envisagez-vous de voter ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage