Actu Chômage

mardi
22 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Vivre le chômage Le pouvoir du mental, antidote de la peur

Le pouvoir du mental, antidote de la peur

Envoyer Imprimer
Le chômage, on le sait, est cause de gros dégâts dans notre société; mais, au-delà des désordres visibles par tous, l’origine de tous ces malheurs est la Peur que les institutions instillent chez les personnes se trouvant hors du marché de l’emploi.

C’est une vérité biologique : la Peur, via les hormones, crée une paralysie d’où découle une immense perte pour le pays tout entier. Donc, parmi les chômeurs, deux catégories se distinguent : les exclus à leur corps défendant, et ceux qui jugent que les conditions imposées dans les entreprises sont plus qu’ils n’en peuvent supporter.

Pourquoi sommes-nous dans l’obligation d’avoir un emploi alors que la France est un pays si riche en capitaux ? Parce que les sociétés de capitaux, justement, ont besoin de petites mains pour nettoyer leurs bureaux, et de consolatrices pour soigner leurs dirigeants quand ceux-ci tombent malades ou vieillissent.

Probablement qu’un affrontement si inégal entre les Français provient de ce que ces patrons de sociétés ont été formatés depuis le berceau pour la réussite sociale, peu importe le coût en souffrances et en vies humaines ; tandis que les gens du peuple ont simplement poussé à la manière des champignons, sans guide, sans projet de vie.

Alors la question qui nous intéresse, nous les petites gens, est la suivante : Qu’avons-nous décidé de faire de notre vie ? Chacune et chacun a un rêve dans le cœur. Quel est ce grand rêve caché en moi et auquel je n’ai jamais osé croire ?

Même si aucune école ne l’enseigne, et non sans raison, la clé de la réussite d’un projet, c’est le Mental. Oui, l’antidote de la Peur est la puissance du Mental. Et si le pouvoir de la pensée est si fort qu’il permet de déplacer les montagnes, il est sûrement assez fort pour neutraliser l’esprit d’un employé de Pôle Emploi.

Alors, tout d’abord, il faut définir avec beaucoup de soin quel est notre rêve, sur une feuille de papier, afin de pouvoir le peaufiner plus tard. Ce rêve doit être aussi généreux et aussi vaste que possible. Ensuite, il faut se demander quel est le premier pas à accomplir pour avancer vers sa réalisation. Peut-être la longue marche passe-t-elle par la case Agence pour l’Emploi, mais peut-être pas.

Par-dessus tout, ne laisser aucune institution nous canaliser vers des occupations de serviteurs auprès de ceux qui poursuivent des buts contraires à notre idéal ; car il ne faut absolument jamais poser d’actes qui bafouent nos propres convictions. C’est une règle stricte pour qui est déterminé à réaliser son rêve.

Pendant les entretiens auxquels les agents publics nous convoquent, rappelons-nous toujours que ces personnes ne font sans doute pas leur travail par vocation, qu’elles gardent un œil sur leur montre pour en finir au plus vite. Un employé de l’Agence pour l’Emploi n’a que quelques minutes à consacrer à chacun, alors concentrons-nous bien, croyons en nous-mêmes, pensons qu’au fond, cet agent est peut-être notre ami et que lui aussi est malheureux dans son costume. Ayons des pensées bienveillantes à son égard et la conviction qu’il possède en lui l’aptitude à compatir.

Surtout, gardons le rêve que nous poursuivons au centre de nous-mêmes, aussi sûrement que l’aiguille de la boussole garde le cap au Nord. Nous sommes seuls à détenir le pouvoir d’orienter notre trajectoire de vie.

Ces conseils ne sont pas de moi, je ne fais que vous passer un secret ; mais quoi qu’il en soit, ceci n’est pas un message juste assez bon pour les autres, sans garantie de résultat. Je vous présente une recette que j’ai testée moi-même avec succès. Essayez-la, et savourez la joie de vivre libéré de la Peur.

Theryca
Mis à jour ( Mercredi, 20 Octobre 2010 04:02 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l'élection d'Emmanuel Macron ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage