Actu Chômage

jeudi
18 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Notre sélection de livres Souffrance en France (La banalisation de l'injustice sociale)

Souffrance en France (La banalisation de l'injustice sociale)

Envoyer Imprimer
Christophe Dejours - psychiatre, professeur au CNAM et directeur du Laboratoire de Psychologie du Travail - n'en est pas à son premier essai autour de ce thème dont il est un éminent spécialiste. Outil d'émancipation structurant ou source d'aliénation pathogène ? Pour ses bénéficiaires comme pour ses victimes, Dejours estime que le travail est devenu un laboratoire d'expérimentation et d'apprentissage de l'iniquité.

Ici, il a choisi d'étudier la souffrance muette de ceux qui triment, ainsi que celle des chômeurs et des exclus.

Pourquoi, comment souffre-t-on quand on travaille (et quand on ne travaille plus) ? Quelles sont nos limites ? Entre ce qu'on inflige à soi-même et ce qu'on inflige à autrui pour résister et exister dans une société qui se prétend en état de "guerre économique" permanente, l'auteur s'interroge sur notre tolérance croissante à la souffrance et à l'injustice. Pourquoi cette banalisation générale depuis une trentaine d'années ? C'est franchement inquiétant.

Au risque de déranger, Christophe Dejours va très loin et n'hésite pas à faire des parallèles avec les travaux d'Hannah Arendt (Eichmann à Jérusalem) : comment de "braves gens" font mine d'ignorer l'exercice du mal et finissent même par y collaborer, en dépit de leur sens moral ?
La résignation, le déni ou la bêtise n'expliquent pas tout.
Comment se forme l'acceptation collective d'un dispositif d'injustice et d'asservissement ?
Peu à peu, le processus de la banalisation du mal nous est brillamment dévoilé...

Et de conclure que tout système fondé sur la domination, qu'il soit nazi ou néolibéral, ne peut se nourrir que de peurs et de mensonges (au passage, Christophe Dejours égratigne les valeurs viriles : il y a de saines vérités qu'il faut accepter d'entendre).

Passionnant, troublant, cet ouvrage nous rappelle que nous sommes tous responsables. En cela, il se rapproche de l'expérience de Stanley Milgram chroniquée dans cette même rubrique.

Sophie HANCART

Christophe DEJOURS, Souffrance en France, la banalisation de l'injustice sociale - Seuil/Points (1998) - 8 €


Christophe Dejours en vidéo :



















Mis à jour ( Jeudi, 11 Août 2011 11:49 )  

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage