Actu Chômage

jeudi
18 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Notre sélection de livres Objectif Zéro-sale-con

Objectif Zéro-sale-con

Envoyer Imprimer
En entreprise, la "connerie" coûte cher.

On a beaucoup glosé, ces dernières années, sur le harcèlement moral... Entre Christophe Dejours, qui voit dans la souffrance au travail une conséquence non seulement de l'organisation de celui-ci mais encore du fonctionnement économique dans son ensemble, et Marie-France Hirigoyen qui y voit l'expression de la jouissance de personnalités perverses, toutes les analyses sont possibles et, sans doute, partiellement exactes.

Robert Sutton, professeur américain de management à la Stanford Engineering School, est un peu loin de ces débats théoriques à la française à propos de qui est responsable de quoi. De manière pragmatique, il constate l'effet sur les collaborateurs d'un certain nombre de pratiques de management. Il s'agit, le plus souvent en effet, d'une souffrance dans la relation d'un inférieur - ou d'un "faible" - à un supérieur - supposé être "fort". Spécialiste du comportement organisationnel, il cherche à mieux comprendre les comportements que les entreprises engendrent, permettent ou même favorisent, et leurs conséquences sur les individus. Pour lui, la tendance générale est à l'abus de positions de pouvoir, quelles qu'en soient les personnes détentrices. N'importe qui ou presque peut dont devenir "un sale con", mais il appartient à l'entreprise d'endiguer le phénomène parce que le "sale con" a la caractéristique d'être contre-productif pour les collectifs de travail.

L'auteur préconise, cependant, d'en conserver au moins un, non comme vestige d'une époque destinée à disparaître, mais… comme repoussoir ! Nous sommes là, à l'évidence, dans la dimension de l'efficacité et non dans celle de la morale.

(Source : Entreprise & Carrières)

Robert SUTTON, Objectif Zéro-sale-con (Petit guide de survie face aux connards, tyrans, despotes, enflures, harceleurs, trous du cul et autres personnes nuisibles qui sévissent au travail) - Ed. Vuibert (2007) - 18 €

http://objectif-zero-sale-con.blogspot.com/
Mis à jour ( Jeudi, 06 Août 2009 19:02 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2007-07-20 02:08
Comment définir exactement ce qu'est un sale con ? «On utilise souvent ce terme de manière indifférenciée, pour désigner quelqu'un qui nous irrite, se met en travers de notre chemin ou qui réussit mieux que nous. Mais une définition précise s'impose pour pouvoir mettre en place l'objectif zéro-sale-con. Elle peut vous aider à faire la différence entre les collègues et les clients avec lesquels vous n'avez pas d'atomes crochus et ceux qui méritent vraiment d'être estampillés "sales cons". Ou bien entre ceux qui le sont occasionnelleme nt, simplement parce qu'ils sont dans un mauvais jour (les sales cons occasionnels), et les sadiques, les destructeurs (les sales cons certifiés).
Une bonne définition peut aussi vous aider à expliquer à d'autres pourquoi votre collègue, votre patron ou votre client mérite la certification - ou encore à admettre que les autres vous traitent de sale con (au moins dans votre dos) et à comprendre comment cette réputation vous est venue.»

[…] «Pour rabaisser et humilier leurs victimes, les sales cons ne manquent pas d'imagination. J'ai dressé une liste de ce que j'appelle les "douze vacheries", qui illustre la diversité des comportements, plus ou moins subtils, utilisés par ces personnes.

Les douze vacheries

Comportements quotidiens des sales cons :
1. Lancer des insultes personnelles
2. Envahir l'espace personnel d'autrui
3. Imposer des contacts physiques importuns
4. Proférer des menaces et pratiquer des formes d'intimidation verbales et non verbales
5. Dissimuler sous des plaisanteries sarcastiques et des supposées "taquineries" des propos vexatoires
6. Envoyer des e-mails cinglants
7. Critiquer le statut social ou professionnel
8. Humilier par des remontrances publiques
9. Couper grossièrement la parole
10. Porter des attaques hypocrites
11. Jeter des regards mauvais
12. Traiter les gens comme s'ils étaient invisibles.»

Comment repérer les sales cons dans votre entreprise ? «Les moins doués n'arrivent pas à se maîtriser et donc se font remarquer. Quant à ceux qui savent être nuisibles en restant discrets, un indice qui ne trompe pas est si vous voyez se multiplier les départs.
Au moindre doute, offrez aux gens la possibilité de parler librement. Pour encourager cette expression, le management peut conclure un accord avec les salariés leur permettant de venir exposer des faits litigieux concernant leurs managers. En tout cas, recevez les personnes une par une. Toutes ont besoin de sécurité psychologique. La priorité est d'évacuer la peur d'être puni si l'on parle.»

Les ravages des sales cons : de la nécessité de l'objectif zéro-sale-con. «Les dommages que les sales cons occasionnent à leur entreprise se reflètent dans la rotation plus importante du personnel, l'absentéisme, une moindre motivation, la perte de concentration et le fléchissement de la performance individuelle, autant de signes que l'on retrouve dans les études sur la violence psychologique, l'intimidation et le harcèlement. […]
Savoir s'il est illégal de se comporter comme un sale con qui rabaisse et humilie les autres dans le travail - indépendamment des considérations de sexe, de race ou de religion - est une question qui n'a pas encore reçu de réponse ni aux Etats-Unis ni dans d'autres pays. Mais les entreprises qui abritent des sales cons risquent, plus que les autres, d'être lourdement pénalisées - quelles que soient les futures décisions de justice - parce que les plaintes déposées par les victimes de harcèlement sexuel et de discrimination sont plus faciles à prouver lorsque règne un climat d'hostilité latente.» […]

Que coûtent les sales cons à votre entreprise ? Lire la suite…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage