Actu Chômage

lundi
22 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte

Bonjour paresse

Envoyer Imprimer
Ou de l'art et la nécessité d'en faire le moins possible en entreprise. Corinne Maier ne mâche pas ses mots, et son humour décapant illustre des propos qui en agaceront plus d’un(e).

Mais n’oublions pas la définition du pamphlet : “écrit satirique et violent, le plus souvent inspiré par l’actualité” selon mon Petit Larousse Illustré. Que ferions-nous sans le Canard Enchaîné ? Tout comme cet hebdo indépendant, les pamphlets sont utiles à la société quand elle doit balayer devant sa porte...

Court & distrayant, “Bonjour Paresse” m’a rappelé ma vie professionnelle avant d’être privée d’emploi : le monde de l’Entreprise, ses apparences trompeuses, ses contradictions, ses mensonges et ses rites... pas d’erreur, tout y est !!! A chacun son expérience, mais en ce qui me concerne je n’ai pas vu d’exagération : les cadres machos et débordés qui font semblant de faire des heures sup’ devant internet, la “réunionite aiguë”, la fausse communication et ses orgies d’e-mails, les onéreux séminaires à la con, le jargon commercial en franglais qui en jette un max' dans les réunions... Et c’est drôle, quand on y songe. Je me délecte de ce à quoi j’échappe pour l’instant - même s’il faudra y retourner dès que possible - et j’envisage avec recul ce qui m’attend à nouveau : de la manipulation, de l’injustice, et surtout du vent.

“L’entreprise n’est pas un humanisme : elle ne nous veut aucun bien et ne respecte pas les valeurs qu’elle prône”, écrit Corinne Maier. “L’entreprise n’est plus le lieu de la réussite, l’ascenseur social est bloqué.”

Tombent les illusions ! “Ennuyeuse et brutale”, “injuste”, tels sont les qualificatifs qu’elle utilise à sa charge : l’Entreprise, "contradiction vivante", n’est qu’une dictature qui prétend que l’homme est sa première richesse mais l'éjecte après usage - qui se sert du Droit du Travail pour mieux le contourner - qui nous fait endurer la crainte et/ou la culpabilité plutôt que le plaisir et l’épanouissement - qui demande beaucoup et ne donne rien, fait croire au contraire de ce qu’elle fait, cultive le jeunisme pour avoir l’air dans l'coup et exclut les plus âgés (+ chers et - malléables), exige de la mobilité/flexibilité sans procurer d’avenir ou de sécurité...

L’Entreprise, grande pourvoyeuse de lâcheté et de servilité, cultive le parasitisme et la langue de bois. L’Entreprise est un haut lieu de la médiocrité, du gaspillage et des faux-semblants : les nouveaux critères de recrutement favorisent ceux qui savent se vendre même s’ils sont incompétents (“l’image compte plus que la marchandise, la séduction davantage que la production...”), et ce sont les précaires et les moins rémunérés qui font le boulot des planqués surpayés (“une poignée sue, et la majorité se la coule douce en faisant semblant de bosser”). Zéro éthique, l’entreprise : c’est le monde à l’envers !

Et quand on l’accuse d’être cynique, Corinne Maier nous demande si les scandales financiers et les licenciements ne sont pas, eux, du vrai cynisme à l’état pur. D’ailleurs, elle consacre une parenthèse à Bernard Tapie et “J6M” - symboles de l’obsession de réussite issue des années 80 - qui en prennent pour leur grade, et c’est un délice !

Page 110, attardons-nous sur ses savoureux conseils : il est incontournable de “se désengager activement” de son travail : "singer sans s’impliquer, avec discrétion", afin de ne pas se faire avoir ...Et, qui sait, se voir finalement offrir une promotion ?
Elle explique qu'il est inutile & usant de chercher à changer le système et préconise - tel le ver dans le fruit - de le plomber de l’intérieur.

L’Entreprise est le reflet de notre société, avec ses inégalités hommes/femmes et sa xénophobie, sa vanité, son conformisme et son manque de franchise... C’est bon qu'on nous le dise, c'est utile de le savoir.

Sophie HANCART

Corinne MAIER, Bonjour paresse - Ed. Michalon (2004) - 12 €

Mis à jour ( Jeudi, 06 Août 2009 15:59 )  

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...

Soutenir Actuchomage