Témoignage discrimination ethnique

Dès 40 ans, le marché du travail ne veut plus de vous. Retrouver un emploi quand on a plus de 50 ans, c'est devenu mission impossible. Vous êtes d'origine étrangère, trop vieux, trop jeune, trop gros, handicapé... N'hésitez pas à témoigner !

Modérateurs: superuser, Yves

Témoignage discrimination ethnique

Messagede Ninii25 » 16 Jan 2015

Bonjour,

Dans le cadre de mon mémoire qui traite de la discrimination ethnique à l'embauche des diplômés de l'enseignement supérieur, je recherche des personnes qui ont été victime de discrimination ethnique ou qui pensent l'avoir été et qui possèdent un diplôme de l'enseignement supérieur afin de répondre à un questionnaire.

Voici le lien du questionnaire: https://docs.google.com/forms/d/1n_JIej ... rm?c=0&w=1

Si vous êtes d'origine étrangère, que vous possédez un diplôme de l'enseignement supérieur mais que vous n'avez jamais ressenti de discrimination ethnique à l'embauche, vous pouvez répondre à ce questionnaire: https://docs.google.com/forms/d/15i5IGz ... rm?c=0&w=1

Je compte beaucoup sur votre contribution, j'en ai absolument besoin, n'ayant pas reçu beaucoup de témoignages, je désespère un peu

Merci
Ninii25
 
Messages: 6
Inscription: 16 Jan 2015

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede paulactu » 16 Jan 2015

Yesss encore une enquête qui va plaire à Sérabeth :D
J'espère que votre orthographe est irréprochable sinon vous allez vous faire incendier :mrgreen:
paulactu
 
Messages: 3493
Inscription: 21 Juil 2012

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Invité » 16 Jan 2015

Je ne comprends pas la raison des questions "avez-vous redoublé ?" et "quels sont les métiers de vos parents ?"
Normalement ce ne sont pas des questions posées en entretien d'embauche. Par conséquent je ne vois pas en quoi le métier des parents peut induire une discrimination à l'embauche.
Quant au redoublement, vous mettez l'année de votre diplôme dans votre CV, pas la liste des classes que vous avez suivies au collège.

Dans un contexte où les diplômés de l'enseignement supérieur ont un mal fou à trouver une place, je me demande si on peut toujours distinguer le refus par discrimination du refus tout court.

Et prendre un boulot au-dessous de ses compétences, c'est devenu très courant.
Invité
 

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Statovore » 16 Jan 2015

Un ressenti ne reflète pas forcément la réalité.

Par contre, observer le taux de réponse (voir le taux de proposition d'entretien) sur un échantillon de personne qui postulent sur le même poste serais peut-être plus représentatif de la réalitée.

serabeth a écrit:Et prendre un boulot au-dessous de ses compétences, c'est devenu très courant.


Et c'est paradoxalement aussi une cause de refus d'embauche car le candidat peut devenir une menace pour la carrière de la personne qui fait le recrutement. :roll:
Comprendre, c'est avoir une épée à triple tranchant.
Statovore
 
Messages: 1505
Inscription: 26 Oct 2013

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Ninii25 » 16 Jan 2015

serabeth a écrit:Je ne comprends pas la raison des questions "avez-vous redoublé ?" et "quels sont les métiers de vos parents ?"
Normalement ce ne sont pas des questions posées en entretien d'embauche. Par conséquent je ne vois pas en quoi le métier des parents peut induire une discrimination à l'embauche.
Quant au redoublement, vous mettez l'année de votre diplôme dans votre CV, pas la liste des classes que vous avez suivies au collège.

Dans un contexte où les diplômés de l'enseignement supérieur ont un mal fou à trouver une place, je me demande si on peut toujours distinguer le refus par discrimination du refus tout court.

Et prendre un boulot au-dessous de ses compétences, c'est devenu très courant.


La question "quels sont les métiers de vos parents ?" permet d'avoir un aperçu sur le milieu dans lequel est issu l'individu et en aucun cas une cause de la discrimination à l'embauche. Pour ce qui est du redoublement, c'est simplement pour observer la trajectoire scolaire de la personne et voir s'il y a un lien avec la difficulté de trouver un emploi.
Ninii25
 
Messages: 6
Inscription: 16 Jan 2015

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Ninii25 » 16 Jan 2015

Statovore a écrit:Un ressenti ne reflète pas forcément la réalité.

Par contre, observer le taux de réponse (voir le taux de proposition d'entretien) sur un échantillon de personne qui postulent sur le même poste serais peut-être plus représentatif de la réalitée.



Oui bien sûr, le ressenti n'est pas objectif et pas forcément représentatif de la réalité. Mais je ne recherche pas forcément l'objectivité (je n'en ai pas les moyens matériels), c'est bien les sentiments et le ressenti des personnes qui m'intéressent.
Ninii25
 
Messages: 6
Inscription: 16 Jan 2015

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Yves » 16 Jan 2015

Les discriminations ne sont plus ce qu'elles étaient ! Fut un temps où on parlait de discriminations tous les deux jours : Discriminations des vieux, des jeunes, des noirs, des arabes, des handicapés… On n'avait que ce mot à la bouche. Chacun y allait du sien : politique, enseignant, chercheur, journaliste, militant…

Sous Chirac, on créa même une Haute Autorité de lutte contre les discriminations (la HALDE). Des universitaires créèrent un Observatoire des Discriminations. Les collectivités locales et les entreprises y allèrent de leur mission de lutte contre les discriminations.

Nous-mêmes, Actuchomage, nous portâmes plainte contre 40 entreprises pour discriminations à l'embauche en 2005/2006. Même qu'on gagna 5 procès…

Les discriminations étaient à la mode au début des années 2000 et la lutte contre… plus encore.

Aujourd'hui, tout le monde est à la recherche de témoignages. Le problème, c'est qu'il semble ne plus y avoir de discriminations. Envolées les discriminations ! :shock:

Comme ici : Un post déposé par moi-même, consulté plus de 2.000 fois… et pas un témoignage de 45/50 ans discriminé dans ses recherches d'emploi en raison de son âge. Stupéfiant, non ?

index.php?f=13&t=92392&rb_v=viewtopic

Et aujourd'hui, le post de Ninii qui peine à trouver des diplômés discriminés en raison de leurs origines ethniques.

Y'a plus de discriminations, j'vous dis ! Ou alors elles ont changé de camp… :roll:

Peut-être faudrait-il lancer une recherche du genre : Cherche individus bien blancs, "Gaulois" sur 10 ou 20 générations, aux noms de famille à consonance 100% française, maîtrisant parfaitement la langue de Molière, de religion chrétienne… se sentant discriminés dans leur propre pays en raison de leurs origines. :mrgreen:

C'est de l'humour… noir… blanc… enfin un peu des deux quoi (je ne veux pas être accusé de discrimination). Je voulais simplement vous faire rire… jaune… enfin, vert. En cette veille de week-end gris, faut bien se marrer un peu, non ?
Yves
 
Messages: 6361
Inscription: 08 Sep 2004
Localisation: Paris

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Ninii25 » 16 Jan 2015

Bien sûr qu'il existe encore des discriminations. Seulement, elle est faite de manière implicite. Le recruteur ne va jamais dire "je ne t'embauche pas car tu es noir", car c'est évidemment condamnable.

Et puis, je m'adresse aussi à toutes les personnes d'origine étrangère qui n'ont jamais ressenti de discrimination ethnique à l'embauche afin d'avoir leurs avis sur la question.
Ninii25
 
Messages: 6
Inscription: 16 Jan 2015

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Yves » 16 Jan 2015

Bien sûr qu'il reste des discriminations (je plaisantais plus haut)… Y'en a toujours eu il y en aura toujours… peut-être même de plus en plus !

Aujourd'hui, c'est un sujet complexe.

Un agent Pôle Emploi me disait qu'il connaissait des artisans (français d'origine portugaise) qui ne voulaient embaucher QUE des personnes d'origine portugaise.

Près de chez moi, un boulanger tunisien ne veut travailler QU'AVEC des jeunes femmes arabes, de préférence croyantes et voilées quand elles viennent au boulot.

J'ai une connaissance d'origine malienne qui gère un service dans une boite de sécurité, il m'a dit qu'il ne voulait QUE bosser avec des Maliens.

Dans le quartier chinois du 11e, ils ne travaillent QU'ENTRE Chinois. Inutile de présenter votre CV dans les boutiques… :wink:

Je connais un patron juif qui dirige une société dont tous les cadres sont UNIQUEMENT juifs, et tous les subalternes sont autres… blacks, blancs, beurs mais pas juifs.

Les discriminations, on avait coutume de les appréhender toujours de la même façon : le méchant blanc (plutôt un jeune mâle) qui fait obstacle aux vieux, aux femmes, aux gens de couleur… 

Celui-là existe bien mais, dans la France communautariste qui s'enracine plus profondément de jour en jour, il n'est plus le principal "artisan" de discriminations.

Je regrette ce temps. C'était plus simple… On connaissait le coupable ! :mrgreen:
Yves
 
Messages: 6361
Inscription: 08 Sep 2004
Localisation: Paris

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede phryne » 22 Jan 2015

Bonjour,

J'avais envie de réagir à ce sujet car depuis pas mal de temps,la cocotte commence à bouillir lorsque j'entends parler de discrimination ethnique ou raciale.
Même si le sujet est chaud brûlant en ce moment,au regard de l'actualité, ça commence vraiment à me gonfler d'entendre parler de racisme dans le monde du travail.
Je ne dis pas qu'il n'existe pas mais je rejoins Yves concernant ses propos : le racisme s'est déplacé aujourd'hui et on ne peut plus parler de discrimination ethnique en 2015.
La discrimination existe pour (je cite en vrac) : les vieux, les femmes (en âge de procréer ou ménopausées),les gros, les moches,les sans dents,etc,etc...
Quand j'entends des jeunes des cités dirent qu'ils ne trouvent pas de travail en raison de leur nom à consonance maghrébine ou africaine (le plus souvent) : j'ai envie de leur dire de faire l'effort de développer leurs 20 mots de vocabulaire et d'éviter les "ta mère la pute" et j'en passe et des meilleurs dans chaque phrase.
Mon fils a 23 ans, 100 % "gaulois" et au chômage : plusieurs de ses amis d'enfance d'origine marocaine travaillent depuis des années car ils savent s'exprimer et ont un comportement positif.
Pour ma part, à 52 ans (nom bien "gaulois") j'ai passé des centaines d'entretiens d'embauche et depuis plusieurs années je cumule les CDD.
A côté de moi, j'ai une amie algérienne qui n'a jamais connu 1 jour de chômage depuis son arrivée en France : nous postulons au même type d'emploi et j'ai une expérience professionnelle plus importante...Mais la plupart du temps c'est moi qui suis sur le carreau certainement en raison de mon âge (j'ai 10 ans de plus qu'elle).
Elle a plusieurs collègues qui sont arrivés d'Algérie : ils ont tous trouvé du travail en tant que délégué médical dans des laboratoires pharmaceutiques (qui n'ont pourtant pas la réputation d'être des entreprises très ouvertes ).
Récemment j'ai travaillé pour une grosse entreprise américaine : le directeur de la division médicale était algérien...Un des directeurs commerciaux qui m'a recruté l'était également et une nouvelle recrue en tant que chef de produit était maghrébine également.Elle est arrivée après moi et elle y est encore alors que j'ai été virée en période d'essai...
Et pour finir,je rejoins Yves sur le fait que tout dépend de l'endroit où vous postulez et de la clientèle avec laquelle vous allez être en contact : il vaut mieux être maghrébin au centre commercial d'Evry (91) et "gaulois" dans le centre d'Orléans (je cite ces 2 exemples car j'ai résidé dans ces villes même si on ne peut pas faire de généralité).
En résumé : la discrimination existe mais ne se limite pas aux origines ethniques.
phryne
 
Messages: 49
Inscription: 31 Jan 2012

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede zouber34 » 22 Jan 2015

Ma lettre écrite en 2011.

Je trouve honteux et scandaleux de nier l’existence de la discrimination à l’embauche et de minimiser ses conséquences . En effet, moi je suis d'origine marocaine mon père a fait la guerre avec les Français pour la liberté, l'égalité et la fraternité. Moi je fais la guerre seul sans les Français pour la dignité, le travail et la reconnaissance.

Après des études jusqu'à Bac +5 achevées par un DESS avec mention et un classement plus que honorable puisque je suis major de ma promotion, j'ai vu la triste réalité de ce pays que j'envisage de quitter désormais même si je pense que c'est un peu tard car cela fait 5 ans que je suis en recherche d’emploi mais en vain. Sans ressources actuellement et une famille à assumer j'envisage le pire. Il faut arrêter de croire que la France est une terre d'accueil. Ma mère femme d'ancien combattant s'est fait vu refusée un visa pour entrer en France sans motif valable alors qu'elle n'avait qu'un souhait vivre un instant unique la naissance de sa petite fille.
Quant à moi des milliers de CV laissés sans suite. On me dit tantôt vous êtes surdiplômé tantôt vous êtes trop qualifié. Je me rappelle aussi que lors d'un entretien d'embauche on a eu le culot de me sortir comme motif de refus, VOUS AVEZ TROP D'ENERGIE; alors que pour moi si j'ai beaucoup d'énergie, je trouverai toujours les ressources nécessaires pour finir n'importe quel travail ou mission.
Bref des excuses bidons et j'y croyais.

Je change de CV et je me fais coacher par des professionnels proposés par des organismes tels que Afij, ANPE, APEC ou autres, je me dis peut être le problème vient du CV, devinez le reste. toujours la même symphonie. DES LETTRES DE REFUS. Alors je commence à me dire que c'est une histoire de goût ces CV et je finirai bien par trouver des recruteurs qui partagent mon goût. Parce que j'y croyais. Mais suite à une demande d'emploi j'ai vite déchanté. En effet, j'ai postulé pour un poste d'Ingénieur fiabilité électronique, le poste entrait parfaitement dans mes domaines de recherche car je suis titulaire d'un DESS fiabilité électrique, après une semaine j'appelle la boîte qui a diffusé l’offre sans me présenter et en faisant attention à mon accent, là on me respecte et on me dit ne vous inquiétez pas monsieur, c'est en cours de traitement. Le lendemain devinez quoi, une lettre de refus ; jusque là rien d'anormal. Mais lorsque je commence à lire la lettre, incroyable la lettre commence par Madame, je me dis peut être que mon prénom n'est pas commun donc peut être il s'agit simplement d'une erreur mais en réfléchissant bien je me dis que cela est impossible car dans mon CV j'ai aussi mis ma photo, De plus il me disent parmi les motifs de refus c'est qu'ils sont plutôt en recherche de quelqu'un qui a une formation dans la microélectronique. Je reste sans voix, car ma maîtrise avait comme option justement la microélectronique. Là pour moi c'est sûr, ils n'ont même pas ouvert mon CV ou pire ils doivent avoir des logiciels qui détectent les prénoms non "Français" pour les mettre directement à la poubelle. Furieux je contacte la Halde par mail en détaillant tout cela parce que j'y croyais mais devinez quoi je reçois un mail de leur part qui m'explique que je ne pouvais faire ma demande par mail alors qu’ils y a bien une rubrique mail sur leur site et que pour avoir un rendez-vous il faut être à Paris.

Bref Voilà ce que j’ai reçu comme réponse :

********************************************************************************
*********************************************************************************
*
Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité
11 rue St Georges – 75009 Paris


Le Directeur Général



Madame, Monsieur

Aux termes de la loi du 30 décembre 2004 , la Haute autorité peut être saisie au moyen d’un courrier détaillant les faits au soutien de votre demande. Elle peut également être saisie par l’intermédiaire d’un parlementaire français, d’un représentant français au Parlement européen ou de toute association régulièrement déclarée depuis au moins cinq ans à la date des faits se proposant par ses statuts de combattre les discriminations ou d’assister les victimes de discriminations.

Par ailleurs, la saisine de la Haute autorité n’interrompt pas les délais de prescription des actions civiles ou pénales et des recours administratifs et contentieux, si vous souhaitez faire valoir vos droits dans le cadre de l’une ou l’autre de ces procédures.

Je vous prie d’agréer l’expression de mes hommages respectueux.********************************************************************************
*********************************************************************************
*


Ne connaissant pas de parlementaire Français, d’un représentant au parlement européen, je décide alors de me diriger vers SOS racisme, je cherche des antennes sur la région de Montpellier où réside la plus grosse communauté marocaine de France, devinez quoi il n'y en avait pas. Je suis passé par celle de Nîmes. La dame que j'ai eu au téléphone était sympathique elle m'a rassuré et elle m'a demandé d'envoyer un courrier en expliquant ma situation et faire de même auprès du tribunal mais devinez quoi , je n'ai jamais été contacté pour cette affaire.
Peu importe parce que j'y croyais j'ai continué à chercher du travail en demandant cette fois-ci à un conseiller de l'ANPE une formation complémentaire à ce fichu DESS que je commence à regretter oui regretter car quand j'étais étudiant j'avais au moins la bourse maintenant je n'ai aucune ressource. Il m'oriente vers un organisme prestataire j'accepte, mais en allant à cet organisme on me dit que j’ai un diplôme de niveau I donc ce n'est pas utile de faire une formation il faut accentuer ma recherche et ils vont m'aider. Résultat de cette prestation: devinez quoi, aucun travail mais surtout un document attestant que mes difficultés pour le travail sont : les origines, les diplômes, le manque d'expérience et maintenant l'âge.

Toujours peu importe j'y croyais je continue ma recherche seul en me disant que je n'ai pas d'autres choix que cela, je modifie le CV , j'enlève le DESS la maîtrise et la licence de mon cv sans succès, je gonfle mon CV avec des expériences parfois bidons toujours la même musique. Les entretiens se font rares : 1 à 2 entretiens tous les ans. des entretiens toujours bien passés mais bizarrement ce n'est pas moi qu'on choisit à la fin. De plus étant donné que l’ANPE ne rembourse que deux à trois entretiens par an, il ne faut surtout pas les rater car pour pouvoir passer d’autres entretiens, il faut sortir des billets. A titre d’exemple, pour aller à Paris entre le voyage Aller /Retour les bus les RER, parfois les hôtels il faut au minimum 150 euros par voyage. Somme considérable pour quelqu’un qui n’a aucune ressource ou même un RmIste.

Je ne pourrais pas raconter tout l'enfer de cette galère je vais juste rajouter que cela fait maintenant 5 ans que je suis dans cette situation beaucoup de mes amis ont choisi de rentrer dans leurs pays d'origine (mali Sénégal, Maroc Algérie Tunisie etc. )et je suis le seul qui croyais en la France en restant ici et en gardant une motivation qui n’a aucun besoin d’être prouvée par des lettres de motivation ou des questions comme « quel est votre projet professionnel ».

Maintenant, j’avoue que je n’y crois pas vraiment. La France va droit dans le mûr en se privant de certains cadres qui peuvent beaucoup apporter à ce pays et en se repliant sur elle-même alors qu’elle peut se servir justement de cette jeunesse issue de l’immigration pour ouvrir d’autres horizons et par la même occasion créer un climat de confiance et de vivre ensemble au lieu de pointer une population du doigt à chaque fois qu’elle est en crise pour sortir le bouc émissaire idéal et il faut arrêter de stigmatiser toujours ces maghrébins qu’on cherchait par tous les moyens aux années 60 et 70 et qu’on n’a plus envie de voir aujourd’hui. Personnellement je pense que les émeutes de 2005 dans les banlieues vont se reproduire sous une forme ou une autre mais cette fois-ci il n’y aura pas que des casseurs ou des jeunes sans diplôme et sans qualification mais on pourra aussi voir des cadres, des ingénieurs et des immigrés de 1ère ou 2ème génération.

Quant à moi je n’ai plus envie de me battre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aujourd'hui je dirige l'institut Plume et Compas soutien scolaire et formation (que j'ai créé) en 2011 où j'essaie tous les jours de combattre l'échec scolaire et réduire les inégalités sociales dans les quartiers dits sensibles. Cela a pour but de changer l'image qui colle à ces jeunes et en même temps leur donner un brin d'espoir dans ce qu'ils envisagent de faire et surtout ne pas revivre le calvaire que j'ai vécu entre 2005 et 2011.

Image

Image

Image

Contact : zouber el malti
www;plumeetcompas.fr
zouber34
 
Messages: 1
Inscription: 22 Jan 2015

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede phryne » 22 Jan 2015

Bonjour Zouber34,

Loin de moi l'idée de nier la discrimination à l'embauche dans ce pays...Bien au contraire.
La discrimination existe bel et bien mais ne touche pas essentiellement les personnes d'origine étrangères.
Regardez les chiffres du chômage et les catégories touchées : jeunes, seniors, femmes,cadres,etc...De toutes origines et dans chaque région.
Vous avez un bac +5 et c'est tout à votre honneur mais combien de personnes avec le même diplôme et au nom "bien français" vivent la même galère que la votre ?
Alors oui, c'est sûr que s'appeler Mohamed ou Samir ajoute une difficulté (dans certains cas) mais comme d'être une femme de 50 ans, un jeune sans expérience ou un cadre trop expérimenté.
La France ne fait pas de cadeau et je vous comprends lorsque vous pensez à quitter ce pays car moi-même étant pourtant "100 % gauloise", je me reconnais de moins en moins dans ce pays.
phryne
 
Messages: 49
Inscription: 31 Jan 2012

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede bebert » 22 Jan 2015

Cette enquête s"adresse à des diplômés de l'enseignement supérieur. Ce qui est un cas évident de discrimination à l'encontre de ceux, dont je fais partie, qui n'ont qu'un C.A.P....

Je m'insurge... A quand une enquête qui concernera enfin tout le monde, de préférence avec un QCU, (c'est un QCM avec un choix Unique...) pour ne pas exacerber nos différences ???
bebert
 
Messages: 1992
Inscription: 30 Jan 2010

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Invité » 22 Jan 2015

avec un QCU,

Oh ! malpoli, c'est un forum correct ici. :D
Invité
 

Re: Témoignage discrimination ethnique

Messagede Ninii25 » 23 Jan 2015

bebert a écrit:Cette enquête s"adresse à des diplômés de l'enseignement supérieur. Ce qui est un cas évident de discrimination à l'encontre de ceux, dont je fais partie, qui n'ont qu'un C.A.P....

Je m'insurge... A quand une enquête qui concernera enfin tout le monde, de préférence avec un QCU, (c'est un QCM avec un choix Unique...) pour ne pas exacerber nos différences ???


Justement, il y a beaucoup d'enquêtes sur la discrimination raciale en général. Il est clair que ceux ayant un niveau de qualification moindre (par là, je veux dire ceux qui n'ont pas suivi des études dans l'enseignement supérieur) subissent beaucoup plus de discrimination que ceux ayant un diplôme de l'enseignement supérieur. C'est pour cela que je me suis plus particulièrement intéressée à cette partie de la population afin de recueillir leur témoignage sur le sujet. Comment ressentent-ils cette discrimination alors qu'ils ont fait des études afin de mettre toutes les chances de leur côté pour trouver un boulot ?
Ninii25
 
Messages: 6
Inscription: 16 Jan 2015

Suivante

Retourner vers DISCRIMINATION

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré