L'agressivité passive chez les chômeurs

Ce n'est pas parce qu'on est devenu pauvre qu'on n'a plus envie de se cultiver ou de savoir ce qu'il se passe. Partagez vos coups de cœur et bons plans => livres, musique, cinéma, télé, expos, etc...

Modérateurs: superuser, Yves

L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 14 Déc 2011

Il y a un concept dont on parle beaucoup en ce moment dans les bouquins de psychologie, c'est l'agressivité passive.

Comportement marginal jadis, souvent propre aux enfants battus qui trimballent toute leur vie une haine réprimée (se venger sur le parent coupable est un tabou profond) mais que les autres ressentent car l'agressivité s'exprime de façon détournée... ce qui a tendance à les exclure des groupes.

Avec l'explosion du phénomène d'exclusion, j'ai l'impression sur ce forum qu'on est beaucoup à avoir ce comportement (mes excuses à maguy pour ma réaction excessive, je suis à cran comme vous tous ici...)

Les divers articles que j'ai lu là dessus disent que c'est malsain de réprimer son agressivité, parce qu'elle va s'exprimer d'une manière passive (faire la gueule, balancer des sarcasmes sans arrêt, tout critiquer systématiquement, se désintéresser de tout, et mille et une autres manières d'agresser le monde de façon passive). Bref... lâchons-nous... mais pas les uns contre les autres, c'est pile le piège dans lequel ils veulent qu'on tombe, que les pauvres se battent entre eux. Lâchons nous contre les salopards qui sont responsables de la merde dans laquelle on se trouve.

Le problème c'est qu'ils se cachent derrière des bouc-émissaires publics qui n'ont en réalité que très peu de pouvoir (ministres, chefs d'état, électeurs, banquiers...) Les vrais boss c'est les patrons des multinationales, j'aimerais bien qu'on défouraille plus souvent sur jean-luc lagardère, serge dassault et autres crapules qui ont leur nom sur tous les produits qu'on achète (j'ai cité les fabricants d'armes mais on peut rajouter l'immobilier, le lobby pharmaceutique, le lobby pétrolier, etc), ces mecs sont traités comme des seigneurs, nos élus rampent à plat ventre devant eux, personne n'ose taper dessus alors que c'est sur EUX qu'il faut taper, ceux qui ont acheté états et gouvernements et qui leur ont peu à peu retiré le pouvoir de servir leur peuple.

Je vous conseille un vieux film de pierre richard, "je ne sais rien mais je dirai tout"... ok c'est de l'humour léger pas très finaud mais ça fait du bien de voir ridiculiser les lagardère et compagnie, ça change des films débiles d'aujourd'hui ;)

Pour les faire chier il faut arrêter de leur filer nos thunes, pour nöel offrez des bonnes bouteilles ou de la zik de disquaires ou labels indés, au lieu de les engraisser en achetant bouquins et cd-dvd dans les fnac qui coutent 10 fois plus cher et qui puent (avec nos maigres bourses de chômeurs de toutes façons... si je pouvais boycotter ces saletés de fêtes de fin d'année je le ferais avec plaisir).
Invité
 

Nous sommes tous des "passifs-agressifs"

Messagede superuser » 14 Déc 2011

Merci pour cette contribution, mais je pense que tu n'as pas assez creusé le phénomène et que tu te mélanges un peu les pinceaux... :)

Sur Wikipédia, je lis ceci :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Comporteme ... f-agressif

Je me sens un peu visée puisque je pratique la résistance passive (je refuse le système en disant "oui" par devant pour qu'on me fiche la paix, mais en faisant le contraire par derrière pour le saboter), l'évitement (je refuse de fréquenter des gens qui m'ennuient) et la procrastination (qui, jusqu'à présent, ne m'a joué aucun tour, prendre du recul ayant au contraire beaucoup d'avantages).

Pour le reste, je ne me sens pas concernée. Je trouve que c'est même un ramassis de conneries.

Je reprends point par point la description de ce comportement, et objecte ceci :

De nos jours, ne pas faire confiance relève du réalisme.
Eviter la compétition n'est pas une tare, bien au contraire.

Mentir est déjà l'apanage de nos dirigeants/oligarques, qui pratiquent eux-mêmes "la résistance aux suggestions des autres" (c'est-à-dire le peuple).
"Formuler des paroles ou des insinuations désagréables, puis prétendre que ces paroles ou insinuations ont été mal interprétées et nier toute arrière-pensée" est le spectacle affligeant dont ils nous abreuvent en cette période de "lutte des places" pour 2012.
Quant à son "entêtement" aveugle, son "inefficacité intentionnelle" et sa "tendance à créer des situations chaotiques" en "fabriquant des excuses", le gouvernement nous en donne des preuves quotidiennes !
Côté "victimisation : au lieu de reconnaître ses propres faiblesses, tendance à blâmer les autres pour leurs propres échecs", je pisse de rire puisque c'est exactement ce qu'ils font avec les chômeurs et les pauvres.

Enfin, si "la peur de l'autorité", "le ressentiment", le fait de "perdre les objets", d'"oublier des rendez-vous, des engagements, ou d'arriver continuellement en retard", l'usage du sarcasme, l'entêtement ou la morosité font partie de la panoplie, alors nous sommes tous sujets à ce "trouble de la personnalité" ! :lol: :lol: :lol:

En conclusion, voici ce qu'on peut lire :
L'expression «passif-agressif» a d'abord été utilisée dans l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que des psychiatres militaires remarquèrent le comportement de résistance passive ou d'obéissance réticente de certains soldats aux ordres donnés.

Dans ces conditions, j'estime que le comportement du «passif-agressif» est on ne peut plus louable.

Conclusion : Sans vouloir te vexer, je trouve que cette histoire d'agressivité passive est un fourre-tout qui relève de la psychologie de comptoir.
superuser
 
Messages: 14468
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 14 Déc 2011

Wikipedia n'est pas une source fiable :lol:

L'agressivité passive n'a rien à voir avec la résistance passive. C'est un comportement qui consiste à refouler sa colère pour faire plaisir aux c... qui te sermonnent que c'est pas bien d'râler, mais qui sert à rien puisque ta colère est ressentie quand même. Voili voilà.
Dernière édition par Invité le 14 Déc 2011, édité 2 fois.
Invité
 

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede superuser » 14 Déc 2011

Si Wikipédia n'est pas une source fiable, alors donne-nous en une autre. :D
Je suis curieuse d'en savoir plus...

fredo ettonio a écrit:L'agressivité passive n'a rien à voir avec la résistance passive.

La résistance passive est citée dans la définition.

fredo ettonio a écrit:C'est un comportement qui consiste à refouler sa colère pour faire plaisir aux c... qui te sermonnent que c'est pas bien d'râler, mais qui sert à rien puisque ta colère est ressentie quand même.

Donc, la diplomatie par exemple serait une stratégie de passif-agressif ?
Ou ceux qui se disent "rira bien qui rira le dernier" sont aussi des "passifs-agressifs" ?
superuser
 
Messages: 14468
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 14 Déc 2011

Ben oui, la diplomatie chez quelqu'un qui a envie de tout péter, ça va logiquement se traduire par une agressivité passive. Il tient un discours très courtois mais on sent qu'en fait il a la haine et qu'il est prêt à exploser n'importe quand, du coup il fout les jetons et sa diplomatie ne facilite pas la communication comme il l'eùt voulu. Y'a des fois où gueuler un bon coup est bien plus communicatif direct et sain qu'être diplomate.

Ton exemple sur les soldats, c'était des mecs qui voulaient se mutiner mais qui n'y arrivaient pas, alors ils allaient tuer les nazis en traînant les pieds. Dans leur cas on peut excuser qu'ils ne se soient pas mutinés ouvertement, mais dans notre cas à nous, je pense qu'on risque pas la fusillade à gueuler ouvertement sur le système pourri. (du moins pas encore)

La source fiable que j'ai trouvée c'est ni wikipédia ni les sites psycho commerciaux débiles... arf je sais plus où elle est, il me semble qu'elle a été écrite par un psy ou un mec qui fait du social, c'est sur son petit journal de bord en ligne. Il ne blâme pas les "passifs-agressifs" au contraire il reconnait leur statut de victime et note que ce comportement est très fréquent chez les enfants battus... et ils les encourage à se rebeller ouvertement au lieu de refouler la colère. Si je retrouve le lien je te le file.
Dernière édition par Invité le 14 Déc 2011, édité 2 fois.
Invité
 

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede superuser » 14 Déc 2011

OK.
superuser
 
Messages: 14468
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 14 Déc 2011

Sur les blogs on trouve pas mal de "parias" qui se cachent derrière un verbiage intello par "diplomatie", pour paraître "sociable", bref qui jouent à "je vais bien tout va bien".

Or ça joue doublement contre eux:

- on sent quand même la détresse et la haine, donc ça fait fuir les positive-attitude à qui ils cherchent à plaire

- ils n'expriment pas leur vrai problème, donc personne ne les aide, ça fait également fuir les negative-attitude qui auraient pu être leurs alliés

S'ils déballaient leurs tripes sur la table directement ils crèveraient l'abcès et auraient une chance de trouver de l'aide, ou au moins, de trouver une oreille compatissante, rien que ça c'est énorme.

Je le sais pour avoir expérimenté les deux modes de communication. L'agressivité passive est systématiquement stérile (j'étais obligé de le faire dans les groupes où toute manifestation d'agressivité est réprimée, mais maintenant je perds plus mon temps à fréquenter ces autruches), alors que l'agressivité active ça peut porter à des conséquences constructives (je sais le faire avec humour et sans me gourrer de cible, ça aide).
Invité
 

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede superuser » 14 Déc 2011

Passons sur la diplomatie qui a une connotation + ou + hypocrite (calcul, compromis…), mais avoue que parfois il vaut mieux l'appliquer.

Par exemple, tu es convoqué à Pôle Emploi. Malgré ta colère, il vaut mieux rester courtois voire faire preuve d'empathie vis-à-vis de la personne qui te reçoit : ainsi, tu vas te la mettre dans la poche et obtenir un meilleur résultat qu'en lui hurlant dessus (on va te jeter et te sanctionner). Pareil si on te propose un contrat aidé pourri avec menace de sanction/radiation si tu refuses : tu peux faire mine d'accepter avec un grand sourire et saboter ensuite ton entretien d'embauche avec l'employeur (tu as fait ton devoir de chômeur), ou hurler que tu ne veux pas de cette merde d'emploi et te faire sucrer tes allocs.

Nous sommes d'accord sur ce point : le but, c'est de canaliser sa colère en l'exprimant ouvertement où il le faut, quand il le faut. Le problème, c'est donc d'évaluer quand et où l'expression de sa colère est productive, et quand et où elle peut-être inutile sinon néfaste.
superuser
 
Messages: 14468
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 14 Déc 2011

Sauf que je me gourre pas de cible, je sais que l'employé du pôle emploi il est pour rien et qu'il est pas là pour me cracher dessus. Je suis sympa avec eux sans avoir à me forcer, et donc ils sont sympa aussi, ;)

L'agressivité passive se manifeste quand il y'a une censure en face... quand t'es face à des beaufs qui fustigent les chômeurs et qui t'interdisent de gueuler, c'est le cas le plus classique.

Les gens qui pratiquent l'agressivité passive ne sont pas des coupables mais des victimes, j'insiste là dessus... ils faut qu'ils se lâchent et qu'ils gueulent !
Invité
 

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede superuser » 14 Déc 2011

Là, pour les beaufs, tu as parfaitement raison : leur dire ce qu'on pense, justement, est indispensable.
Mais il ne faut pas le faire n'importe comment...
L'exprimer avec colère est inutile : ça rebute, au contraire, et ils camperont sur leurs positions.
L'exprimer de manière posée, argumentée, voire avec humour, est nettement plus efficace. Là aussi, on contient sa colère, mais pour optimiser le résultat. Avoir contenu sa colère se transforme alors en un sentiment positif, puisqu'on sort vainqueur de la confrontation.
superuser
 
Messages: 14468
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 14 Déc 2011

Ben justement... avec ces "beaufs" pendant des années j'ai essayé de contenir ma colère, de dire les choses avec humour, ben ça sert à rien, on leur fout encore plus les jetons, ils sentent que la cocotte bout et ils ont peur que ça pète.

Je fréquentais des gens comme ça à une époque. Je faisais le mec souriant, je disais des blagues, parce qu'ils avaient des réactions de censure de facho à la moindre manifestation d'émotion négative. Mais ma diplomatie les agressait parce que je plaisantais sur des sujets qui leur font peur et qu'ils refusent de regarder, du coup y'avait une agressivité sourde qui bouillonnait, ça cassait du sucre, un jour ça a fini par exploser en baston. Si j'avais gueulé tout de suite ces relations inutiles et toxiques auraient duré moins longtemps et ça aurait pas fini dans la violence.
Invité
 

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede superuser » 14 Déc 2011

Quand l'occasion se présente (dans la rue, à la boulangerie, etc), il ne faut rien laisser passer et opter pour une attitude convaincante, puis passer son chemin. La joute doit être ponctuelle. En aucun cas il faut fréquenter ces individus, c'est destructeur ! Moi, j'ai coupé les ponts avec ma famille. C'est ce qu'on appelle "l'évitement", terme utilisé à tort de manière péjorative. Car en vérité faut être maso pour se forcer à fréquenter des gens qui vous crachent dessus. :(
superuser
 
Messages: 14468
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede maguy » 15 Déc 2011

Car en vérité faut être maso pour se forcer à fréquenter des gens qui vous crachent dessus. :(

Entièrement d'accord !

J'essaie toujours de privilégier mon équilibre. Si je trouve plus d'inconvénients que d'avantages à fréquenter les gens, je me retire, tout simplement. Et comme je ne suis pas d'un naturel colérique, ça se fait en douceur.

Il faut dire qu'avec le chômage de très longue durée, ça aide à faire le tri...
La vérité est comme le soleil, elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder.
Victor Hugo
maguy
 
Messages: 14142
Inscription: 24 Déc 2005

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede Invité » 15 Déc 2011

superuser a écrit:Quand l'occasion se présente (dans la rue, à la boulangerie, etc), il ne faut rien laisser passer et opter pour une attitude convaincante, puis passer son chemin. La joute doit être ponctuelle. En aucun cas il faut fréquenter ces individus, c'est destructeur ! Moi, j'ai coupé les ponts avec ma famille. C'est ce qu'on appelle "l'évitement", terme utilisé à tort de manière péjorative. Car en vérité faut être maso pour se forcer à fréquenter des gens qui vous crachent dessus. :(


Autrement dit, si on peut déserter ouvertement au lieu de trainer les pieds, c'est mieux...

Mais y'a dès fois c'est pas toujours facile d'éviter les gens qui vous crachent dessus. Ok on coupe le contact avec famille et anciens "potes", du coup on se retrouve esseulé, ce qui est pas une solution non plus... avoir le choix entre être seul ou mal accompagné c'est pas marrant. Et c'est comme ça que la société nous casse, par l'isolement.

Les psy qui écrivent sur l'agression passive t'as deux clans. T'as les capitalistes pourris qui font le procès de la victime et qui conseillent de canaliser l'agression passive dans la "cnv" (= l'art de se comporter en snob égoïste, une manière très vilaine d'agresser l'autre de façon sourde, et qui détruit ce qui reste de solidarité entre marginalisés) et puis t'as ceux qui prennent la défense de la victime et qui conseillent de gueuler ouvertement (profitons-en tant que c'est pas encore illégal).
Invité
 

Re: L'agressivité passive chez les chômeurs

Messagede fulgurator » 22 Déc 2011

Du moment où tu ne trouves plus ta place dans la société parce que tu ne suis pas le schéma imposé (métro boulot dodo) et que tes efforts pour te réinsérer sont ignorés forcément que c'est frustrant.
Après tout dépend de l'éducation et de la réaction individuelle de chacun qui fait de nous une espèce imprévisible et rend ces études totalement idiotes.

On peut sauter à la gorge de la pauvre réceptionniste de Pôle Emploi bac+2 qui a du mal à boucler ses fins de mois pour un rien, comme on peut se mourir dans son coin sous un pont en plein hiver, on peut dealer et voler (il n'y a plus de justice 300000€ un mp3 téléchargé, 1 an avec sursis pour écraser une famille sous un abris de bus avec un 180km/h) ... tu peux intégrer un mouvement révolutionnaire comme Zeitgeist qui prend de l'ampleur dans tous les pays, entrer dans la religion, vivre en hermitte dans un coin isolé; bref les possibilités de réactions sont les mêmes que si tu travailles sous pression chez orange et que tu n'as pas de vitres "anti suicide" dans ton bureau : tout peut arriver n'importe où n'importe quand et ca c'est l'idée que les gens réfutent en bloc et qu'on constate tous les jours étrange non ?
fulgurator
 
Messages: 8
Inscription: 22 Déc 2011

Suivante

Retourner vers CULTURE CHÔMEURS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré