Contrôle des chômeurs 2 le retour

Vous pouvez poster ici vos articles de presse, communiqués, bons plans, etc... et réagir à ceux des autres.

Modérateurs: superuser, Yves

Re: Controle des chômeurs 2 le retour

Messagede vioque54 » 18 Oct 2014

Je les accuse de part leur fonctionnement d’isoler les chômeurs, de vouloir dématérialiser tout azimut, de faire des chômeurs les boucs émissaires du système capitaliste, on est pas loin du travail obligatoire, écœurant !
Comment peut on traiter des êtres humains de la sorte !
vioque54
 
Messages: 179
Inscription: 20 Jan 2014

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede willemijns » 19 Oct 2014

on risquera aussi d'avoir une nouvelle categorie de pre-chomeur: ce qui etait à deux doigts de partir mais qui se disent qu'il vaut mieux rester à attaquer aux prudhommes et à faire durer le plaisir pour ne pas tout perdre X mois apres si on est selectionné par "police chomdu"...
willemijns
 
Messages: 806
Inscription: 19 Mar 2011

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede willemijns » 26 Oct 2014

un excellent article qui résume tout:

http://leseconoclastes.fr/2014/10/lecla ... e-travail/
willemijns
 
Messages: 806
Inscription: 19 Mar 2011

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede naejjm » 29 Oct 2014

Ce contenu est accessible gratuitement pendant 24 heures.

http://www.arretsurimages.net/articles/ ... ibe-id7177



enquête Le 27/10/2014 Par Sébastien Rochat
Chômeurs ne cherchant pas d'emplois : bataille de chiffres entre Elkabbach et Libé
Fact checking des fact checkeurs sur une tête d'épingle

Quelle proportion de chômeurs ne cherchent pas d'emplois ? Dimanche 26 octobre sur France 5, Stéphane Soumier (BFM Business) a pu dire tout le mal qu'il pensait du fact-checking en s'appuyant sur un exemple concret : la bataille entre Elkabbach et Libé à propos de la proportion de chômeurs ne cherchant pas d'emplois. 30 % selon Elkabbach, 6% selon Libé, 20% selon Soumier. Vraiment ? On est tout de même allé... vérifier. Et dans cette histoire de chômeurs paresseux, on a découvert que tout le monde avait isolé des chiffres... très différents. Fact-checker le fact-checking des fact-checkeurs, sur une fraude...très secondaire.

Le fact-checking ? C'est "dangereux", car "il n'y a pas de vérité dans un chiffre" et cela éloigne des "vrais débats". Stéphane Soumier, bien connu des @sinautes, était particulièrement en forme sur France 5 face à Samuel Laurent, responsable des Décodeurs du Monde, pour dézinguer cette discipline qui consiste à vérifier les chiffres avancés dans le débat public.

Contrairement aux apparences, le fact-checking ne serait pas neutre. Tout dépend du chiffre qu'on utilise. Et le fact-checkeur peut se tromper. C'est en substance ce qu'a expliqué Soumier en prenant un exemple concret : le nombre de chômeurs qui ne cherchent pas d'emplois. Le 3 septembre, au cours de l'interview d'Anne Hidalgo sur Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach a balancé un scoop : selon une étude de Pôle emploi à paraître, près de 30% des chômeurs ne chercheraient pas d'emplois. Un chiffre très élevé, aussitôt démenti par Libération, dans sa rubrique Desintox, qui donne une estimation très inférieure.

Sauf qu'un mois après, le chiffre de Pôle emploi sort : "c'est 20%", affirme Soumier, qui constate qu'Elkabbach avait "bien plus raison" en annonçant 30% que Libé qui l'estime "à 7 ou 8%" (en fait, le chiffre de Libé est de 6,47%). Pour Soumier, la preuve est faite : les fact-checkeurs de Libé se sont trompés. "On se focalise sur des chiffres qui n'ont aucune vérité et on oublie le vrai débat", conclut Soumier. Quelques minutes plus tard, au détour d'une phrase, Audrey Pulvar précise que Le Monde avait publié le chiffre de Libé. "Oui, mais c'est 20%", martèle Soumier dans une certaine confusion. L'animateur de Medias le mag, Thomas Hugues, se contente de bredouiller qu'il s'agissait d'un test dans quatre départements, sans plus de précisions.

Prenez un bloc-notes, et regardez la séquence en notant bien les chiffres avancés par Soumier, on va faire ensuite du fact-checking :


Quelle est la proportion de chômeurs ne cherchant pas d'emplois ? 30% ? 20% ? 7 ou 8% ? Pour bien comprendre et vérifier tous ces chiffres, il faut d'abord revenir à l'origine de l'étude : depuis 2013, Pôle emploi mène une expérimentation dans quatre régions (Paca, Poitou-Charentes, Franche-Comté et Haute-Normandie) pour améliorer le contrôle des chômeurs (@si vous en parlait ici). Des équipes spéciales ont été affectées pour vérifier si les chômeurs étaient effectivement à la recherche d'emplois.

20% ou 6,47% ? C'est la différence entre chômeurs radiés et chômeurs avertis

Le 2 septembre, Le Monde publie un premier chiffre issu d'un bilan à mi-parcours qui couvre la période juin 2013 et février 2014 : après ces contrôles, il s'avère que 6,47% des chômeurs ont été radiés dans les agences test de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) et Toulon (Var). C'est ce chiffre que les fact-checkeurs de Libé ont cité pour couper court à la rumeur de 30% lancée par Elkabbach. Sauf que ce chiffre de 6,47% est une tête d'épingle : il ne concerne que deux agences test, alors que l'expérimentation a lieu dans quatre régions.

Un mois plus tard, Les Echos dégainent un nouveau chiffre qui devrait aboutir à la généralisation du "contrôle renforcé des chômeurs" : "un bilan régional d’étape présenté en interne en mars, montrait que 20 % des 2 600 chômeurs contrôlés à Toulon et Manosque ne cherchaient pas d’emploi". 20% ? Tiens, c'est le chiffre avancé par Soumier sur France 5. Première remarque : là encore, il ne concerne que deux agences test et pas les quatre régions concernées par l'expérimentation. Difficile de généraliser donc. Deuxième remarque : ce chiffre provient des mêmes agences test (Toulon et Manosque) que celles citées par Le Monde un mois plus tôt. Sauf que lorsque Le Monde évoque 6,47%, Les Echos en trouvent 20%.

Comment expliquer cet écart ? En réalité, c'est la différence entre chômeurs "avertis" et chômeurs "radiés". Le chiffre de 20% donné par Les Echos concerne les chômeurs qui ont reçu un premier avertissement après ne pas avoir répondu ou mal répondu à un questionnaire des contrôleurs. "Ce questionnaire leur demande notamment où et quand ils ont candidaté, et de joindre des preuves", précise un blog du Monde.fr. Il suffit que les réponses soient jugées trop approximatives pour que le chômeur soit convoqué. Et à l'issue de cette convocation, si les preuves sont jugées insuffisantes, le chômeur est sanctionné. Voilà comment on passe de 20% avertis à 6,47% sanctionnés.

Dit autrement : pour Le Monde et Libé, un chômeur qui ne cherche pas d'emplois est un chômeur qui a été radié. Pour Les Echos, un chômeur ayant reçu un avertissement peut déjà être catalogué comme un chômeur qui ne cherche pas d'emploi. Réfléchissez bien à cette interprétation philosophique, choisissez votre camp, et lisez la suite.

Les vrais chiffres de l'expérimentation

Que ce soit 6,47% (premiers chiffres du Monde repris par Libé) ou 20% (chiffres des Echos, repris par Soumier sur France 5), tous proviennent de seulement deux agences test pendant six mois.

Or, le 15 octobre, Pôle emploi a dévoilé les chiffres de l'expérimentation sur dix-huit mois dans trois régions test (pour la Haute-Normandie, il faudra encore attendre). Résultats ? Les chiffres varient de 1 à 5 selon les régions. Ainsi, en Paca, après contrôle, seulement 8% des chômeurs ont été radiés pour ne pas avoir cherché d'emploi. En Poitou-Charentes, le chiffre grimpe à 15%. Et en Franche-Comté, ce sont près de 35% des chômeurs ne cherchant pas d'emplois qui ont été radiés. La tentation serait forte de faire une moyenne. Sauf que l'étude de Pôle emploi est formelle. C'est écrit dès le début, dans un encadré : "L'expérimentation ne permet en aucun cas d'estimer au plan national la proportion de demandeurs d'emploi ne cherchant pas activement un emploi. Ces proportions ne sont en aucun cas extrapolables à l'ensemble des demandeurs d'emplois".


Pôle emploi

Et pour cause : l'expérimentation n'a pas touché le même type de public selon les régions. En Paca, les contrôles ont été aléatoires et ont touché tous types de chômeurs (résultat : 8% de radiations). En revanche, en Franche-Comté, les chômeurs ont été ciblés dans les métiers "en tension". En clair, Pôle emploi est allé contrôler des chômeurs qui n'étaient pas censés être au chômage vu le nombre d'offres d'emplois dans leur secteur. Alors forcément, avec une telle cible, ça marche à tous les coups, on a trouvé les fameux chômeurs paresseux : 35% de radiations. Quant à la région Poitou-Charentes, Pôle emploi a mixé la méthode : un peu de ciblage, un peu d'aléatoire. Résultat moyen : 15% de radiations. Les chiffres varient donc selon la méthodologie et ne permettent pas, quoi qu'il arrive, d'extrapoler. Selon son camp (chômeurs paresseux ou studieux), vous piocherez dans ce panel de chiffres.

Et dans tous les cas, ce "débat" sur les chômeurs fraudeurs reste... marginal. Car comme le rappelaient Les Décodeurs du Monde, citant les chiffres de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF), la fraude à Pôle emploi représentait en 2012 un manque à gagner de 39 millions d'euros pour les finances publiques. A titre de comparaison, la fraude à la douane, c'est dix fois plus (367 millions) et la fraude fiscale, c'est 94 fois plus (3,66 milliards). C'est peut-être ça le "vrai débat", cher à Stéphane Soumier.
naejjm
 
Messages: 1840
Inscription: 18 Sep 2008

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede Chiz » 29 Oct 2014

Un scoop de JP Elkabbach ? :lol: Il a dû beaucoup enquêter dans les agences Pôle Emploi pour recouper l'Info :wink:

On a beau le savoir, c'est toujours épatant de voir comment certains journalistes fonctionnent. Merci Naejjm

Je voudrais introduire un bémol. D'accord tous les avertis ne sont pas automatiquement radiés. Mais, le cas où l'on est radié sans être pour autant un chômeur 100 % fainéant/profiteur doit exister.

Il arrive même que Pôle Emploi tienne compte des réactions; comme ici http://www.rue89lyon.fr/2014/09/05/chom ... le-emploi/

Je ne suis pas certain que seule, Caroline aurait eu gain de cause;
Chiz
 
Messages: 1171
Inscription: 10 Fév 2011

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede naejjm » 01 Nov 2014

Jean-Marie Pillon : chercheur en sociologie au Centre d'étude de l'emploi (CEE).

... quand on regarde les rythmes de retour à l'emploi des chômeurs, on constate qu'il n'y a pas de retour massif à l'emploi à la fin de la période d'indemnisation. Or, s'il existait ce que vous appelez des "mauvais" chômeurs, on constaterait qu'un grand nombre de personnes retrouveraient un emploi à la veille de perdre leur allocation.

http://www.atlantico.fr/decryptage/refo ... 35702.html
naejjm
 
Messages: 1840
Inscription: 18 Sep 2008

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede paulactu » 04 Mai 2015

Des nouvelles du bouzin :mrgreen:

Blog POLE M'EMPLOIE - 4 Mai 2015 Publié par Concombre masqué

Au fait, que sont devenus les "contrôleurs de recherche d'emploi"?

C'est peut-être le moment de se poser la question, puisque les "équipes dédiées à la relation entreprise" se déploient actuellement partout à Pôle emploi, que Le Prince Jean avait par ailleurs promis de prendre "fin mars" une décision sur la généralisation dans toute la France des équipes de "contrôleurs", et que l'enquête BMO, qui promet 1,7 millions "d'intentions d'embauche" pour 2015 pourrait être un bon aiguillon ("Comment? Vous êtes chômeur et vous ne voulez pas prendre un des 1,7 millions d'emplois qui vous tendent les bras?")...

Ici, on a cherché des infos et on n'en a pas trouvé. Donc, appel à témoins!

La suite ici : http://www.polememploie.com/2015/05/au- ... mploi.html
paulactu
 
Messages: 3509
Inscription: 21 Juil 2012

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede paulactu » 10 Mai 2015

Malheureusement 5 jours après on a retrouvé la trace des équipes de contrôleurs. :oops:
http://www.polememploie.com/2015/05/que ... mploi.html


9 Mai 2015 Publié par Concombre masqué

Question/réponse: contrôleurs de recherche d'emploi


C'est génial, non? Quand Pole m'emploie pose la question, le 4 mai, " Au fait, que sont devenus les "contrôleurs de recherche d'emploi"? ", la réponse est disponible dès le 7 mai sur un site "d'informations payantes", La Lettre A, en ces termes:

Pôle emploi renforce le contrôle des chômeurs

L'opérateur va mettre en place une équipe de 200 personnes chargées de surveiller les demandeurs d'emploi

Pour une fois, tous les partenaires sociaux siégeant à Pôle emploi se sont mis d'accord. Le prochain conseil d'administration de l'opérateur dirigé par Jean Bassères, prévu le 20 mai, va entériner la mise en place d'une équipe de 200 équivalents temps plein (ETP) chargés uniquement… de traquer les demandeurs d'emploi dont les recherches sont jugées insuffisantes. Un objectif chiffré a déjà été fixé : contrôler 7% des demandeurs d'emploi pour se mettre en cohérence avec d'autres organismes sociaux tels que la CAF et l'Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale). Ces vérifications pourront s'appuyer sur le signalement de conseillers référents ou cibler les chômeurs ayant déjà bénéficié de formations.

Destinée officiellement à accélérer le parcours de retour à l'emploi, cette mesure généralise une expérimentation réalisée entre janvier 2013 et mars 2014 dans les régions PACA, Franche-Comté et Poitou-Charentes. Douze conseillers mobilisés sur neuf agences étaient alors chargés de contrôler certains dossiers, de s'entretenir avec les demandeurs d'emploi puis de décider d'éventuelles radiations, entérinées par les directeurs d'agences. Cette méthode avait donné des résultats contrastés selon les régions, qui n'avaient pas adopté le même protocole. Ainsi, en Franche-Comté, où les chômeurs jugés peu actifs étaient ciblés, le taux de radiation a atteint 35% des dossiers contrôlés. En revanche, en PACA, où les dossiers ont été sélectionnés de manière aléatoire, ce chiffre a été réduit à 8%. Sur toute la France, seulement 0,1% des radiations étaient dues, en 2013, à des insuffisances de recherche d'emploi, soit 13 271 cas
paulactu
 
Messages: 3509
Inscription: 21 Juil 2012

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede paulactu » 14 Mai 2015

14 Mai 2015 Publié par Le Potiron
Contrôleurs de recherche d'emploi (suite)


Pole m'emploie en parlait le 9 mai ( Question/réponse: contrôleurs de recherche d'emploi ), l'AFP le confirme le 13 mai: " Pôle emploi veut généraliser ses équipes de contrôle dès août " (lepoint.fr), ou "Pôle emploi: les contrôles généralisés à partir d'aoüt" (rtl.fr)... Pour lefigaro.fr, cela devient "Pôle emploi lance la traque aux chômeurs peu scrupuleux"...

"LA TRAQUE"?? Ils sont amateurs de chasse à courre, au Figaro??... On espère juste qu'il n'y a pas quelques anciens journalistes du Figaro actuellement inscrits à Pôle emploi et ne "cherchant pas vraiment de travail": la "traque" est lancée!

(Note personnelle: tiens, c'est bizarre, Les Echos, le 13 au soir, n'avaient toujours rien mis en ligne sur le sujet... Perrotte est déjà parti en week-end prolongé, ou quoi??)

---------------------------------

Pôle emploi prévoit de généraliser à partir d'août ses équipes de contrôle de la recherche d'emploi des chômeurs, expérimentées dans trois régions en 2013-2014, selon un document transmis aux syndicats et consulté mercredi par l'AFP.

Selon le "calendrier prévisionnel", la généralisation s'étalera d'août à octobre et un "séminaire de lancement" se tiendra en septembre.

Présenté en Conseil d'administration (CA) le 15 avril, le projet fera l'objet "d'une délibération le 20 mai". Il sera ensuite présenté en Comité central d'entreprise (CCE) le 21 mai, avant une consultation de l'instance en juillet.

Dans le document, Pôle emploi "propose" d'affecter "200" postes équivalent temps plein (ETP) à ses futures équipes de contrôle, répartis par région selon le nombre de demandeurs d'emploi: de 2 ETP dans le Limousin, en Corse ou en Guadeloupe, à 33 ETP en Ile-de-France.

Le document détaille les modalités du dispositif, qui "n'est et ne sera assorti d'aucun objectif en termes de nombre de contrôles et/ou nombre de radiations".

"Tous les demandeurs d'emploi sont susceptibles d'être contrôlés", de manière "ciblée", "aléatoire" ou suite à un signalement. Le chômeur concerné doit être "informé" du contrôle.

"Le contrôle débute par l'examen du dossier du demandeur d'emploi". Si l'équipe de contrôle soupçonne une "insuffisance de recherche d'emploi", elle interroge le demandeur par "questionnaire", puis par "téléphone", et enfin en face-à-face "si le doute persiste". "Le cas échéant, la procédure de radiation (...) est engagée", après un "processus de redynamisation" du demandeur d'emploi par son "conseiller référent".

Le chômeur radié peut introduire un "recours" auprès du directeur d'agence, puis devant le tribunal administratif et/ou le médiateur de Pôle emploi.

Le projet prévoit aussi des mesures de sécurité particulières pour les agents de contrôle, qui seront "sensibilisés" à la "prévention des situations d'agression". Pôle emploi "préconise" qu'ils "ne gèrent pas les demandeurs d'emploi de la commune où ils vivent, ni de la zone de compétence de l'agence d'où ils viennent s'ils étaient conseillers en agence".

Des équipes de contrôle ont été testées entre juin 2013 et mars 2014 dans trois régions: Provence-Alpes-Côte d'Azur, Franche-Comté et Poitou-Charentes. "L'expérimentation a été bien accueillie par les conseillers", selon l'opérateur, qui se base sur une "enquête réalisée auprès de 138 conseillers": "93% des répondants l'ont jugée utile pour Pôle emploi et 79% pour le demandeur d'emploi".

Le dispositif doit permettre de "redynamiser" les demandeurs d'emploi et d'identifier ceux qui ont "besoin d'un accompagnement plus soutenu". Il doit aussi permettre aux conseillers en charge de l'accompagnement de se recentrer sur leur mission et "d'être plus à l'aise dans leur relation de confiance avec les demandeurs". Aujourd'hui, les mêmes conseillers s'occupent de l'accompagnement et du contrôle.

Les demandeurs d'emploi sont tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sous peine d'être radié 15 jours des listes de Pôle emploi, et même jusqu'à six mois en cas de récidive. Mais dans les faits, cette réglementation est peu appliquée: 13.409 personnes ont été radiées en 2013 pour "insuffisance de recherche d'emploi", soit 2,5% des radiations totales.

http://www.polememploie.com/2015/05/con ... suite.html
paulactu
 
Messages: 3509
Inscription: 21 Juil 2012

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede carl » 14 Mai 2015

Et les syndicats, ils en disent quoi ?

Dans, ces conditions, c'est sûr la courbe du chômage va baisser. Et Hollande va être réelu !
Mais au prix, du sacrifice de centaines de chômeurs.
carl
 
Messages: 2097
Inscription: 19 Mai 2005

Re: Controle des chomeurs 2 le retour

Messagede Invité » 14 Mai 2015

Le dispositif doit permettre de "redynamiser" les demandeurs d'emploi

Par exemple le chômeur qui se sentait au bord du gouffre eh bien il fait un grand pas en avant. :mrgreen:
Invité
 

Re: Contrôle des chomeurs 2 le retour

Messagede paulactu » 14 Mai 2015

Je cite ALFONSI (post sur autre fil verrouillé par Yves)

"Afin d'éviter à ses agents de subir les foudres des présumés coupables, il leur offrira des sessions de sensibilisation aux «situations d'agression»"

Une bonne formation dans le maniement des armes à feu couterait moins cher à la collectivité :mrgreen:


S'il pouvait développer cette dernière phrase...........
paulactu
 
Messages: 3509
Inscription: 21 Juil 2012

Re: Contrôle des chomeurs 2 le retour

Messagede alfonsi » 14 Mai 2015

paulactu a écrit:Je cite ALFONSI (post sur autre fil verrouillé par Yves)

"Afin d'éviter à ses agents de subir les foudres des présumés coupables, il leur offrira des sessions de sensibilisation aux «situations d'agression»"

Une bonne formation dans le maniement des armes à feu couterait moins cher à la collectivité :mrgreen:


S'il pouvait développer cette dernière phrase...........


C'est très simple à comprendre.

C'est de plus en plus coercitif (il n'y a pas que ce sujet là) et on pousse forcément des gens à bout

Dans un 1er temps, POLE EMPLOI sensibilise ses agents sur les risques d'agression physique ou morale qu'ils encourent

Et que si ça continue comme ça dans quelques années avec 6 000 000 de chômeurs et 60 milliards de déficit de l'UNEDIC, les agents de sécurité seront armés
alfonsi
 
Messages: 38
Inscription: 13 Mai 2015

Re: Contrôle des chomeurs 2 le retour

Messagede diety » 14 Mai 2015

...et enfin en face-à-face "si le doute persiste". "Le cas échéant, la procédure de radiation (...) est engagée", après un "processus de redynamisation" du demandeur d'emploi par son "conseiller référent".

On "dynamise", ensuite on radie. C'est vrai, c'est supermotivant. :mrgreen:

Pôle emploi "préconise" qu'ils "ne gèrent pas les demandeurs d'emploi de la commune où ils vivent, ni de la zone de compétence de l'agence d'où ils viennent s'ils étaient conseillers en agence".


C'est comme les licenciements. On ne sera pas licencié par son patron, mais par un cabinet d'audit sous-traitant, car il paraît que ce soit désagréable pour le patron de virer ses salariés les yeux dans les yeux. Le patron pourrait se sentir gêné.

"L'expérimentation a été bien accueillie par les conseillers", selon l'opérateur, qui se base sur une "enquête réalisée auprès de 138 conseillers": "93% des répondants l'ont jugée utile pour Pôle emploi et 79% pour le demandeur d'emploi".


On n'a pas eu l'idée de poser la question aux chômeurs contrôlés ? :D

( "Pensez vous qu'il soit utile de se pencher sur votre cas pour voir de plus près si on vous radie ou pas ?" )

Posez la question aux flics qui se cachent derrière un buisson avec un radar si ils jugent l'action utile. Je parie qu'ils vont répondre par l'affirmative.
diety
 
Messages: 3350
Inscription: 16 Mar 2006

Re: Contrôle des chomeurs 2 le retour

Messagede carl » 15 Mai 2015

L'emploi du terme "redynamiser" me fait bondir !

Que cache ce mot ? L'envoi de tout chômeur récalcitrant dans un camp de rééducation, dans lequel on passe son temps à chanter "le travail rend libre" tout en cassant des pierres à coup de masse.

Moi, j'ai une meilleure idée : imposons à tous ces fainéants de chômeurs de porter un bracelet électronique, qui à chaque fois que l'on s'arrête de bouger nous envoie une décharge électrique !
Y'a pas photo, cela va nous redynamiser !!!

Sans rire, force est de constater, que la France glisse peu à peu vers un régime policier, ou chaque citoyen est considérer comme un fraudeur potentiel.

La définition ci dessous résume tout a fait la situation :

« L’État de police est celui dans lequel l'autorité administrative peut, d'une façon discrétionnaire et avec une liberté de décision plus ou moins complète, appliquer aux citoyens toutes les mesures dont elle juge utile de prendre par elle-même l’initiative, en vue de faire face aux circonstances et d’atteindre à chaque moment les fins qu’elle se propose : ce régime de police est fondé sur l’idée que la fin suffit à justifier les moyens. À L’État de police s’oppose l’État de droit… » (Raymond Carré de Malberg, Contribution à la théorie générale de l'État, Paris, Librairie de la Société du Recueil Sirey, 1920, p. 488)
carl
 
Messages: 2097
Inscription: 19 Mai 2005

PrécédenteSuivante

Retourner vers VOS INFOS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré