Page 1 sur 1

Les faillites d'entreprises arrivent bientôt

MessagePosté: 27 Avr 2021
de Zorro22
Article de Mediapart du jour : "Les liquidations judiciaires vont être facilitées malgré la crise"
https://www.mediapart.fr/journal/economie/260421/les-liquidations-judiciaires-vont-etre-facilitees-malgre-la-crise
(l'article entier n'est pas accessible, mais ça donne une idée)
« Les entreprises non viables n’ayant aucune perspective de survie devraient être liquidées le plus rapidement possible »,
selon une directive européenne.

Re: Les faillites d'entreprises arrivent bientôt

MessagePosté: 27 Avr 2021
de rsarnaque
Est ce que c'est pour récupérer du pognon plus rapidement ?
Et pourquoi une directive européenne impose ce genre de truc ?

Re: Les faillites d'entreprises arrivent bientôt

MessagePosté: 27 Avr 2021
de Ugolin
exceptionnellement étant abonné
3 pages
LJ comme liquidation judiciaire

http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/C2ILbRpc

Re: Les faillites d'entreprises arrivent bientôt

MessagePosté: 27 Avr 2021
de rsarnaque
Merci Ugolin . :)

Re: Les faillites d'entreprises arrivent bientôt

MessagePosté: 28 Avr 2021
de Zorro22
Merci @Ugolin pour l'article.

@rsarnaque : citation :
Lorsqu’un débiteur en difficulté financière n’est pas économiquement viable ou lorsque sa viabilité économique ne peut être aisément rétablie, les efforts de restructuration sont susceptibles d’entraîner une accélération et une accumulation des pertes préjudiciables pour les créanciers, les travailleurs et d’autres parties prenantes ainsi que pour
l’économie dans son ensemble.

Et lors de longues procédures de liquidation, les pertes augmentent, d'où le souhait de liquidations rapides.

C'est triste à dire, mais tout ça, c'est pour sauver les créanciers : la finance, les banques. L'UE leur appartient, ainsi qu'à l'oligarchie, ce n'est pas nouveau.
Le mot de "travailleurs" est en fait que décoratif dans la citation. Celui-ci n'a généralement pas d'intérêt à une liquidation rapide.

En fait, même les banques ne sont pas enthousiasmées, elles préfèreraient diluer ces faillites dans le temps, selon l'article. Histoire de garder leurs chiffres dans le flou.