AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Vous pouvez poster ici vos articles de presse, communiqués, bons plans, etc... et réagir à ceux des autres.

Modérateurs: superuser, Yves

AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede Zorro22 » 12 Déc 2020

Finalement, ce sera comme avant : rejet du projet de loi du printemps 2020.
Les bénéficiaires de l'AAH ayant un conjoint au SMIC verront bien leur allocation réduite à peau de chagrin.
https://informations.handicap.fr/a-aah-ou-amour-faut-choisir-mesure-passe-pas-30006.php

Information importante, très peu relayée dans la presse.
Zorro22
 
Messages: 3294
Inscription: 17 Avr 2017

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede patrick2016z » 13 Déc 2020

Et j'imagine que vivre avec quelqu'un sans qu'il y ait d'amour entre les 2 réduit aussi l'allocation comme pour le Rsa ?

Pourtant leur formulaire est mal fichu il faut renseigner le revenu du conjoint ou concubin, hors si la personne avec qui on vie n'est ni conjoint ni concubin on sait même pas si il faut le faire figurer ou pas. C'est pour cela que je n'essaye meme pas de m'inscrire au Rsa et encore moins pour l'Aah et que je me contente que de l'Ass.

En dehors de ça, un handicapé ou juste quelqu'un qui veut le Rsa en vivant chez Papa et Maman, il touche plein pot, on marche sur la tête.
patrick2016z
 
Messages: 272
Inscription: 12 Jan 2016

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede Zorro22 » 13 Déc 2020

Et j'imagine que vivre avec quelqu'un sans qu'il y ait d'amour entre les 2 réduit aussi l'allocation comme pour le Rsa ?

80 % des gens percevant l'AAH vivent chez leur parents, de mémoire.
Je rappelle qu'il faut être bien amoché pour percevoir l'AAH, c'est à dire ne pas pouvoir travailler. Donc ces personnes sont même souvent en perte d'autonomie,
qu'elle soit totale ou partielle.
Donc, en fait, la question des colocations considérées comme concubinages par certaines CAF ne se pose que rarement pour eux, à mon avis.
Je n'ai d'ailleurs lu aucun article de presse dans ce cadre, alors que pour le RSA, ça ne manque pas.

un handicapé [...] vivant chez Papa et Maman, il touche plein pot, on marche sur la tête.

Du fait des frais paramédicaux non remboursés conséquents, sauf PCH éventuelle (mais pas simple à obtenir), et un avenir généralement bien sombre,
je ne pense pas que la situation soit enviable :mrgreen:
J'ai en général de 50 à 300 euros par mois de frais de ce type, de mémoire, les deux postes de dépenses les plus importants étant les frais de TGV et les frais liés
aux médicaments et dispositifs médicaux non remboursés, et compléments alimentaires utiles, depuis des années
- et quand le covid sera parti, si je dois consulter à l'étranger pour certains problèmes jugés ici incurables, ça va être bonbon, encore. Je commencerais par Skype, mais après ?
Et pour les gens souhaitant essayer de se réinsérer par un travail forcément autonome et à un rythme perso, il faut d'abord se former, et c'est loin d'être gratuit, en général.
J'ai aussi des frais dans ce cadre, généralement aux alentours du Black Friday. Et même le CNED, c'est payant. La moindre formation, de mémoire, ça doit être 600 euros.

Pour ceux qui nous lisent, je rappelle que se former est interdit au RSA, sauf accord du département, ou basculement vers des indemnités de stagiaire du Pôle Emploi.
Heureusement, ce n'est pas encore le cas à l'AAH. Mais il ne faut pas compter sur Pôle Emploi :mrgreen:
Quand je vois les sbires de Macron raconter qu'en fait ils auraient refusé d'individualiser l'AAH pour garder des sous pour la formation des gens à l'AAH... Quel enfumage ! :twisted:
Zorro22
 
Messages: 3294
Inscription: 17 Avr 2017

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede elusive_reclusive » 14 Déc 2020

Zorro22 a écrit:Je rappelle qu'il faut être bien amoché pour percevoir l'AAH, c'est à dire ne pas pouvoir travailler. Donc ces personnes sont même souvent en perte d'autonomie,
qu'elle soit totale ou partielle.

T'es gentil mais je ne me sens pas si amochée que ça. :lol: Selon les ressources justement on peut percevoir l'AAH si le handicap est reconnu entre 50% et 79%, c'est pas non plus être grabataire. De toute façon c'est conditionné à l'obligation de recherche d'emploi. :?
elusive_reclusive
 
Messages: 1379
Inscription: 20 Mar 2010
Localisation: Social Desert

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede Zorro22 » 15 Déc 2020

@elusive_reclusive :
Selon les ressources justement on peut percevoir l'AAH si le handicap est reconnu entre 50% et 79%, c'est pas non plus être grabataire.

Pour obtenir l'AAH dans la catégorie 50 % à 79%, il faut ne plus être en état de travailler, grosso-modo.
Dans le lot, tout le monde ne sera pas grabataire, effectivement. Je n'ai pas vu de statistiques quant aux "un peu à la ramasse" et les "pertes d'autonomie".

De toute façon c'est conditionné à l'obligation de recherche d'emploi.

Ils ont réussi à vous faire croire ça ? Le SAVS, c'est optionnel. Comme cela dépend de mon conseil départemental que j'aime tant, :roll:
j'ai viré cela depuis longtemps. Je suis par contre inscrit au Pôle Emploi, mais c'est histoire de voir ce qu'on me propose. Rien jusqu'ici, sauf des contrôles :mrgreen:
Zorro22
 
Messages: 3294
Inscription: 17 Avr 2017

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede elusive_reclusive » 15 Déc 2020

Oui, mais moi je cumule avec l'ASS, donc différent. Inscrite chez Pôle et fliquée par Cap Emploi.
elusive_reclusive
 
Messages: 1379
Inscription: 20 Mar 2010
Localisation: Social Desert

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede Zorro22 » 16 Déc 2020

@elusive_reclusive : effectivement, comme cela ne se fait plus, autant vous battre pour garder ce cumul.
La logique administrative de cela reste toutefois délirante : la personne reconnue inapte au travail doit prouver à son agence Pôle Emploi qu'elle recherche bien un travail. :roll:

Vu l'augmentation constante de la pauvreté et du handicap en France, accélérée par le coronavirus, je me dis que les choses risquent d'évoluer, puisque voila,
les conseillers PE pourront toujours dire que ma foi le gars paralysé qui a écrit "Le Scaphandre et le Papillon" en clignant d'un oeil, toute personne en situation de handicap
peut le faire aussi. :evil:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Scaphandre_et_le_Papillon
Zorro22
 
Messages: 3294
Inscription: 17 Avr 2017

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede patrick2016z » 16 Déc 2020

J'avais vu un reportage sur des "exosquelettes", ils sont capables quelques années plus tard lorsque la technologie sera fiable, de faire enfiler cette engin à tous les handicapés pour les mettre au boulot.... Mais bon la théorie de machin peut le faire donc on peut le faire est pas nouveau malheureusement, pourtant on est pas tous égaux devant la maladie et l'handicape et ça beaucoup on tendance à l'oublier.
patrick2016z
 
Messages: 272
Inscription: 12 Jan 2016

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede Zorro22 » 09 Mar 2021

Le débat continue. Ah, comme c'est bien, quand les élections approchent :roll:
https://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/handicapes-en-couple-le-senat-se-saisit-du-mode-de-calcul-conteste-de-l-aah_4325857.html
Quand la droite conservatrice comprend que les 50 %, pour les atteindre, c'est pas gagné, même avec une gauche décatie :mrgreen:
Zorro22
 
Messages: 3294
Inscription: 17 Avr 2017


Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede SandrineA » 10 Mar 2021

Un peu d humanité ! Ca fait du bien de voir cela.
SandrineA
 
Messages: 897
Inscription: 31 Mar 2020

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede Zorro22 » 10 Mar 2021

@SandrineA :
Un peu d humanité ! Ca fait du bien de voir cela.

Il faut aussi noter que les gens en situation de handicap votent (a priori). Il faut bien relire le dernier rapport de la Cour des comptes sur le handicap pour voir où se situe
l'avenir très lugubre de la gestion des allocations de handicap en France, si les personnes en situation de handicap ne se bougent pas.
https://www.unapei.org/article/rapport-inquietant-de-la-cour-des-comptes-sur-laah/

Je me réjouis de ce vote, mais si c'est pour ensuite dire que tout cela coûte trop cher, et virer les AAH-2 vers le RSA, évidemment, malaise
(les AAH-2 sont ceux reconnus handicapés de 50 à 79 %, et ne pouvant travailler en milieu normal).
Zorro22
 
Messages: 3294
Inscription: 17 Avr 2017

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede patrick2016z » 11 Mar 2021

C'est une bonne nouvelle pour les bénéficiaires de l'AAH. Maintenant ce qui serait chouette c'est de désolidariser le RSA et l'ASS des revenus du conjoint. Après tout je comprends pas pourquoi on peut toucher plein pot l'ARE pendant 2 ans sans que les revenus du conjoint fasse quoique ce soit et que paf une fois qu'on bascule dans le RSA ou l'ASS, là le revenu du conjoint vient mettre son grain de sel. On vit dans un monde bizarre desfois. Si ça se trouve si un jour le revenu universel se met en place on sera confronté au même problème, on va nous dire que les revenus du conjoint compte dans le calcul du revenu universel... On se demande parfois si la connerie compte dans le calcul de la stupidité au niveau de ceux qui font les lois :mrgreen:
patrick2016z
 
Messages: 272
Inscription: 12 Jan 2016

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede SandrineA » 11 Mar 2021

Maintenant ce qui serait chouette c'est de désolidariser le RSA et l'ASS des revenus du conjoint.
Bonne remarque Patrick.

Etant en ASS, si je me mets en ménage avec qqun qui a un bon revenu, je peux tout perdre. Se retrouver au chômage et sans sous, dépendre de son compagnon pour acheter qqch, c est insoutenable. Je ne pourrais pas. Avant il faut que je demande les revenus du gars, fasse mes calculs et ensuite je me pose la question si je suis amoureuse. :D Non il faut que je passe une annonce sur leboncoin en disant si vous ne dépassez pas tel plafond de revenu, vous m intéressez. On peut éventuellement voir si plus ou affinité. :shock: :cry: :roll:
SandrineA
 
Messages: 897
Inscription: 31 Mar 2020

Re: AAH ou amour, il faut choisir : une mesure dans l'impasse

Messagede patrick2016z » 11 Mar 2021

Tout à fait, les mentalités d'hier ne sont plus celle d'aujourd'hui. Hier une femme cherchait un avocat, un médecin, un homme ayant une bonne réputation financière, afin de vivre au crochet de ce dernier à faire la popote, le ménage et s'occuper des gosses. Mais tout ceci à changer, à évoluer, un couple se doit d'être indépendant l'un de l'autre, de ne plus vivre au crochet de l'autre. Pourquoi nous enferme t'on encore dans l'ancienne mentalité dépassé depuis trop longtemps ?

Je suis pour la désolidarisation des revenus du conjoint pour le RSA ou l'ASS. J'exige qu'on puisse être à l'Ass ou au Rsa et de pouvoir vivre en toute indépendance avec une personne gagnant 2000€ sans que le revenu de remplacement en soit tronqué sous prétexte d'une idéologie vieillotte proche de la soumission financière au conjoint. Un pas de géant semble avoir été fait concernant l'AAH, j'attends de voir cela pour l'ASS et le RSA à présent. Car techniquement parlant je vois pas où est le problème d'accepter que ça soit possible la désolidarisation pour l'AAH et pas pour l'ASS et le RSA.

Mais bon me vient toujours à l'oreille cette réplique de la Folie des Grandeurs que semble avoir adopter notre gouvernement et tous les autres : "Les riches sont fait pour être très riche et les pauvres très pauvres".
patrick2016z
 
Messages: 272
Inscription: 12 Jan 2016

Suivante

Retourner vers VOS INFOS

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré