même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Dès 40 ans, le marché du travail ne veut plus de vous. Retrouver un emploi quand on a plus de 50 ans, c'est devenu mission impossible. Vous êtes d'origine étrangère, trop vieux, trop jeune, trop gros, handicapé... N'hésitez pas à témoigner !

Modérateurs: superuser, Yves

même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede lamienoise » 27 Sep 2015

bonjour,

excellent site et sujets !

Personnellement j'ai 38ans et sui au chômage depuis 14mois à plein temps et avant cela j'étais pendant 3ans en temps partiel.
ça peut choquer mais on me dit déjà qu'à 38ans je suis finie ! je n'ai plus de chance de retrouver du travail alors que je suis diplômée (+5 ingé oui ça choque!), dans une grande ville de +100m habitants, célibataire sans enfant et française !

malgré mes postulations, le peu de réponse ou d'avis que j'ai c'est que je suis trop vieille, non pardon, on me dit que je ne suis pas assez jeune.
En fait dans mon secteur (nouvelles technologie), on embauche que des jeunes car ils ne demandent pas bcp d'argent et accepte toutes les concessions (erreur dans le contrat de travail, heures sup, insultes, autoformation non rémunérée).

et oui dans le secteur aille-tec, avec +5 et 12ans d'expérience et 38ans , on ne trouve pas non plus de boulot à cause de l'age !
Quand un jeune assistant RH qui sort d'une école parisienne voit mon CV, il ne se dit pas :
- super elle est expérimentée
- super elle est sans accroche familiale
- super elle est diplômée et compétente
non, il se dit :
- zut elle est expérimentée et verra les moindre défaut de notre gestion salariale
- zut c'est une femme donc elle aura une maternité et des absences
- zut elle est diplômée donc elle voudra un poste et une carrière
- zut elle est vieille donc ne voudra pas un ptit salaire

bref on me voit comme une charge au lieu de me voir comme une ressource....c'est le drame des jeunes employeurs sortis des grandes écoles qui habituent les recruteurs à voir les emplois humains comme des coûts et non plus comme des ressources....

bon dimanche!
Dernière édition par lamienoise le 29 Sep 2015, édité 1 fois.
lamienoise
 
Messages: 38
Inscription: 27 Sep 2015

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede felipa38 » 28 Sep 2015

et oui comme je vous comprend :(
trop d'experience tue l'experience pff
je suis moi meme ecoeurée pour ce système

bonne soirée
felipa38
 
Messages: 4
Inscription: 30 Juil 2015

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede Invité » 29 Sep 2015

J'ai juste une remarque que vous trouverez peut-être dure, mais qui peut être utile : j'espère que vous vous relisez soigneusement quand vous faites un CV ou un courrier ?
L'orthographe c'est déjà un premier critère de tri.
Invité
 

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede bebert » 29 Sep 2015

T'as du bol... Il a fallu que j'attende dix ans de plus (48) pour être avarié... Et encore, je me suis auto-licencié (rupture conventionnelle). T'es célibataire ? Pose toi dans un coin de la planète qui te botte, fais un peu de jardin et dégotte-toi quelques revenus au moyens de savoirs directement négociables sans passer par un fâcheux intermédiaire communément appelé patron...

Les "nouvelles technologies", ça fait beaucoup plus de mal que de bien... Ne me contredis pas, tu viens de nous en apporter une preuve supplémentaire... :lol:

Tu es au moment où il faut changer...
bebert
 
Messages: 1992
Inscription: 30 Jan 2010

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede tintin74 » 30 Sep 2015

Bonjour
Et tu ne pourrais pas envisager de te mettre à ton compte avec le statut d'auto-entrepreneur ?
Je suis étonné que bien peu de chômeurs songent à cette solution, de plus en plus l'économie
fera appel à des professionnels indépendants, bosser dans une société çà va appartenir au passé.
Aux USA qui ont crée beaucoup d'emplois ces 2 dernières années, 90 % des nouveaux emplois
sont indépendants, avec un statut comparable à l'auto-entrepreneur en France.
tintin74
 
Messages: 81
Inscription: 03 Avr 2009

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede lamienoise » 30 Sep 2015

tintin74 a écrit:Bonjour
Et tu ne pourrais pas envisager de te mettre à ton compte avec le statut d'auto-entrepreneur ?
Je suis étonné que bien peu de chômeurs songent à cette solution, de plus en plus l'économie
fera appel à des professionnels indépendants, bosser dans une société çà va appartenir au passé.
Aux USA qui ont crée beaucoup d'emplois ces 2 dernières années, 90 % des nouveaux emplois
sont indépendants, avec un statut comparable à l'auto-entrepreneur en France.


non surtout pas. c'est le discour de pôle emploi en vogue fait aux "trentenaires expérimenté" qui se retrouvent au chomage.
ça c'est sur un b+5 cadre (c'est pas mon cas) coutera moins cher en autoentreprenariat plutôt qu'au chomage !
et pousser les chomeurs vers l'entrepanriat pour réduire les stats du choamge, ça c'est un sujet tabou et interdit dans tous les médias.
en 2015 l'autoentrepeneur n'est plus aussi "largement" détaxé que cela, surtout depuis l'obligation rsi/incription au registre.

De plus dans mon secteur, on a une obligation de résultat et non pas une obligation de moyen, donc ça signifie qu'une assurance civile pro est nécessaire (soit 1000€ par an au moins).En 6ans je crois d'existence de ce status, je n'ai vu autour de mois aucune auto-entrepreneur heureux ou devenu assez fortuné pour repasser en Eurl/SAS
Le miracle américain de l'inventeur seul qui devient riche n'existe pas en france (sauf si il part s'installer à l'étranger quand il tiens le bon filon...).
Déjà c'était la raison de la fin de l'un de mes contrats de travail : mon employeur m'a dit que je coutais trop chere et que je mettais en danger la situation de l'entreprise. il m'a conseillée de rester à travailler avec lui mais en tant qu'auto-entrepreneur sinon il envisager de me licencier économiquement (ce qui est arrivée à la secrétaire avant moi); il m'a même demandé si je voulais prendre une année sabatique le temps que la crise passe.... Alors on s'est séparé sur une rupture conventionnelle (pas facile ni évident de rester après qu'un patron vous disent que vous êtes sa plus grosse charge et que vous mettez en danger son business...sacré embiance après ça).

Et puis l'image des auto-entrepneur est en train de se dégradé vis-à-vis des clients pro qui font appel à eux.
lamienoise
 
Messages: 38
Inscription: 27 Sep 2015

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede Statovore » 30 Sep 2015

lamienoise a écrit:en 2015 l'autoentrepeneur n'est plus aussi "largement" détaxé que cela, surtout depuis l'obligation rsi/incription au registre.


FAUT ARRÊTER LA CONNERIE !!!!

L'auto-entrepreneur n'a JAMAIS été moins taxé que les autres, bien au contraire.

Les seuls cas où il est moins taxé, c'est lorsque sa marge est importante (au moins 50 de marge sur le produit vendu).

Dans la majorité des cas, la forte concurrence fait qu'il est 2 à 3 fois plus taxé que les entreprises aux réels. Un entrepreneur qui dit que la concurrence des auto-entrepreneurs est déloyale est soit un ignorant, soit un menteur qui fait un maximum de profit au détriment du client.

lamienoise a écrit:En 6ans je crois d'existence de ce status, je n'ai vu autour de mois aucune auto-entrepreneur heureux ou devenu assez fortuné pour repasser en Eurl/SAS


Ce n'est pas une question de statut, c'est une question de personnalité.

Choisir l'auto-entrepreneuriat, c'est rechercher une activité minimale avec un risque financier limité et surtout des connaissances en gestion presque inexistante. C'est justement sur ce manque de connaissance en gestion qui empêchent les auto-entrepreneurs de décoller.
Mais les auto-entrepreneurs ne sont pas les seuls à avoir ce genre de manque de connaissance, c'est aussi le cas pour pas mal de gens qui se lancent en EURL/SARL (reprise d'un commerce par exemple).

Un certains nombre d'entrepreneur ne savent même pas calculer le seuil de rentabilité d'un de leurs produit, pas étonnant qu'ils coulent !!!

lamienoise a écrit:Et puis l'image des auto-entrepneur est en train de se dégradé vis-à-vis des clients pro qui font appel à eux.


Il suffit de voir les préjugés pour voir que l'image des professionnels en général est très écorné (garagiste escroc, maçon qui bossent mal ...) et c'est pas l'affaire Volkswagen qui va arranger les choses.
Taper sur les auto-entrepreneurs dont l'activité est ultra-minoritaire est une méthode qui permet aux entreprises "classique" de détourner l'attention de leurs propres maladresse et je peux t'assurer qu'elles sont très nombreuse.
Comprendre, c'est avoir une épée à triple tranchant.
Statovore
 
Messages: 1505
Inscription: 26 Oct 2013

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede lamienoise » 30 Sep 2015

avant, quand un entrepreneur ne faisait aucune vente, il n'avait aucune charge.
maintenant en 2015 il a un minimum à assurer (l'inscription au rsi ou cci je ne sais plus)

quand on fait appel à un entrepreneur qui ne finit pas ses travaux ou qui n'y arrive pas ou qui vous arnaque, on est dans la merde car l'entrepreneur n'a aucune obligation d'avoir une assurance. Donc si vous prenez un auto-entre charpentier/menuisier et qu'il ne finit pas, vous êtes dans la merde car il ne pourra jamais vous rembourser et vous ne pourrez jamais récupérer votre mise.
C'est le problème des auto-ent n'ayant pas d'assurance civile pro (très cher) qui ont une obligation de résultat.

Les autre auto-entre ayant une obligation de moyen (artiste, graphiste, service, coaching...) n'ont pas ce problème.
lamienoise
 
Messages: 38
Inscription: 27 Sep 2015

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede bebert » 30 Sep 2015

Je suis autoentrepreneur.

Artisan. (inscrit à la chambre des métiers) Secteur du BTP.

Tout d'abord, je n'avais rien à perdre à m'inscrire du fait que je ne touchais plus rien question alloc chômage, (j'avais renoncé à l'ASS, pas envie de continuer à être fliqué pour une aumône...) et que je ne pouvais prétendre au RSA (revenus fonciers).

Pour mon cas personnel, le statut d'autoentrepreneur me convient très bien. Marges suffisantes sur mes chantiers, pas de crédits, et surtout comptabilité claire et ultra simplifiée. Tu ne gagnes rien ? Tu ne payes rien. A part la cotisation foncière des entreprises, une fois par an. (je n'ai pas encore eu la première, je m'attends à un truc dans les 300 €...)

Pour moi le statut d'autoentrepreneur a été une aubaine, me permettant de continuer à avoir un statut social à peu de frais, et à peu d'efforts. (Je suis loin de bosser à plein temps)

Maintenant, je conseillerais d'attendre de ne plus rien toucher questions allocs avant de se lancer, et de choisir une activité qui permette de bonnes marges et une multitude de clients, pas un client unique qui peut être l'ancien employeur...
bebert
 
Messages: 1992
Inscription: 30 Jan 2010

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede lamienoise » 01 Oct 2015

bebert a écrit:Je suis autoentrepreneur.

Artisan. (inscrit à la chambre des métiers) Secteur du BTP.

Tout d'abord, je n'avais rien à perdre à m'inscrire du fait que je ne touchais plus rien question alloc chômage, (j'avais renoncé à l'ASS, pas envie de continuer à être fliqué pour une aumône...) et que je ne pouvais prétendre au RSA (revenus fonciers).

Pour mon cas personnel, le statut d'autoentrepreneur me convient très bien. Marges suffisantes sur mes chantiers, pas de crédits, et surtout comptabilité claire et ultra simplifiée. Tu ne gagnes rien ? Tu ne payes rien. A part la cotisation foncière des entreprises, une fois par an. (je n'ai pas encore eu la première, je m'attends à un truc dans les 300 €...)

Pour moi le statut d'autoentrepreneur a été une aubaine, me permettant de continuer à avoir un statut social à peu de frais, et à peu d'efforts. (Je suis loin de bosser à plein temps)

Maintenant, je conseillerais d'attendre de ne plus rien toucher questions allocs avant de se lancer, et de choisir une activité qui permette de bonnes marges et une multitude de clients, pas un client unique qui peut être l'ancien employeur...



tu es le bon exemple et c'est rare.
est-ce que tu aimes ton métier ? travailles tu le dimanche voire plus que tu factures à ta clientèle ?
vis-tu seul ou as-tu une famille à charge ? es-tu déjà logé convenablement ?
Tu es dans le batiment, donc si je me trompe pas ton CA maximum est de 84000 par an.

je suis d'accord que ce statut est parfait quand on a plus rien à perdre ou presque plus rien à perde.
faut quand même rappeler qu'à la base c'étaiut fait pour avoir un revenu complémentaire et non pas de sortir du trou social.

actuellement je vis chez l'habitant, ma propriétaire fait travailler un autoE qui fait de la plomberie et de la menuiserie. il vient travailler à des heures pas possible, même sa femme vient l'aider ensuite après le nettoyage et des fois ils apportent leur enfant en basage sur le chantier!
lamienoise
 
Messages: 38
Inscription: 27 Sep 2015

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede bebert » 01 Oct 2015

est-ce que tu aimes ton métier ?


Je n'ai jamais aimé aucun métier. Mais ce que je fais me convient beaucoup mieux que d'avoir le cul dans une bagnole ou dans un bureau. Je travaille le minimum pour avoir le peu d'argent dont j'ai besoin, pas plus.

travailles tu le dimanche voire plus que tu factures à ta clientèle ?


Pour moi le Dimanche est un jour comme un autre, il m'est arrivé de travailler le Dimanche, mais il m'arrive fréquemment de ne rien foutre de la semaine...

vis-tu seul ou as-tu une famille à charge ?


Je vis avec ma compagne, on n'est pas riches, on n'a pas non plus de problèmes de pognon, on vit en Français moyens, on part deux fois en vacances par an, nous arrivons de Croatie, maintenant on ne cherche pas à faire des économies...

es-tu déjà logé convenablement ?


Je suis propriétaire, et propriétaire bailleur, mais comble de la mauvaise foi je vis chez ma copine... :lol: La baraque fait 240 m2, on n'est pas à l'étroit...

Tu es dans le batiment


Les travaux publics... Secteur non réglementé, je n'ai pas de diplôme professionnel dans ce domaine.

donc si je me trompe pas ton CA maximum est de 84000 par an.


32900 (???) en prestation de services, je ne vends pas de camelote. Mais j'en suis très loin.

je suis d'accord que ce statut est parfait quand on a plus rien à perdre ou presque plus rien à perde.


Ce n'est pas que je n'ai plus rien à perdre, mais plus rien à gagner... J'ai tout ce qu'il me faut, je ne suis envieux de rien, à part de bonnes tranches de vie...
bebert
 
Messages: 1992
Inscription: 30 Jan 2010

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede Invité » 01 Oct 2015

ils apportent leur enfant en basage sur le chantier!

Bebert est un philosophe qui s'est sorti les doigts du nez (parce que je suis bien élevée :wink: ).
Je persiste à ne pas croire qu'une ingénieure avec bac + 5 puisse avoir une orthographe pareille et une pareille méconnaissance du sens des mots.
Ou alors c'est que vous vous fichez pas mal des gens qui vous lisent... :shock:
Invité
 

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede Statovore » 01 Oct 2015

lamienoise a écrit:quand on fait appel à un entrepreneur qui ne finit pas ses travaux ou qui n'y arrive pas ou qui vous arnaque, on est dans la merde car l'entrepreneur n'a aucune obligation d'avoir une assurance.


Faux, il a les mêmes obligation d'être assuré. L'auto-entrepreneur est un régime FISCAL, cela ne touche pas les autres articles de la soixantaine de codes qui régissent notre pays.
Cet argument est encore une désinformation massive faite par les entreprises qui sont mise en concurrence avec leurs anciens salariés. Comme ces salariés ont été habitué à être payé une misère, ils vendent donc leurs services bien moins cher que les entreprises en place ce qui "détruit de la valeur" (traduire, les énormes marges) de certaines de ces entreprises et de leurs patrons.

lamienoise a écrit:Donc si vous prenez un auto-entre charpentier/menuisier et qu'il ne finit pas, vous êtes dans la merde car il ne pourra jamais vous rembourser et vous ne pourrez jamais récupérer votre mise.


Tout comme avec la tonne d'entreprise SARL que l'on voyait régulièrement passé dans les émissions de TF1.

D'ailleurs, dans le chantier de l'EPR de Flamand-Ville, on nous a bien dit que le radier raté allait augmenter les coûts de quelques millions. Or l'entreprise qui à réalisé ce radier et qui n'est pas un petit auto-entrepreneur devrais tout prendre à sa charge donc ca n'est pas un coût ou alors cette grande entreprise n'assume pas (une tradition dans les entreprises du bâtiment ont dirait).

lamienoise a écrit:C'est le problème des auto-ent n'ayant pas d'assurance civile pro (très cher) qui ont une obligation de résultat.


Les assureurs font de plus de contrat adapté à ces auto-entrepreneurs surtout que toutes les assurances ne sont pas aussi obligatoire que l'on veut bien le croire.

lamienoise a écrit:Les autre auto-entre ayant une obligation de moyen (artiste, graphiste, service, coaching...) n'ont pas ce problème.


Ce qui ne signifie pas qu'il n'est pas obligé d'avoir une assurance. S'il ne respecte pas son obligation de moyen, sa responsabilité peut-être engagée.

Souvent, c'est la politique du pas vu, pas pris en faisant en sorte de s'arranger à l'amiable ou en jouant sur les contrats.
Dernière édition par Statovore le 01 Mar 2016, édité 1 fois.
Comprendre, c'est avoir une épée à triple tranchant.
Statovore
 
Messages: 1505
Inscription: 26 Oct 2013

Re: même à 38ans c'est impossible avec 12ans d'expérience

Messagede Cedres125 » 28 Fév 2016

Lamienoise, cela depends des secteurs d'activités. Des secteurs vont appréciés expérimentés voire senior d'autre des jeunes. J'ai le problème inverse moi, je suis jeune et ça pose problème aux recruteurs qui avec tous les cv qu'ils ont donnent le poste à une personne qui aura 15-20 ans d'expériences. En revanche, le piston fonctionne tres bien, comme dans notre gouvernement Français !
Cedres125
 
Messages: 16
Inscription: 20 Fév 2016


Retourner vers DISCRIMINATION

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré