Discrimination sexuelle ?

Dès 40 ans, le marché du travail ne veut plus de vous. Retrouver un emploi quand on a plus de 50 ans, c'est devenu mission impossible. Vous êtes d'origine étrangère, trop vieux, trop jeune, trop gros, handicapé... N'hésitez pas à témoigner !

Modérateurs: superuser, Yves

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede toit_de_chôme » 06 Juin 2011

maguy a écrit:Ah ???? C'est pour faire escort girl, ou hôtesse en petite tenue dans des salons "professionnels" ???

Je serais prête à parier que ceux (ou pire celles) qui ont de telles exigences sont des gras du bide, dégarnis et mal soignés :evil:

Pour un emploi en informatique, sans contact avec la clientèle :D Pis c'est vrai que le gars avait du bide, dégarni, mais avec un costard correct. Pour lui, une femme qui n'est pas "dans les standards de beauté médiatique". Avec une phrase qui tue (sic) "une femme intelligente est belle car une femme intelligente comprends qu'il faut qu'elle soit belle. Il y a des conventions sociales et c'est comme ça".

Ca me fait rappeller qu'à mon supermarché habituel, il y avait une responsable des hotesses de caisse assez ronde, et tres agréable envers la clientèle et ma fois les hote(sses) bossaient bien. Il y avait un cahier de suggestion où de nombreux client se plaignaient de son surpoids, qu'elle "empêchait les gens de passer", qu'elle "donnait un mauvais exemple aux enfants par sa présence" et autre "elle a qu'à faire femme de ménage pour maigrir". Et bien un jour elle me dit qu'elle faisait son préavis de départ parce qu'elle avait été licenciée selon elle pour "délit de facies". L'agent de sécurité à l'entrée tout aussi rond, lui est toujours là !
toit_de_chôme
 
Messages: 1024
Inscription: 19 Juin 2005

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede keepcool » 06 Juin 2011

P.... J'ai pas de bol : une femme qui fait un boulot de "mec", 40 ans passé avec du surpoids ! Pfff! je les cumule !
Je crois que je vais entrer dans la caricature du chômeur : arrêter de chercher quelque chose que je n'aurais sans doute jamais, et profiter du peu que la socièté veut bien me donner !
keepcool
 
Messages: 13
Inscription: 05 Juin 2011

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede bebert » 06 Juin 2011

Non, ne baisse pas les bras, tu trouveras un employeur qui comprendra qu'une femme dans un boulot d'homme doit faire ses preuves encore plus qu'un homme, ce qui fait que souvent elles sont meilleures que les hommes dans leur job. Le problème, c'est de bosser uniquement avec des hommes, ce qui me fait penser que ton poste tu le trouveras auprès d'un artisan qui cherche un PREMIER salarié, à condition que tu aies le culot de dire à ton futur patron que tu veux faire tes preuves en situation... Pas avec du blabla...
bebert
 
Messages: 1989
Inscription: 30 Jan 2010

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede Invité » 07 Juin 2011

Keepcool, je me trompe peut-être mais je crois que dans l'artisanat, l'employeur a besoin de voir la personne avant tout. Il n'a pas le temps de répondre à une candidature spontanée ; et au téléphone il va éluder très vite. Je pense que c'est le genre de secteur où il est bon de venir tout bonnement à l'entreprise (je parle de petites entreprises) dire qu'on cherche quelque chose. En tout cas à la campagne ça se passe comme ça. Si le patron a une idée qui peut t'aider il te le dira.
Invité
 

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede Mona » 07 Juin 2011

J'ai connu une jeune femme qui a monté sa boîte de plomberie avec des copines.
Au début ça été difficile car les clients pensaient que c'était un métier d'homme et qu'en conséquence les femmes en sont incapables. Cependant tous les clients qui leur ont fait confiance, non seulement sont resté fidèles mais en plus ils disent qu'elles sont plus efficaces que les plombiers, et qu'elles au moins laissent leurs chantiers PROPRES alors que les mecs ne nettoient pas avant de partir.
Mona
 
Messages: 329
Inscription: 05 Déc 2010

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede bebert » 08 Juin 2011

En plus plombier c'est un métier où il y a pas mal de débouchés... :lol:
bebert
 
Messages: 1989
Inscription: 30 Jan 2010

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede romain23 » 09 Juin 2011



UNE SOCIETE IRREDUCTIBLEMENT SEXISTE

EN france, les femmes représentent 30,4 % des memebres du gouvernement, 18,5%des deputés et 21, 9% des sénateurs.Loin, très loin après les pays nordiques.Mème un pays latin comme l'Espagne fait bien mieux que la France, avec 52, 9% de femmes au gouvernement.
Une femme tout en haut?Une exception en france, oui, mais pas partout.D'Angela Merkel à cristina Kirchner, en Argentine , d'autres pays ont fait ce choix, l'Islande, la Slovaquie, la Finlande, l'Irlande, la Lituanie, la Suisse.....
Les femmes ne représentent que 15%environ des conseils d'administration des grandes entreprises françaises.La Loidu 27 janvier 2011 fixe un quota de 40% d'ici à 2017.
Elles sont les principales victimes du travail précaire:30,3%des femmes actives occupent un emploi à temps partiel, contre 5,8% des hommes.Et 82% des travailleurs à temps partiel sont des femmes (Observatoire de la Parité)
Une femme décède tous les trois jours sous les coups de son compagnon (Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques)
75000 femmes sont violées tous les ans: seulement 10% portent plainte.
Les taches ménagères sont toujours l'apanage des femmes: elles y consacrent en moyenne cinq heures par jour , contre deux pour les hommes. Qui, en dix ans, ont augmenté de seulement .....dix minutes leur participation selon l'insee.

Marion QUILLARD. Dossier du Nouvel Observateur du 1 au 8 juin 2011 (N°02228) La France des Machos.
Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité
ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finit par perdre les deux." Benjamin Franklin
romain23
 
Messages: 3857
Inscription: 03 Mai 2007
Localisation: Peteu Land

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede Invité » 09 Juin 2011

Les taches ménagères sont toujours l'apanage des femmes: elles y consacrent en moyenne cinq heures par jour

C'est horrible, je découvre que je ne suis pas une vraie femme. :shock: :oops:

Et c'est là que l'orthographe me console, en effet les "taches" sont peut-être l'apanage de certaines femmes, mais moi je ne suis pas un cochon, je mange proprement et je ne renverse pas. :D
Invité
 

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede maguy » 09 Juin 2011

Il est vrai que 5 heures par jour me parait exagéré.

Mais pas si on inclut la cuisine, le bain et les devoirs des enfants, le repassage, etc
La vérité est comme le soleil, elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder.
Victor Hugo
maguy
 
Messages: 14129
Inscription: 24 Déc 2005

Le machisme économique

Messagede superuser » 18 Juin 2011

Misogynie, phallocratie française... les interrogations sont fortes sur les comportements des élites nationales vis-à-vis des femmes. Si les généralisations sont, en la matière, délicates, la politique du travail offre un éclairage sur l'attention réellement portée à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Sur le papier, dans la dernière décennie, cette question semble prioritaire.

La loi Génisson de 2001 crée le principe de négociations annuelles sur le sujet, et l'obligation d'un rapport complet sur la situation comparée hommes-femmes dans les entreprises de plus de 50 salariés. Aucune sanction n'est cependant prévue en cas de non-respect.

Cinq ans après, une nouvelle loi se donne comme objectif la suppression des écarts salariaux à l'horizon 2010 ; des sanctions sont envisagées.

En 2010, le débat sur les retraites avait mis clairement en évidence le coût supporté par les femmes du fait de la réforme ; pour prouver la bonne volonté du gouvernement, la loi réformant les régimes de retraite introduit enfin une sanction pouvant aller jusqu'à 1% de la masse salariale pour les entreprises d'au moins 50 salariés qui ne seraient pas couvertes d'ici à 2012 par un accord ou, à défaut, par un plan d'action sur l'égalité professionnelle.

LA FÉMINISATION DEVRA ATTEINDRE 40%

Publiée début 2011, la loi relative à la représentation "équilibrée" des femmes et des hommes au sein des conseils d'administration et de surveillance fixe deux échéances : en 2014, ces instances devront compter au moins 20 % de femmes ; en 2017, la féminisation devra atteindre 40%. Le non-respect de ces quotas entraînera la nullité des nominations dans les conseils.

Mais, derrière cette production législative, la réalité est bien différente. Le décret d'application de la loi de l'automne 2010 est frappant.

Selon sa version encore provisoire, les entreprises non couvertes par un accord d'égalité devront proposer un plan d'action, accompagné d'indicateurs chiffrés, portant sur sept domaines : embauche, formation, promotion, qualification, classification, conditions de travail et rémunération. Mais il n'y aura pas de sanction dans les entreprises de 50 à 300 salariés si seulement deux de ces sept domaines d'action sont concernés, et trois domaines dans les sociétés de plus de 300 salariés. Or, il est rare qu'une entreprise discrimine les femmes dans tous ces domaines simultanément. Si elle le fait sur la rémunération, l'embauche ou la promotion, il lui suffira de fournir des indicateurs... sur d'autres domaines. De plus, en cas de difficultés économiques ou de restructurations, l'entreprise pourra être totalement exemptée de pénalités financières.

RECUL PAR RAPPORT À L'OBJECTIF DE LA LOI DE 2001

Bref, la sanction sera rarissime, ce qui constitue de fait un recul par rapport à l'objectif de la loi de 2001 qui fixait six indicateurs obligatoires dans les rapports chiffrés. Pire, ni l'opposition ni les organisations syndicales n'ont relevé que des mesures phares de l'actuelle législature creusent les inégalités entre les sexes. Deux d'entre elles sont emblématiques.

La loi TEPA (en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat) de 2007 - celle du "travailler plus pour gagner plus" - exonère d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales salarié les heures supplémentaires des temps plein ; mais elle maintient ces prélèvements sur les heures complémentaires, c'est-à-dire les heures rémunérées des temps partiel entre leur durée contractuelle et 35 heures. Or, un tiers des femmes sont à temps partiel, souvent contraint, alors que la quasi-totalité des hommes sont à temps plein. En subventionnant le recours aux heures supplémentaires, la loi défavorise l'usage des heures complémentaires, non subventionnées.

Il n'est donc pas étonnant qu'entre 2007 et 2010 la durée effective de travail des femmes salariées à temps partiel ait décliné alors que celle des hommes salariés à temps plein progressait, creusant un peu plus les inégalités de revenus entre les sexes.

Autre exemple : alors que les hommes sont majoritaires dans le salariat privé, les femmes le sont dans la fonction publique, avec un pic de 75% dans la fonction publique hospitalière. Le non-renouvellement d'un départ à la retraite sur deux des agents publics prive donc plus souvent les femmes d'opportunités d'emplois stables. De même, en gelant le point d'indice des fonctionnaires et en augmentant leurs cotisations retraite, ce sont encore principalement des femmes qui voient leur pouvoir d'achat s'éroder...

Philippe Askenazy, directeur de recherche au CNRS, Ecole d'économie de Paris.

http://www.lemonde.fr/idees/article/201 ... _3232.html
superuser
 
Messages: 14447
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede maguy » 18 Juin 2011

J'ai vu l'article ce matin, pas mal écrit mais on s'en tient toujours aux constats d'évidences et aux vœux pieux, et toc une nouvelle loi pour équilibrer alors qu'il en existe déjà plusieurs qui ne sont jamais respectées.

Misogynie, phallocratie française... les interrogations sont fortes sur les comportements des élites nationales vis-à-vis des femmes.

Pourquoi "française" ? Cela existe partout, un peu moins dans les pays à dominance protestante sans doute, où elles peuvent être "pasteur" (pasteuse, pastrice ? :? ) et mener une vie normale avec mari et enfants, mais les mythes perdurent aussi.

Un proverbe cité par un copain anglais "the right place of a woman is in the wrong". Ce à quoi je m'étais fait un plaisir de répondre "je ne comprends pas : tu as une reine, une femme premier ministre et tu es marié", ah gloups ! :mrgreen:

Je ne peux qu'imaginer comment sont traitées les femmes dans les pays musulmans (et encore c'est souvent pour l'image à l'extérieur) ou dans les pays d'extrême-orient.

La question reste : est-ce qu'il y a autant de femmes que d'hommes qui ont envie de siéger dans un conseil d'administration ou d'arriver à des postes de haute responsabilité ?
Le non-renouvellement d'un départ à la retraite sur deux des agents publics prive donc plus souvent les femmes d'opportunités d'emplois stables.

Ca, c'est une réflexion très juste.
La vérité est comme le soleil, elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder.
Victor Hugo
maguy
 
Messages: 14129
Inscription: 24 Déc 2005

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede Yves2 » 03 Oct 2011

Peut-être, mais pas forcément.

De nos jours, les recrutements sont basés sur les compétences par rapport au poste à pouvoir, ainsi que la personnalité.
On aime pas embaucher des personnes sur-compétentes, on disait il y a peu "sur-dimensionnées".
Je suis catalogué cadre supérieur dans mon domaine, gros bosseur et mâle dominant au travail. J'ai appris à faire avec, en attendant que sur un envoi de CV le téléphone sonne à nouveau.
Ceci dit, il n'y a pas de discrimination, quand 430 000 embauches sont faites sur des millions de candidats, dont plus de 4 millions de chômeurs, sachant que chaque année apporte son lot de jeunes à caser. Et que le volume d'offres ne permet plus de les caser tous depuis des années.
J'ai été un travailleur heureux, je suis un chômeur heureux, et je serai de nouveau un travailleur heureux si le téléphone sonne à nouveau demain.
Si j'enlève les missions en CDD, en avril prochain j'aurai 10 ans de chômage et 56 ans.
Ce qui serait en revanche plus intelligent serait de nous permettre de partir sous d'autres cieux, dans des pays où la vie est moins chère, en Afrique ou Asie, plutôt que de nous maintenir tous dans une position de chercheur d'emploi illusoire.
Dans une période de pénurie d'emplois, il me parait normal que l'on embauche des jeunes plutôt que des seniors, car sinon d'ici peu nous aurions des gens qui ont commencé à travailler à 20 ans et d'autres à 35 ans.
Je préfère que le système intègre mon neveu qui a 27 ans plutôt qu'il me récupère moi, si les deux options ne sont pas possible.
Il va juste falloir que pour les 30 prochaines années que tout le monde ré-apprenne à vivre autrement, et à ne pas trop écouter des gens comme Sarkozy ou Jacques Séguéla, pauvre ou fauché n'est pas une insulte, et l'argent ne fait pas forcément le bonheur.
Yves2
 
Messages: 13
Inscription: 07 Sep 2011

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede tristesir » 03 Oct 2011

et mâle dominant au travail.



Tu travailles dans des chenils? 8)
Excuse-moi mais quand j'ai lu ceci je n'ai pas pu m'en empêcher (il parait que s'excuser est un signe de faiblesse je ne serai jamais chef de meute :mrgreen: )
L'avenir appartient à ceux qui ont des employés qui se lèvent tôt.
Le travail c'est la santé du capital.
Tout travail mérite patron.
Si tu n'as pas délocalisé une usine Molex avant 50 ans, tu as raté ta vie !
tristesir
 
Messages: 14444
Inscription: 05 Déc 2005
Localisation: TAZ

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede trepalium » 04 Oct 2011

Une de mes soeurs (cadette) s'est entendue chuchoter par un agent Assedic à l'époque où elle chutait au RMI : "Vous avez qu'à faire le tapin" (véridique).
Dommage, j'aurais bien aimé le rencontrer.
++++
trepalium
 
Messages: 247
Inscription: 14 Juin 2011

Re: Discrimination sexuelle ?

Messagede Invité » 06 Oct 2011

Bonjour,
Certains métiers sont difficilement accessibles aux hommes (aide à la personne, secrétariat) et la discrimination anti-seniors est faible dans ces secteurs. Des métiiers typiquement masculins (manutentionnaire par exemple) sont mal payés, sans intérêts et ne permettent pas de travailler au-delà de 45/50 ans maximum.
Invité
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers DISCRIMINATION

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré