Actu Chômage

mercredi
11 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage : Stop ou encore ?

Actuchomage : Stop ou encore ?

Envoyer Imprimer

Voilà la question qui se pose à nous en cette fin 2019.

altDepuis 2013, nous vous interrogeons de savoir si ça vaut la peine de poursuivre notre activité sur le Web.

L’année dernière nous étions à un cheveu de fermer boutique et planter nos choux ailleurs. Et puis les Gilets Jaunes ont surgi du bois comme par enchantement et nous leur avons emboîté le pas.

 

Cette fronde inattendue par son ampleur et sa longévité nous a remis du baume au cœur. Nous avons senti poindre un vrai mouvement de contestation populaire, protéiforme, qui réunissait à son entame un large éventail de sensibilités.

Du 17 novembre 2018 au 16 mars 2019, les manifestations Gilets Jaunes (sur Paris) ont uni des gens venus de tous les horizons, des femmes et des retraités en grand nombre, des plus jeunes aussi, issus des rangs de l’extrême gauche et de l’extrême droite, des centres gauche et droit, des abstentionnistes et autres dégoûtés de la politique, brandissant les drapeaux de nos provinces (breton, normand, lorrain, corse…) et l’étendard tricolore.

À partir du 16 mars, samedi après samedi sur Paris, les drapeaux rouges et portraits du Che (Guevara) ont fini par s'imposer dans des cortèges de plus en plus clairsemés. Les «patriotes de droite» désertant peu à peu les rassemblements portés par une idéologie gauchisante farouchement anti-capitaliste, antifasciste et pro-migrants.

La France des querelles de clochers et des divisions intestines entre supposés racistes et supposés collectivistes, supposés xénophobes et supposés no-borders, entre antifas du dimanche et casseurs identitaires du samedi revenait en force à la plus grande satisfaction de l'oligarchie, après une trop brève union des braves qui, un temps, a fait trembler le pouvoir sur ses bases.

Comment le mouvement Gilets Jaunes, que nous avons suivi, accompagné et filmé du 17 novembre 2018 au 14 juillet 2019, va-t-il évoluer ? Connaîtra-il un second souffle ? Finira-t-il par se structurer et porter sur le devant des personnalités charismatiques capables de fédérer les diversités autour des revendications historiques du mouvement : + de justice sociale et + de démocratie ?

Pour l’heure, nous émettons quelques réserves tant les récupérations politiques délétères ont tué la dynamique collective des débuts.

Voilà une des interrogations qui nous taraudent, posées en point d’orgue sur la poursuite ou non de nos activités.

Concomitamment à cette révolte populaire, nous avons totalement réorienté l’angle éditorial des rubriques d’actualité du site principal (que l’on distingue des forums qui conservent leur autonomie sous l’impulsion de celles et ceux qui y participent).

Ce virage a été amorcé après le retrait de notre camarade Sophie Hancart en 2013, jusqu’alors animatrice du site, malheureusement décédée en septembre 2019.

Pour faire simple : De 2004 à 2013, le contenu d’Actuchomage s’alignait sur des positions proches de celles de la France Insoumise. Depuis, nous sommes dans une approche plus sulfureuse, plus complotiste, plus conspirationniste que nous assumons et revendiquons pleinement. En cela, nous sommes probablement le seul site à avoir connu un tel revirement.

Nous avons toujours privilégié la prise de risque, l’indépendance d'esprit et les analyses à contre-courant, quitte à déconcerter nos Ami-E-s. Notre mission n’est pas de servir la soupe à telle ou telle tendance, à telle ou telle obédience, à telle ou telle idéologie. Nous avons appris de notre engagement qu’il faut douter et contester en toutes circonstances.

Forcément, cette liberté de ton en a dérouté certains. Ils nous ont quittés parfois très contrariés. À notre décharge, nous les avons informés près de 18 mois à l’avance de notre «repositionnement éditorial». Ainsi, ont-ils eu le temps de prendre leurs dispositions. À notre connaissance, personne ne s’est déclarée flouée et/ou abusée. Celles et ceux qui nous soutenaient financièrement ont eu tout loisir de se désengager avant notre mue qu’ils ne souhaitaient pas accompagner.

Aujourd’hui, les choses sont claires pour toutes et tous. Les contenus de nos forums (orientés sur l’accompagnement des demandeurs d’emploi et sur la défense des droits des chômeurs & précaires) sont ouverts à toutes et tous, sous réserve toutefois de ne pas contester de façon trop véhémente la ligne éditoriale de nos rubriques d’actualité.

Si les gens n'y adhèrent pas - ce qui totalement compréhensible - ils trouveront ailleurs de quoi satisfaire leurs aspirations politiques et idéologiques. Ce ne sont pas les robinets d’eau tiède qui manquent sur le Web, pas plus que les sites alternatifs et/ou gauchissants.

Si nous avons contrarié d'anciennes et d'anciens camarades, nous en avons trouvés de nouveaux. Globalement, la fréquentation du site n’a guère varié depuis 6 ans, les lecteurs perdus ont été remplacés par des lecteurs conquis.

Nous avons été «agréablement» surpris par cette stabilité d’audience qui, en y regardant de plus près, est plutôt orientée à la hausse. Ce qui n’est guère étonnant finalement. La défiance à l’égard des politiques de droite et de gauche est grandissante dans notre pays, tout comme l’exaspération des classes moyennes et populaires.

Actuchomage a su, comme à son habitude, anticiper les bouleversements de la société française. Certes notre influence est marginale, mais celles et ceux qui nous suivent depuis parfois plus de 10 ans s’accordent à reconnaître cette clairvoyance qui forge notre capacité d’anticipation.

Donc, comme l’année dernière, nous demandons à celles et ceux qui nous lisent si nous devons poursuivre notre activité. S’ils ne sont qu’une dizaine à y être favorable, les choses seront entendues. Nous arrêterons les frais ! S’ils sont une trentaine ou plus, cela change la donne.

Au plus fort de notre engagement, notre association comptait 200 à 250 adhérents à jour de leurs cotisations. Aujourd’hui, dix fois moins puisque nous ne sollicitons quasiment jamais nos sympathisantes et sympathisants, lectrices et lecteurs, depuis que nous avons réduit considérablement la voilure tant sur le plan technologique que sur le terrain des mobilisations.

Il y a dix ans, nos besoins annuels s’élevaient à plus de 5.000 euros pour financer nos activités. Aujourd’hui, nous nous contentons de 1.000 à 1.500 euros maximum, après avoir renoncé à nombre d’entre elles, notamment couvrir en vidéo les mobilisations et actions menées par les collectifs de chômeurs & précaires qui ne nous renvoyaient jamais la balle. Nous nous intéressions alors à leurs actions, à leurs combats et luttes, sans qu’en retour ils relaient nos initiatives.

En prenant nos distances avec leur posture que nous avons jugée ingrate, nous n’y avons rien perdu. Eux beaucoup plus qu’ils ne croient. Mais tout cela appartient au passé.

Aujourd’hui, nos recettes ne couvrent même pas nos maigres besoins. Cela n’a rien d’étonnant. Rappelons ici que le montant d’une adhésion à APNÉE/Actuchomage est de 5 euros par an pour les minima sociaux ou les «sans rien», 10 euros pour les chômeurs indemnisés, 35 euros et plus pour les salariés et les bienfaiteurs.

En d’autres termes, pour couvrir notre budget, il nous faudrait entre 200 et 300 adhérents à 5 euros, ou 100 à 150 à 10 euros. Nous en sommes loin même si quelques-uns d’entre vous sont très généreux. Merci à eux !

Nous n’allons pas vous parler d’argent pendant une heure, néanmoins nous devons quand même réunir quelques dizaines de personnes et un peu de sous pour continuer en 2020, tout en acceptant d’en être de notre poche… comme en 2017, 2018 et 2019.

Donc c’est vous, chers lectrices et lecteurs réguliers, sympathisantes et sympathisants, contributrices et contributeurs occasionnels, adhérentes et adhérents, donatrices et donateurs qui décidez de la suite à donner à l’aventure Actuchomage lancée en 2004. Stop ou encore ?

Avant de prendre votre décision, complétons le bilan de notre activité :

Nos articles sont consultés en moyenne par 5.000 personnes, avec des pointes à 10.000, 15.000 ou 20.000 pour les plus lus. Et nos forums attirent 1.500 personnes par jour, bien que seules une petite centaine d’entre elles participent régulièrement aux échanges. Ce différentiel s’explique du fait que, depuis 16 ans, nous avons abordé et débattu la quasi totalité des sujets ayant trait à la défense des droits des chômeurs et précaires. Les grandes questions liées à l’indemnisation, aux obligations, aux contrôles, aux sanctions… ont également été discutées et ont toutes trouvé réponse.

Beaucoup de gens obtiennent aujourd’hui l’information qu’ils cherchent sans avoir à poser de question et/ou intervenir dans les files de discussions ; nos forums constituant une formidable base de données, dotée de 15.198 sujets (au 14 novembre 2019) ayant généré 190.000 messages émanant de près de 7.000 personnes.

Ce contenu unique nous incite à poursuivre nos activités sur le Web car nous savons qu’il est consulté par plusieurs centaines de milliers de personnes par an. Ces chiffres parfaitement vérifiables fixent la réalité (et la pertinence) de notre apport. Certains sujets sont vus 10.000, 30.000 et même 50.000 fois par an ; d’autres ont été consultés 200.000 ou 300.000 fois en cinq ou six ans.

Avec 1.500 euros de budget annuel, notre association est donc toujours présente et active sur la toile.

Entre novembre 2018 et juillet 2019, la couverture vidéo que nous avons réalisée des manifestations Gilets Jaunes comptabilise plusieurs millions de VUES sur Youtube et Facebook. Notre reportage sur les vrais chiffres des manifestants à Paris a été partagé par 25.000 personnes et vu plus de 500.000 fois. Notre appel à manifester le 14 Juillet sur les Champs-Élysées (lancé dès le 19 juin) a été vu plus de 400.000 fois. Notre petit clin d’œil sur la popularité du mouvement (réaction des automobilistes quand les manifestants défilaient au dessus du boulevard périphérique) a été visionné près de 800.000 fois. Ceci parmi une quarantaine de réalisations.

Enfin, certains de nos articles, comme «Réveillez-vous !», «L’oligarchie nous mène une guerre sans merci» ou dans un tout autre registre : «Refus du RSA : Le plafond d’épargne jugé illégal !» ont attiré chacun plus de 10.000 lecteurs.

Des audiences flatteuses pour une petite association.

Avec 1.500 euros de budget annuel, nous avons aussi permis à plusieurs personnes de faire valoir leurs droits auprès des instances de tutelle (CAF, directeurs d’agences et médiateurs Pôle Emploi, Conseils départementaux…) et devant les tribunaux administratifs quand cela s’imposait. Plusieurs Amis d’Actuchomage sont même toujours engagés dans des procédures au Conseil d’État (notamment sur des affaires de restriction d’accès au RSA).

Depuis 2004, nous avons acquis des compétences uniques dans de nombreux domaines :

• Chômage des Seniors, discriminations à l’embauche sur des critères d’âge, allongement de la durée d’activité et financement des retraites.

• Souffrances physiques et psychologiques du chômage, dépression et suicide.

• Restrictions d’accès au RSA par certains Conseils départementaux.

• Abus manifestes dans les procédures de contrôles menées par Pôle Emploi ou les CAF.

• Revenu de base ou Revenu universel.

• Rénovation démocratique de nos institutions. Nous militons depuis 2007 pour le référendum d’initiative citoyenne (RIC) et l’avènement d’une VIe République (nouvelle Constitution). À cette fin, nous avons édité de 2006 à 2010 le site Rénovation-démocratique.

Voilà quelques exemples tirés des dizaines d’engagements que nous avons portés ces 16 dernières années.

Reste à savoir si ce travail mérite d’être poursuivi. À vous de voir ! ;-)

APNÉE/Actuchomage

==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, merci de le faire par mail en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le remplissant et en nous l’adressant à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

==> Vous pouvez également nous soutenir par paiement sécurisé via le bouton Paypal disponible sur la page d’accueil du site.

Demande d’Adhésion à l’Association APNÉE

Madame, Mademoiselle, Monsieur (supprimez les mentions inutiles).

Nom :

Prénom :

Adresse :

Ville et code postal :

Numéro de téléphone (facultatif) :

Âge (facultatif) :

E-mail (pour vous adresser un reçu) :

Votre statut (supprimez les mentions inutiles).

Inactif – Étudiant – Femme au foyer – Chômeur relevant des minima sociaux – Chômeur indemnisé par Pôle Emploi – Salarié ou autre activité (commerçant, artisan...) – Retraité.

Je désire rejoindre l’association APNÉE, régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, en qualité de : Membre actif – Membre bienfaiteur (supprimez la mention inutile)

Je règle ma cotisation 2020 :

==> Par chèque libellé à l’ordre d’APNÉE d’un montant de :

==> Par paiement sécurisé via le bouton Paypal disponible sur la page d’accueil du site, d’un montant de :

• 5 euros par an, pour les personnes sans revenu ou relevant des minima sociaux (ASS, RSA...), les femmes & hommes au foyer, les étudiants.

• 10 euros, pour les personnes relevant de l’Assurance Chômage (Unédic) et les retraités.

• 35 euros par an, pour les salariés et autres activités (artisans, commerçants...).

• 60 euros et plus pour les Membres bienfaiteurs.

Vous recevrez un reçu dès que nous réceptionnerons votre chèque par voie postale ou votre virement Paypal.

Date :

==> Pour nous joindre, adhérer ou obtenir une copie des statuts de l'association, une seule adresse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

APNÉE - Association loi 1901 - 25, av. Villemain 75014 Paris - www.actuchomage.org 

Association déclarée. Parution au Journal Officiel le 5 juin 2004.

N° de Siret : 477 638 175 00018. Code APE : 913E

 

alt

Mis à jour ( Vendredi, 22 Novembre 2019 16:18 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...