Actu Chômage

samedi
21 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage 2019 : Qui m’aime me suive !

Actuchomage 2019 : Qui m’aime me suive !

Envoyer Imprimer

Comme prévu, Actuchomage tire sa révérence. Mais l’aventure n’est pas finie. Loin s’en faut !

altCréé en 2004, Actuchomage a accompagné et relayé la plupart des initiatives portées et menées par des chômeurs et précaires ou leurs organisations.

Quinze années de bons et loyaux services qui ne furent guère soutenus en retour (notamment de la part des associations et collectifs de chômeurs et précaires).

Qu’importe, nous avons la satisfaction du devoir accompli pour une cause légitime. Et nous pouvons nous prévaloir d’une chose : Avoir toujours été à l’avant-garde militante. 

En participant à la Bataille des Recalculés en 2003, en créant ce site en 2004, en nous opposant à la Constitution européenne en 2005, en engageant des poursuites judiciaires contre des entreprises pratiquant la discrimination à l’embauche et en gagnant 5 procès la même année, en créant Rénovation-démocratique en 2006 (un site qui militait en faveur de l’instauration d’une VIe République), en entrant au palmarès - établi par Marianne en 2007 - des 100 personnalités susceptibles de porter une alternative politique, en alertant l’opinion avec nos actions «Chômage Année Noire» sur les conséquences prévisibles de la crise financière de 2008…

Nous pourrions poursuivre jusqu’à ce jour cette longue liste d’engagements, parfois retentissants et relayés par les médias mainstream. L’année dernière encore, nous étions à la pointe du combat sur l’épineuse question de la taxation abusive de l’épargne des bénéficiaires du RSA (dossier toujours en cours).

Mais l’heure n’est pas au bilan, plutôt aux perspectives.

Nous pouvons nous vanter (ce n’est pourtant pas dans notre tempérament) de nous inscrire dans l’air du temps et souvent l’anticiper. Depuis le retrait de notre camarade Sophie Hancart, qui était jusqu’en 2013 la principale animatrice du site, nous avons parfaitement saisi les bouleversements et aspirations qui aujourd’hui émergent dans le mouvement des Gilets Jaunes.

En 2014, nous rédigions un article prémonitoire intitulé «Les Riches poussent les Pauvres à la Révolution» dont nous vous soumettons ici la conclusion :

«Tout semble aujourd’hui réuni pour la provoquer : Un exécutif sourd aux revendications, un patronat et des dirigeants décomplexés qui n’envisagent pas de rogner leurs avantages, un chômage de masse que l’austérité budgétaire ne fera qu’amplifier et, plus encore donc, des inégalités de traitement insupportables entre les classes moyennes et populaires, et les classes aisées». Tout était écrit !

Par ailleurs, des sectaires "de gauche" nous l’ont beaucoup reproché, nous avons ouvert nos colonnes à toutes les sensibilités politiques, y compris à droite évidemment et du côté des patriotes et des identitaires. Cela nous a valu bien des récriminations, des menaces parfois et même une tentative d’intimidation physique. Certains ont une appréciation très parcellaire de la liberté d’expression bien qu’ils s’en revendiquent. Il reste bien des sujets tabous, à commencer par celui des migrations intra et extra européennes (travailleurs détachés, clandestins, légaux…) et leurs conséquences dans un pays qui compte 6,5 millions d’inscrits à Pôle Emploi, 2 millions de bénéficiaires du RSA, des millions de personnes mal logées, un déficit considérable des comptes sociaux et plus globalement le Grand Déclassement d’une partie de la population. Mais aussitôt que vous vous hasardez à évoquer l'immigration, vous êtes immédiatement taxé de xénophobe, de raciste, de fascisme… enfin, la rhétorique habituelle.

Nous avons vite compris qu’il n’était plus possible en France de poser et débattre de questions dérangeantes, une omerta qui fixe un plafond de verre au dessus duquel nous ne pouvions nous hisser. À quoi bon parler de chômage, de précarité, de mise en concurrence des travailleurs et des précaires entre eux, d’accès aux logements sociaux et aux formations… en occultant ce facteur déterminant ?

Notre engagement militant n’avait alors plus aucun sens sur le fond. Nous avons pris la décision l’année dernière de nous en dégager peu à peu, entamant ainsi la mutation progressive d’Actuchomage.

Comme nous nous situons bien à l’avant-garde militante, le mouvement des Gilets Jaunes confirme nos intuitions et parachève cette mutation. Car cette mobilisation inédite en France nous ressemble et s’inscrit précisément dans le creuset fondateur de notre association : L’autonomie de chacun au service d’une œuvre collective.

Qu’importe nos sensibilités politiques, nous avons un objectif commun, le réveil de l’esprit français, rebelle et généreux, fier de nos origines, de notre histoire, de nos ancêtres et de nos luttes passées. La culpabilisation permanente de ce que nous sommes et la repentance de méfaits dont nous serions coupables n’ont que trop duré. Le French Bashing, ça suffit !

Nous devons chasser ceux qui, depuis des décennies, chez nos dirigeants politiques et économiques, dans les médias, dans le monde artistique, l’entretiennent pour nous diviser. Il en est de leur intérêt. Pas du nôtre !

Cela explique pourquoi ils tentent depuis huit semaines de décrédibiliser un mouvement absolument remarquable dans sa genèse, ses développements et modes d’action, sa large mobilisation, ses principales revendications… qui impressionnent partout dans le monde.

Nous-mêmes, à notre petit niveau, pouvons le mesurer. Nous avons couvert toutes les manifestations parisiennes. Nos articles et reportages vidéo ont été vus et lus plus de 500.000 fois sur Actuchomage, YouTube et les réseaux sociaux, recueillant des centaines de commentaires du Québec, de Belgique, de Suisse, d’Afrique, des USA, d’Angleterre, d’Italie, d’Espagne, d’Amérique du Sud…

Ce mouvement fait l’admiration à défaut de faire l’unanimité. Ce n’est pas un hasard si plus de 65% des Français l’encouragent encore et toujours malgré deux mois de désinformations et de tentatives de déstabilisation. Et ce n’est pas fini. Car les Gilets Jaunes sont déterminés à aller jusqu’au bout. Comme nous le sommes nous-mêmes.

Actuchomage poursuit donc son activité en 2019. Le site principal est dorénavant consacré aux informations de politique générale ; nos forums restant orientés sur les problématiques d’emploi et de chômage.

Notre mutation sera complète en 2020 quand nous abandonnerons le nom de domaine Actuchomage.org, le conservant possiblement pour nos forums s’ils s’avèrent toujours utiles aux chômeurs et précaires.

Si des personnes souhaitent nous accompagner dans cette nouvelle aventure, elles peuvent adhérer à l’association APNÉE (1) – Alternatives pour une Nouvelle Économie de l’Emploi – dont le sigle déposé en 2004 s’inscrit parfaitement dans la philosophie et la dynamique Gilets Jaunes.

Nous souhaitons à chacune et chacun une Bonne Année 2019, avec l’espoir irréductible que nos aspirations militantes s'y épanouissent.

(1) Pour adhérer et/ou soutenir APNÉE (à partir de 5 euros par an), rien de plus simple :

> Rendez-vous sur la rubrique «Adhérez».

> Ou soutenez-nous directement via le bouton Paypal «Faire un don» en page d’accueil du site.

> Ou adressez-nous un mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Pour illustrer nos nouveaux engagements, ci-dessous la vidéo réalisée le 12 janvier, vue plus de 5.000 fois, qui rend compte de la réalité de la mobilisation parisienne.

==> Si la vidéo ne s'affiche pas, cliquez sur ce lien de secours : https://www.youtube.com/watch?v=0GNNL5fFjYA&t=90s&frags=pl%2Cwn
 

Mis à jour ( Lundi, 14 Janvier 2019 22:16 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...