Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique CAF : toujours plus d'allocataires

CAF : toujours plus d'allocataires

Envoyer Imprimer
C'était à prévoir : sous l'effet de la montée du chômage, la CAF observe une hausse du nombre de ses allocataires (+1,2%) et du volume de ses prestations (+3,16%) en 2011.

La Direction des statistiques, des études et de la recherche de la Caisse nationale des allocations familiales, qui a étudié la période entre décembre 2010 et décembre 2011, recense :

11,4 millions d'allocataires en métropole et dans les DOM (contre 11,2 millions en 2010. L'augmentation s'élève à 1,2% contre 0,6% en 2010). Parmi eux, plus de la moitié ne perçoit qu'une seule prestation.

Au total, 30,6 millions de personnes — soit 47% des Français — dont 13,6 millions d'enfants ont été couvertes par des prestations légales versées par les 123 CAF de France.

La CNAF note que les tranches d'âge «50-59 ans» et «moins de 25 ans» ont connu la plus forte croissance : respectivement, +3,2% et +2,3%.

61,9 milliards de prestations versées (contre 60 en 2010, 59,6 en 2009… et 55 en 2008). Leur montant moyen mensuel est de 542 euros, contre 413 en 2010.

En progression de 1,5%, les aides au logement — APL (+2,3%), ALS, ALF… qui vont, faut-il le rappeler, dans la poche des propriétaires — constituent la catégorie de prestation la plus fréquemment versée avec 6,1 millions de bénéficiaires (contre 6 millions en 2010), soit 54,5% des allocataires. En comptant les enfants et autres personnes à charge dans le foyer, elles concernent 12,5 millions de personnes.

L'allocation adulte handicapé (AAH) a fait un bond de 4,6%. Elle concerne 924.000 personnes dont les trois-quarts sont isolées, et les deux-tiers ont un taux d'incapacité supérieur à 79%.

Fin 2011, le RSA était versé à 2,03 millions de foyers (+2,1%), couvrant au total 3,88 millions de personnes dont 1,92 million d'enfants. Les bénéficiaires du RSA "socle" représentaient 66% du total. Alors qu'ils ne représentent que 17% des allocataires des CAF, les RSAstes sont, proportionnellement et de loin, les plus contrôlés.

Pour les curieux => la publication de la CNAF en pdf
Malheureusement, le coût annuel de chaque prestation n'y figure pas. On sait qu'en 2010, celui du RSA s'élevait à près de 8 milliards; celui de l'AAH à plus de 6 milliards; celui de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) à 12 milliards, identique à celui des allocations familiales (AF) versées sans distinction à près de 5 millions de foyers y compris aisés, très aisés et super-riches; et que le montant des aides au logement se taillait la part du lion avec 28 milliards.

En 2011, le déficit de la branche famille du régime général de la Sécurité sociale s'est élevé à 2,6 milliards d'euros. Il devrait diminuer cette année pour atteindre 2,3 milliards, selon les prévisions de la loi de financement de la Sécurité sociale 2012, notamment grâce au décalage de 3 mois de leur revalorisation annuelle (le 1er avril au lieu du 1er janvier) et à la modification de l'indice de revalorisation (non plus basé sur le taux d'inflation mais en fonction du "taux de croissance prévisionnel"… soit 1% au lieu de 2,3%). Merci l'UMP.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 10 Août 2012 10:53 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2012-05-24 18:06 Absentéisme scolaire : bilan mitigé pour la suspension des allocs

Au total, 472 familles ont été sanctionnées depuis l'entrée en vigueur du dispositif en janvier 2011, selon un bilan de la CNAF. Une goutte d'eau au regard du nombre de «décrocheurs» (quelque 325.000) comptabilisés par l'Éducation nationale. Et c'est tant mieux : cette mesure proposée par l'ignoble Eric Ciotti, député UMP des Alpes Maritimes, est odieuse et consiste à enfoncer des familles déjà en difficulté.

Hélas, le nouveau premier ministre Jean-Marc Ayrault ne la remet pas en question. Il vient d'annoncer que le dispositif serait "évalué" et "remplacé" si son "efficacité est faible", alors que François Hollande en avait promis la suppression.

Pour le changement, finalement, il faudra attendre encore…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lobozo 2012-05-25 09:27 En plus il faudrait rajouter les nouveaux "radiés du RSA", j'en connais au moins un… ;-)) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # camélia 2012-05-26 17:56 A quand une allocation pour les familles ayant 1 enfant et de petits revenus ?? Les allocataires augmentent certes mais les allocations diminuent fortement en comparaison de l'augmentation du coût de la vie…moi-même j'ai eu une augmentation de salaire mais gain nul vu que de l'autre côté mon APL a diminué énormément et que mes charges sont plus lourdes…Quant à la gestion des dossiers des allocataires elle est désastreuse, c'est même de pire en pire… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2012-05-27 02:12 Quand on a un seul enfant, les seuls qui sont contents sont ceux dont le gamin ne va pas à l'école (absentéïsme scolaire).

Pour eux, il n'est pas possible de leur "tirer les allocs" puisqu'ils n'en perçoivent pas au titre de l'enfant.

Il y a injustice flagrante et cela pose problème aux juristes pour sa mise en oeuvre. Jean-Marc Ayrault ne dit peut-être pas tout, il va être difficile de remplacer cette "pénalité". Sauf peut-être et justement en donnant une allocation aux familles de 1 enfant.

… pour pouvoir leur "tirer" s'il ne va pas à l'école.
Mdr ! vive le droit !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # CHOMEUSEDEMULHOUSE 2012-05-27 10:52 Absentéisme scolaire : bilan mitigé pour la suspension des allocs

Il serait bien que cette mesure demeure. Ces aides sont données en contrepartie d'obligations que respectent la plupart. Il n'y a aucune raison à ce qu'on donne des allocations familiales et autres aides de rentrées scolaires si la scolarité n'est pas suivie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-05-27 11:43 Sans se préoccuper de la situation familiale ? Vous voulez, par exemple, enfoncer une femme dont le mari a foutu le camp et qui, avec un Smic, élève seule ses enfants dont les garçons, privés de modèle masculin, n'écoutent pas leur mère ?

Je vous vois venir là… Vous faites partie de "la France qui souffre"… et qui veut faire souffrir. Une France sado-masochiste qui vote contre ses intérêts, par exemple à droite ou F-Haine.
Stigmatiser/punir plus malheureux que soi parce qu'on se sent meilleur ou plus méritant, c'est comme la peine de mort : une mesquine illusion de justice qui ne soulage aucunement.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2012-05-27 18:35 Et encore ! on parle d'une femme. Le mec tout seul avec ses gosses, pour nos professionnels de la charité, c'est aussi inconcevable qu'un Jésus noir.

Comprennent pas, les mecs … concept inconnu … trou noir … absence de coordonnées neuronales.
Idée Fixe :
"t'es un mec, t'a pas de problème de gosses, t'es disponible !".

:-))
Mais bon ! on va pas commencer à hierarchiser les soufrances hein ! A chacun ses cases à cocher !
:-)))))))))
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-05-27 21:25 Oui, c'est un automatisme.
Sache tout de même qu'à la mort de l'API (allocation de parent isolé) en 2009, 98% de ses bénéficiaires étaient des femmes. C'est pourquoi la famille monoparentale se conjugue volontiers au féminin.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # camélia 2012-05-27 20:04 L'absentéisme scolaire nécessite d'aider les familles en difficulté et non de les enfoncer encore davantage dans leurs problèmes…seulemen t comme le dis si bien superuser certains préfèrent les punir et non les faire sortir de la mouise, elle a raison c'est bien du sadisme et c'est écoeurant… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # faribole 2012-05-28 21:54 comme si aller au collège contraint et forcé par des parents qui craignent de perdre la caf avait UN SENS …

on devrait aller à l'école parce que c'est une CHANCE, un DROIT,
un épanouissement… pas une garderie au mieux, une éventuelle mesure de rétorsion au pire…
on marche sur la tête… c'est pas un scoop.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-06-03 01:37 Quand tu es jeune tu vas à la FAC, si tu peux, puis quelques temps après tu vas à la CAF. Cette société a un sens atroce de l'humour. Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...