Actu Chômage

mardi
20 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités 300 € de plus pour chercher du boulot !

300 € de plus pour chercher du boulot !

Envoyer Imprimer
Hier, la CGT-Chômeurs a distribué tracts et pétitions sur les quais de Seine à l'entrée de Paris-Plage dans le cadre de sa campagne lancée en mai pour une augmentation immédiate des allocations chômage afin de faire face aux dépenses de recherche d'emploi.

Vers midi, une dizaine de militants ont installé tables et banderoles à deux pas des installations de Paris-Plage pour sensibiliser les passants aux difficultés vécues par les chômeurs.
"Les allocations chômage sont trop basses et interdisent toute chance sérieuse de chercher un emploi", a déclaré le responsable de la CGT-Chômeurs François Desanti, qui voit un "paradoxe" dans un "système qui est à la fois coercitif vis-à-vis des chômeurs, en les menaçant de sanctions, mais ne leur donnant pas les moyens de satisfaire à leurs obligations de recherche d'emploi".

La CGT-Chômeurs estime à environ 414 € par mois le coût d'une recherche d'emploi, évaluant les frais occasionnés par les déplacements, l'abonnement à internet et au téléphone, l'achat des journaux pour les annonces, les photocopies, les timbres, la tenue vestimentaire pour les entretiens, etc... "Le RMI représente 435 €, l'allocation de solidarité spécifique (ASS) 427 € et la moyenne des indemnités Assedic est de l'ordre de 800 € par mois", rappelle la CGT-Chômeurs alors que "les loyers, EDF, les impôts, les cantines scolaires, le paiement des crédits sont incompressibles".

"Il est établi, poursuit François Desanti, que plus le niveau des indemnisations est bas, plus la période de chômage est longue" car pour le chômeur, la question c'est : "Ou je remplis le frigo, ou je cherche du boulot". Rappelant que seulement "4 chômeurs sur 10 seulement sont indemnisés" par l'assurance-chômage, il demande "une augmentation de 300 € des Assedic, du RMI et de l'ASS" pour que les "chômeurs puissent vivre dignement en cherchant du travail".

La CGT-Chômeurs poursuivra sa campagne durant tout l'été avant de préparer une action nationale à la rentrée, éventuellement avec les autres associations de chômeurs et des syndicats de salariés.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 27 Juillet 2006 18:48 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...