Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Réagir sur l'actualité ou la vie quotidienne, faire part de son humeur, lancer un débat... Ce forum généraliste est dédié à tous les thèmes qui vous préoccupent (en dehors des Dossiers ci-dessous).

Modérateurs: superuser, Yves

Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede Invité » 24 Jan 2012

http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

Le gouvernement découvre des siècles après tout le monde que les mômes se collent des tartes et s'insultent à la récré. Wouaaah quel scoop ! Bientôt vous allez voir qu'ils vont découvrir que l'eau ça mouille !

Et le harcèlement au travail ? C'est bien pire que ce qui se passe dans les cour de récré pourtant... oui mais l'entreprise on y touche pas, c'est sacré. Et le harcèlement au sein des familles ? Ca fait pourtant des dégâts bien plus graves... oui mais la famille c'est sacré, on y touche pas ! Et le harcèlement dans les prisons militaires ? Haaa oui mais l'armée c'est sacré on y touche pas...

Et le harcèlement dont sont victimes les chômeurs toute l'année ? Oui mais eux on a le droit, ce sont des sous-hommes.

C'est bien l'ump flinguent leur campagne eux-mêmes.
Invité
 

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore.

Messagede AVENIRSENIOR » 24 Jan 2012

Il s'agit d'enfants ! Il est normal que l'on agisse enfin en faveur de nos chères têtes blondes... Pourquoi avoir tant tardé ? (là encore, même dans ce domaine).

Tout ce qui doit être entrepris doit l'être. Il n'est pas normal que dès la prime enfance ce phénomène soit "entretenu".

Les adultes pourraient se défendre et ne le font pas... On ne peut pas laisser des enfants sans défense, se laisser mal-traiter par d'autres.

Cela n'exonère pas les actions en faveurs des autres personnes.

"NOUS" appartenons à la vie civile, quoique l'on dise... Nous avons des actions à entreprendre collectivement en ce sens.
AVENIRSENIOR
 
Messages: 706
Inscription: 18 Juil 2011

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore.

Messagede superuser » 24 Jan 2012

AVENIRSENIOR a écrit:nos chères têtes blondes...

Une expression aussi obsolète que tendancieuse.
superuser
 
Messages: 14829
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore.

Messagede HPaul81 » 24 Jan 2012

Alors là...on atteint le sommet de l'anti-umpisme primaire... Serieusement, qu'est-ce qu'il y a à critiquer? Parce qu'il y a des harcèlements plus graves (pour lesquels il existe (a existé) d'ailleurs déjà des campagnes de prévention), le gouvernement ne devrait pas lancer celle-là? Dans ce cas, suivons votre logique et ne résolvons pas le problème du chomage vu qu'il y des millions de gens qui meurent de faim sur Terre...eh ouai c'est bien plus grave comme problème.
HPaul81
 
Messages: 96
Inscription: 05 Jan 2012

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore.

Messagede Invité » 24 Jan 2012

Mais c'est tellement faaacile de faire pleurer dans les chaumières avec les marmots... les enfants l'outil idéal pour apitoyer... que c'est saaale de se servir de gosses malheureux pour faire la campagne de l'UMP ! Instrumentaliser les victimes c'est le jeu préféré des bonimenteurs qui font la promo des politiques répressives.

Je vais vous dire pourquoi elle m'écoeure cette campagne, c'est que les mômes qui se font "bolosser", ils les enfoncent encore plus bas comme ça. Le problème des enfants-victimes c'est que les familles ne jouent pas leur rôle éducatif, ils sont sensés apprendre aux enfants à se défendre, à être forts mentalement, c'est le devoir des parents. Et bien souvent ces enfants lynchés à l'école sont eux-mêmes battus, insultés ou harcelés par leurs propres parents, on les a conditionnés à se laisser démolir et à trouver ça normal, c'est des phénomènes très connus et qui se savent, c'est longuement détaillé dans les docs de la DASS ou les livres de psycho pas trop cons qui abordent le sujet.

Alors là le gouvernement fait dans la pleurnicherie démagogique en déresponsabilisant ces parents qui méritent un coup de pompe dans le cul. Leur solution: le gosse doit aller pleurer chez la maitresse et puis aller se faire abrutir de calmants par le psychiatre. Et tu crois que c'est comme ça qu'il va retrouver sa dignité et se faire respecter le môme ? Ca les détruit encore plus ces protocoles infâmes.

Avec ce genre de campagne ils cherchent à fabriquer des victimes complètements soumises, impuissantes et dépouillées de leur dignité, qui n'apprendront jamais à porter leurs couilles pour tenir tête à plus fort qu'eux, on tue leur instinct de révolte et de résistance, et ils se vengeront à leur tour sur des plus faibles. C'est à vomir.

La bagarre et les lynchages dans les cour de récré ça a toujours existé, relisez le petit nicolas de Goscinny: c'était pas différent dans la vieille France, seulement dans le temps les parents apprenaient aux mômes à se défendre et encaisser au lieu de se décharger de leurs responsabilités sur les autorités psy-flics-instits.

Aujourd'hui tu as des gosses qui se suicident parce qu'ils se font harceler à l'école, mais c'est GRAVISSIME, c'est dire le degré alarmant de démission des parents qui n'ont même pas été capables de donner un semblant de force intérieure à leurs mômes pour encaisser des railleries. Si ils en sont à vouloir se tirer une balle pour si peu, qu'est-ce que ça va être quand ils vont devoir encaisser les insultes du patron, les licenciements, le chômage, les divorces ou la perte des proches ???

Je termine sur une note d'humour, un détail amusant... un "grand" homme français célèbre pour avoir été victimisé, c'est Napoléon. A l'école il se faisait lyncher à cause de sa petite taille et ses manières de plouc, et puis plus tard c'est devenu le chef de la France, adepte de la politique intérieure répressive et de la politique extérieure agressive, et qui s'enfilait des belles gonzesses. C'est marrant mais moi ça me rappelle quelqu'un :lol:
Invité
 

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede lilypsy » 24 Jan 2012

"Je vais vous dire pourquoi elle m'écoeure cette campagne, c'est que les mômes qui se font "bolosser", ils les enfoncent encore plus bas comme ça. Le problème des enfants-victimes c'est que les familles ne jouent pas leur rôle éducatif, ils sont sensés apprendre aux enfants à se défendre, à être forts mentalement, c'est le devoir des parents. Et bien souvent ces enfants lynchés à l'école sont eux-mêmes battus, insultés ou harcelés par leurs propres parents, on les a conditionnés à se laisser démolir et à trouver ça normal, c'est des phénomènes très connus et qui se savent, c'est longuement détaillé dans les docs de la DASS ou les livres de psycho pas trop cons qui abordent le sujet."

Ouh la... Hé bien non, fredo ettonio, c'est même plutôt l'inverse. Je suis psychologue, j'ai bossé à l'ASE et dans divers services auprès d'enfants. Et les enfants battus ou "harcelés" (?) par leurs parents ont bien au contraire en général plutôt tendance à reproduire ce qu'ils subissent au domicile, soit comme révélateur de leur mal-être, soit parce qu'ils ne connaissent que ce mode de communication. Ils vont donc plutôt être les harceleurs que les harcelés.

Les enfants harcelés sont souvent (en général une fois encore) issus de familles où justement on ne prône pas la violence, la bagarre, où on est dans la communication verbale, ce qui fait qu'effectivement ces enfants-là se retrouvent bien démunis devant de telles attaques.

Je serais bien curieuse d'avoir vos références de "docs de la DASS ou les livres de psycho pas trop cons" qui défendent votre hypothèse...

Cela dit, c'est un leurre d'imaginer que ce type de campagne va régler le problème, mais tout comme les campagnes de sécurité routière ne règlent pas le problème qu'elles sont censées régler non plus!

Bon, je vous concède avoir bien ri sur votre dernière phrase :mrgreen: .
lilypsy
 
Messages: 5
Inscription: 17 Oct 2011

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede tristesir » 24 Jan 2012

Qu'on s'intéresse à la maltraitance des enfants qui subissent les brimades (qui peuvent aller jusqu'au crime, le viol est un crime) d'autres enfants il me semble difficile de s'en plaindre.
Par contre, je crains que tout ceci soit essentiellement beaucoup de bruit pour pas grand chose. Cette cause sera vite oubliée et enterrée, les victimes resteront des victimes qui devront supporter seules leur traumatismes.

Mettre en concurrence la souffrance des gens pour savoir laquelle mérite de la considération et qui doit recevoir de l'aide est abject.
L'avenir appartient à ceux qui ont des employés qui se lèvent tôt.
Le travail c'est la santé du capital.
Tout travail mérite patron.
Si tu n'as pas délocalisé une usine Molex avant 50 ans, tu as raté ta vie !
tristesir
 
Messages: 14693
Inscription: 05 Déc 2005
Localisation: TAZ

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede Invité » 24 Jan 2012

lilypsy a écrit:Ouh la... Hé bien non, fredo ettonio, c'est même plutôt l'inverse. Je suis psychologue, j'ai bossé à l'ASE et dans divers services auprès d'enfants. Et les enfants battus ou "harcelés" (?) par leurs parents ont bien au contraire en général plutôt tendance à reproduire ce qu'ils subissent au domicile, soit comme révélateur de leur mal-être, soit parce qu'ils ne connaissent que ce mode de communication. Ils vont donc plutôt être les harceleurs que les harcelés.


Ouais sauf que tu vois pas tout parce que quand des crapules font des saloperies, c'est TOUJOURS dans le dos des autorités, ils sont pas fous non plus, donc pour réellement comprendre ces mécanismes il faut soi-même s'être trouvé en position de victime, ou de bourreau, ou les deux.

Les gamins qui subissent des harcèlements c'est avant tout ceux qui se mettent dans les positions à risques, et qui eux mêmes ont une forme d'agressivité, sourde ou directe... les gosses qui sont "zen" ne s'attirent pas les foudres des harceleurs parce qu'ils réagissent avec mépris ou philosophie donc ils ne rentrent pas dans le jeu de la violence. Et ça je l'ai vu toute ma scolarité, ceux qui étaient harcelés, c'est parce qu'ils réagissaient avec vivacité, colère ou pleurs, et c'est ça qui faisait marrer les harceleurs. Les gamins peace and love personne les faisait chier parce que les insultes les atteignaient pas donc c'était pas rigolo.

lilypsy a écrit:Les enfants harcelés sont souvent (en général une fois encore) issus de familles où justement on ne prône pas la violence, la bagarre, où on est dans la communication verbale, ce qui fait qu'effectivement ces enfants-là se retrouvent bien démunis devant de telles attaques.


Ca c'est l'image que veulent bien te donner les familles. La vérité tu n'en sais strictement rien, les gens racontent bien ce qu'ils veulent, et quand ils ont quelque chose à se reprocher ils ne le disent JAMAIS... et les adultes mentent bien mieux que les enfants.
Dernière édition par Invité le 24 Jan 2012, édité 1 fois.
Invité
 

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede lilypsy » 24 Jan 2012

Et toi fredo ettonio quelle expérience et auprès de combien d'enfants as-tu vécues pour être si certain de tes propos?

Et je redemande les références des docs de la DASS... Merci.
lilypsy
 
Messages: 5
Inscription: 17 Oct 2011

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede Invité » 24 Jan 2012

Je l'ai lu y'a un bout de temps ce doc de la dass, j'ai la flemme de passer quatre plombes à le chercher sur google désolé. En gros ça explique que les gosses battus, et plus particulièrement les bébés battus, enfin disons en très bas âge, battus entre 0 et 3 ans, ils perdent tout leur instinct de survie, ils sont conditionnés à se laisser détruire, ça bousille même leur système immunitaire. Je parle bien de BATTUS, qui prennent des coups qui laissent des dégâts, des coups qui n'ont aucune intention éducative, portés par des parents qui pètent les plombs, et qui laissent des dégâts physiques à vie. Je ne parle pas des enfants "élevés à la dure", c'est pas pareil. Elever un enfant à la dure ou le battre, c'est deux choses très différentes, même radicalement opposées, puisque dans le premier cas on les rend plus forts alors que dans le second cas on les mutile, mais je suppose qu'une spécialiste comme toi est compétente pour faire la différence, hein ?

Et sinon, histoire de parler de façon constructive, toi tu proposes quoi comme solution pour les enfants victimes de harcèlement ? Qu'ils soient harcelés à l'école ou par leurs familles, histoire de ratisser large. Ca peut servir aux parents qui lisent le forum.

Et tant qu'à faire, tu proposes quoi comme solution pour les adultes victimes de harcèlement au travail ou dans leur voisinage ? parce que ça pourrait me servir... Moi la seule parade que j'ai trouvé c'est de réagir par le mépris et ça marche. Si t'en as une mieux je suis preneur.

Ha et puis aussi, si tu pouvais nous donner une parade pour les chômeurs qui sont constemment victimes de harcèlement de la part de leurs familles et autre entourage, ainsi que de la part des médias et du gouvernement, tu rendrais un fier service à tout le monde ici.
Invité
 

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede RaoulPiconBière » 24 Jan 2012

Perso, je ne vais pas m'épancher sur le "pourquoi du comment on devient ce qu'on est".

J'ai visionné les 3 vidéos : les claques; les insultes; la rumeur.
Pour moi,
les claques ce n'est pas du harcellement. C'est une agression.
RaoulPiconBière
 
Messages: 3478
Inscription: 11 Mar 2009

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede superuser » 24 Jan 2012

Fredo, ce que tu dis est juste.
Mais la différence de taille entre l'adulte et l'enfant, c'est que l'adulte a (un peu) la parole et l'enfant pas.
L'adulte est censé pouvoir se défendre, même si ce n'est pas évident. L'enfant, lui, ne le peux pas du tout.

Je viens de regarder sur France 5 une émission consacrée à la maltraitance des enfants : on y retrouve les mêmes travers que pour tout ce qui concerne les politiques sociales. Moyens financiers et humains insuffisants voire rabotés, lois sans décrets, on donne la priorité à la lutte contre la délinquance des jeunes au détriment de la protection de l'enfance (alors que l'enfance maltraitée a plus de chances de sombrer dans la délinquance). Bref, ce n'est n'y fait ni à faire : le gouvernement (et plus particulièrement celui-ci) se fiche des difficultés des gens, se fiche de la jeunesse et des gamins. Son but, c'est de se désengager au maximum partout et réduire l'Etat à néant, selon le bon vieux dogme ultralibéral.
superuser
 
Messages: 14829
Inscription: 29 Juin 2004
Localisation: Paris

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede Invité » 25 Jan 2012

Tout ce que j'y vois c'est une campagne psychiatriste ultra-sécuritaire qui érige des broutilles en affaire d'état. Pendant ce temps Sarkozy envoie nos petits gars s'étriper avec les afghans et bizzarement ça indigne vachement moins les gens, c'est magique l'indignation à géométrie variable, finalement tout dépend comment on manipule le montage son/vidéo.

Les bagarres, les insultes et les ragots, je les ai vécu à l'école, au lycée, dans les études, au travail, avec la famille, les voisins, et même au bistro du coin, et puis quand j'en parle avec des personnes âgées ils me disent que ça a toujours été comme ça et puis que y'a 50 ans c'était pire on s'envoyait des bombes sur la gueule avec les allemands.

La loi du plus fort, du plus nombreux ou du plus vicieux ça a toujours existé, c'est pas bien c'est pas juste oui évidemment, mais après t'as deux solutions:

1 - soit t'es lâche, tu te soumets à ton bourreau, ou tu te planques derrière des autorités qui te méprisent autant que les voyous qui t'embêtent

2 - soit t'as des couilles, tu honores l'esprit de la résistance, tu refuses la loi du plus fort et tu prends le risque de t'attaquer à ceux qui sont plus forts / plus nombreux / plus vicieux, et je vous garantis que ça marche, parce que ceux qui s'attaquent à plus faible / à moins nombreux / par derrière, c'est des lâches sans couilles et il est incroyablement facile de leur faire peur: ils n'avaient même pas envisagé l'éventualité de prendre un risque, fais les changer d'avis et tu vas voir les caïds se transformer subitement en petites poules mouillées. Méthode testée par mes bons soins sur les racailles, les fachos et les patrons, et ça marche.

La méthode 2 est également valable au niveau de la lutte des chômeurs contre la société capitaliste pourrie qui nous traite comme de la merde. Portons nos couilles camarades et nous aurons la victoire.
Invité
 

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede RaoulPiconBière » 25 Jan 2012

Tout ce que j'y vois c'est une campagne psychiatriste ultra-sécuritaire qui érige des broutilles en affaire d'état.
Moi j'y vois l'inverse : Une campagne qui minimise les violences caractèrisées.

Par exemple,
dans la situation de la vidéo de "La rumeur" qu'est ce que vous faites ?

1- Vous explosez la gueule de ceux qui répandent la rumeur ?
2 - Vous trouvez que la rumeur n'est que le moindre mal de l'agression que subi la jeune fille ?

1- Vous faites fermer la gueule de ceux qui disent que c'est une salope ?
2- Vous faites arréter ceux qui la tripote en loucedé et ça fait taire la rumeur ?

Le défaut de cette campagne c'est qu'elle fait l'impasse sur des agressions caractérisées.
RaoulPiconBière
 
Messages: 3478
Inscription: 11 Mar 2009

Re: Harcèlement à l'école: le gouvernement se ridiculise encore

Messagede AVENIRSENIOR » 25 Jan 2012

de lilypsy » 24 Jan 2012

Et toi fredo ettonio quelle expérience et auprès de combien d'enfants as-tu vécues pour être si certain de tes propos?

Et je redemande les références des docs de la DASS... Merci.


Je partage votre avis.

Il est certain, même si cette campagne est peu et sera vite oubliée... elle n'est pas tout à fait inutile.

Part contre, je vois les réactions et certaines particulièrement... qui ne sont pas le fruit du hasard !
AVENIRSENIOR
 
Messages: 706
Inscription: 18 Juil 2011

Suivante

Retourner vers EXPRIMEZ-VOUS !

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré