Actu Chômage

mercredi
17 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage tire sa révérence : Entre regrets et fatalisme

Actuchomage tire sa révérence : Entre regrets et fatalisme

Envoyer Imprimer

Le compte à rebours est lancé. Créé en 2004, Actuchomage aura survécu 15 ans. Eh ouais, quand même ! ;-)

altVous n’avez été que quelques dizaines à exprimer votre opinion sur le sondage mis en ligne dernièrement qui a pour objet : « Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure). Pensez-vous que ? ».

Vous fûtes donc peu nombreux au regard de l’audience moyenne de nos articles, qui s’établit entre 3.000 et 4.000 vues et peut parfois dépasser 20.000 ou 30.000 sur les sujets porteurs. Là, le thème ne l’est manifestement pas puisqu’un peu plus de 200 personnes se sont témoignées (207, très précisément au 25 juillet).

Pour autant, les enseignements de ce sondage semblent relativement cohérents. 46% des opinions exprimées regretteront Actuchomage. 37% pensent que sa prochaine disparition traduit une érosion progressive du militantisme politique et social. Les quatre derniers critères obtiennent des scores marginaux cumulant moins de 15%.

Si ces tendances correspondent à une réalité certaine, nous y relèverons quelques paradoxes eux aussi des plus courants. Le premier (et pas des moindres) est que si Actuchomage manquera à 95 personnes, elles ont cruellement fait défaut lors de notre dernière campagne d’adhésions. Peut-être aurions-nous envisager différemment les choses si elles s’étaient manifestées.

Nous avons toujours estimé que si les chômeurs et précaires ne se mobilisent pas, Actuchomage n’a pas de raison d’être. D'autant que nos tarifs n'ont jamais augmenté depuis 2004 : 5 euros PAR AN pour les fauchés, 10 euros pour les chômeurs indemnisés, 35 euros et plus pour les salariés et les autres. Malgré tout, année après année, nous avons vu décliner le nombre de nos adhérents alors que la fréquentation du site et de ses forums ne faiblissait pas (entre 60.000 et 100.000 visites uniques par mois, un score très honorable pour une petite association sans vrais moyens d’action).

76 personnes estiment quant à elles que la disparition prochaine d’Actuchomage traduit une érosion du militantisme, de celle qu’on observe ailleurs dans les partis politiques et les syndicats. L’histoire ne dit pas si ces personnes déplorent cette érosion ou s’en réjouissent. Mais celles qui s’en désolent ont aussi fait défaut lors de notre dernière campagne d’adhésions. Forcément, si 100 ou 150 camarades s’étaient témoignés, ça aurait changé la donne. Mais ils ne furent qu’une petite trentaine à mettre la main à la poche. Insignifiant ! Dérisoire ! Comprenez bien qu'à 5 ou 10 euros par tête de pipe, il en faut des adhérents pour couvrir les frais de fonctionnement - certes modestes - d'une petite association.

Nos lecteurs, suiveurs et visiteurs ayant décidé de ne pas nous soutenir, le site fermera ses portes début 2019. Sans rancune, sans regret ! Et sans doute est-ce mieux ainsi.

Nous finissons en beauté et sereinement après 15 ans de bons et loyaux services, d’engagements (parfois retentissants) et, plus encore, de solidarité qui s’exprime chaque jour sur nos forums où chômeurs et précaires prodiguent leurs conseils et expertises à d’autres chômeurs et précaires en galère. Quand ce n’est une conseillère Pôle Emploi dénommée Paulactu qui œuvre ici depuis… je ne compte plus. Et ça fonctionne très bien !

La convivialité et l’indiscutable pertinence de ces forums (référencés par les moteurs de recherche, donc consultés par des milliers d’anonymes chaque semaine) sont deux arguments plaidant en faveur d’une poursuite de nos activités. Hélas, la surveillance et l’animation qu’ils imposent au quotidien sont à contrario deux contraintes nous incitant à y renoncer, surtout quand il faut payer de notre poche pour financer leur mise en ligne. Trop, c’est trop !

Sauf miracle - un gain providentiel à l’Euro Millions par exemple ;-) ou un bouleversement politique retentissant, Actuchomage sombrera dans les profondeurs du Web d’ici quelques mois. Mais avant de disparaître, son dernier animateur – votre serviteur – profitera de cette plateforme déclinante pour y exprimer ses vues. En effet, plusieurs m’ont reproché d’accaparer Actuchomage à des fins personnelles. Si j’y ai de temps à autre exprimé mes opinions - je n'en disconviens pas ! - mes prises de position ne représentent qu’un ou deux pourcents du contenu du site. Les quatre-vingt-dix-huit restants étant constitués d’informations politiques et sociales déconnectées de toute orientation partisane autre que l'engagement sincère et désintéressé que porte Actuchomage en faveur des chômeurs et précaires. Je vais donc profiter de l’occasion pour exposer le fond de ma pensée. Cela permettra à mes «contradicteurs» de mesurer à quel point, jusqu’à maintenant, je me faisais discret… et consensuel. ;-)

Pendant quelques mois, fin 2018/début 2019, Actuchomage mutera en blog qui n’engagera en rien l’association qui jusque-là présidait à sa destiné. J'assumerai seul ses frais d’hébergement et de maintenance. Puis, une fois mes vérités exprimées (je vous promets du lourd), le site s’éteindra progressivement pour disparaître en 2020. Ainsi, je m’octroie la liberté de fixer le terme des aventures collectives et personnelles menées pendant 15 ans.

Là se situe le seul luxe que m’accorde encore ma condition précaire.

Je sais d’où je suis parti. Par où je suis passé. Où et quand je m’arrêterai.

@bientôt les Ami-E-s… et les autres aussi.

Yves Barraud

Mis à jour ( Vendredi, 27 Juillet 2018 02:10 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l’action du président Emmanuel Macron depuis 18 mois ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...