Actu Chômage

lundi
26 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage 2016 : On compte sur Vous !

Actuchomage 2016 : On compte sur Vous !

Envoyer Imprimer

Comme chaque année à pareille époque, nous lançons notre campagne d'adhésions et ré-adhésions. Sans votre soutien, le travail mené n'a aucun sens. C'est donc à vous de décider ! (Lire notre mise à jour - au 25 avril 2016 - dans les commentaires).

Nos plus fidèles Ami-E-s constateront que nous ne sommes pas du genre à vous solliciter souvent. On le fait en décembre/janvier, avec une relance en février, et dès qu'on a suffisamment d'argent pour passer l'année, on arrête.

Nos Amie-E-s savent aussi que nous sommes (très) raisonnables sur le montant des adhésions :

• 5 € pour les personnes aux minima sociaux (RSA, ASS…), 10 € pour les chômeurs indemnisés. Oui, on parle bien de 5 ou 10 € par an ! Des tarifs qui n'ont pas bougé depuis 2004, ça va faire 13 ans.

• Les salariés solidaires et les bienfaiteurs, eux, doivent s'acquitter de 35 ou 60 €.

Et que faisons-nous avec les 3.000 à 4.000 € récoltés ?

On fait fonctionner un site 24 heures sur 24, 365 jours par an, qui accueille entre 60.000 et 100.000 personnes par mois.

On anime des forums très actifs où des milliers de sujets sont postés et débattus dans un esprit de convivialité et de solidarité.

On couvre l'actualité des mobilisations (que nous initions parfois). On réalise des vidéos sur les actions menées, sur les rassemblements, les grands sujets du moment. Nous sommes les seuls dans la sphère militante chômage/précarité à assurer ce travail de façon régulière depuis 2009 (en vidéo) et depuis 2004 (par écrit).

Qu'avons-nous fait en 2015 ?

• Nous nous sommes investis auprès des organisations (Médecins du Monde, le CISS…) qui militent en faveur du tiers payant généralisé et contre les discriminations à l'accès aux soins dont sont parfois victimes les bénéficiaires CMU.

• Même chose auprès d'Aline Archimbaud (Sénatrice EELV) qui préconise une facilité d'accès à la CMU-C à laquelle beaucoup de bénéficiaires potentiels renoncent.

• Nous nous sommes activement mobilisés dans l’affaire des Droits rechargeables de l’Unédic et obtenu un aménagement de cette disposition avec le Droit d’option.

• Nous militons depuis 2004 pour une vraie prise en compte des traumatismes liés au chômage et les risques de suicide qui en découlent. Cette année encore nous avons rencontré le Professeur Michel Debout qui alerte régulièrement les autorités sur les conséquences désastreuses du chômage.

• Nous nous sommes engagés aux côtés d’ATD Quart Monde sur sa proposition de loi «Territoires Zéro Chômeur de longue durée». Nous avons profité de cette occasion pour interpeller le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) concernant l’absence totale de représentants de Chômeurs & Précaires au sein de sa Mission Emploi. Une aberration !

• Nous militons depuis 2005 en faveur de l’accès sans restriction aux cantines scolaires. En mars 2015, les députés ont adopté une proposition de loi garantissant l’accès pour tous aux cantines, notamment les enfants de Chômeurs (proposition retoquée par le Sénat, le 9 décembre dernier. Nous y reviendrons prochainement).

• Nous avons couvert le Forum des organisations de Chômeurs & Précaires qui a réuni : AC ! – Agir ensemble contre le Chômage, l’APEIS – Association pour l’Emploi, l’Information et la Solidarité, le MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires), la CIP – Coordination des Intermittents et Précaires, Réseau Salariat, Solidaires Pôle Emploi, le SNU-FSU Pôle Emploi…

Voilà pour nos principales actions 2015 qui ont généré des dizaines de milliers de visites sur le site et des milliers de VU sur nos chaînes Dailymotion et YouTube.

Nous constatons par ailleurs que les Chômeurs & Précaires se sentent de plus en plus exclus, de moins en moins entendus et représentés, ce qui a pour conséquence de les radicaliser (ce que confirment les sondages que nous mettons en ligne régulièrement).

Nous sommes une des rares associations en France (la seule ?) à leur donner la parole et à leur offrir un espace d'expression. Et nous portons (avec quelques autres) leurs revendications.

Que projetons-nous en 2016 ?

Un nouveau site verra le jour au premier trimestre. La version actuelle date de 2009 et présente des défaillances que nous ne pouvons plus corriger. Cette refonte est indispensable. Les réserves financières constituées depuis plusieurs années y pourvoiront. Nous sommes prévoyants !

En 2016 sera négociée la prochaine Convention d'assurance-chômage. Vu l'augmentation du nombre de chômeurs et le déficit abyssal de l'Unédic, il va falloir être très vigilant car la tentation du patronat est grande de revoir à la baisse les indemnisations. On peut craindre, par exemple, un retour à la dégressivité pour inciter les chômeurs à reprendre un travail… qui fait cruellement défaut.

Nous allons lancer sur Paris un atelier créatif pour rompre l'isolement. Une initiative qui répond à un constat : La solitude est, selon 23% de nos lectrices et lecteurs (sur 1.200 avis exprimés), l'incidence la plus néfaste de leur exclusion professionnelle.

Il est indispensable que nous ayons les moyens de poursuivre nos activités. Pas pour nous faire plaisir (chômage & précarité ne sont pas des environnements qui rapportent quelque chose… à part des mauvais coups), mais pour que les Chômeurs & Précaires restent un peu visibles.

Aujourd'hui, nous constatons un effondrement de la mobilisation. Les organisations avec lesquelles nous travaillons régulièrement en conviennent.

Même si les actions que nous menons (avec des moyens dérisoires) ont une portée limitée, le jour où nous (et quelques autres) n'assurerons plus ce travail de veille sociale, on peut craindre le pire.

Aujourd'hui, le gouvernement et le patronat se méfient. Et pour cause. La vigilance de quelques associations et collectifs a obtenu l'annulation de la Convention d'assurance-chômage 2014-2016 par le Conseil d'État, trop tardivement malheureusement (en octobre 2015).

Comme nous avons coutume de dire, il ne sert à rien de poursuivre nos actions si nous ne sommes pas suivis et soutenus. C'est donc à vous d'en décider !

Si vous estimez que notre engagement est utile, adhérez à l'association APNÉE/Actuchomage. Vous pouvez le faire en ligne par l'intermédiaire du bouton Paypal "Nous soutenir" disponible sur la page d'accueil du site (paiement sécurisé. Nous n'avons jamais enregistré le moindre problème depuis 7 ans). Ou reportez-vous à la rubrique "Nous rejoindre - Adhérer".

Vous n'êtes pas obligé de nous adresser un bulletin d'adhésion. Un chèque suffit, libellé à l'ordre de APNÉE - 25, av. Villemain 75014 Paris. Surtout, inscrivez au dos votre e-mail afin que nous puissions vous adresser un reçu.

Pour toute demande d'information complémentaire, n'hésitez pas : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

On compte sur Vous !

APNÉE/Actuchomage

PS : Si vous souhaitez discuter des actions menées par l'association, rendez-vous sur nos forums. Nous avons ouvert un sujet dédié aux échanges, aux avis et aux critiques… constructives (on l'espère). Ça se passe ici !


Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 25 Avril 2016 16:10 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l'élection d'Emmanuel Macron ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...