Actu Chômage

jeudi
29 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Bleu, Blanc, Gros Rouge

Bleu, Blanc, Gros Rouge

Envoyer Imprimer
La chronique au BeauPolo, un copain de comptoir d’Actuchomage.

«C’est le bordel mon adjudant !»

C'est René ki pense tout haut. René, c'est mon pote, ke quand y réfléchit, c'est tellement fort que tout le comptoir entend. Le René, y a 10 ans de plus que moi, l'ont envoyé en Algérie à 18 ans, depuis y est resté con.

Le René a bossé jusqu'à la retraite. «Jamais exécuter un ordre avant le contrordre», c'est ce kyl a appris là-bas, alors y en fait ka sa tête depuis sur le chantier. Et ça marche. Y voit les conneries arriver avant de les prendre dans la tronche.

Ça l'aide lui et ses copains. Parske c'est un vrai pote René. Toujours prêt à donner la main et à boire un coup.

L'ont gardé jusqu'à la quille pasky l’a sauvé la mise au chef et à la boite une paire de fois. Faut comprendre : avec les jeunots ki savent rien faire, les intérims, les Polaks et les pas volontaires de Pôle Emploi formation, les conneries sur les chantiers, c'est TF1 tous les jours. Mais tu peux pas zapper. Une connerie dans l'béton, faut un marteau piqueur pour la décoffrer. Et parfois, l'hélico Koh-Lanta s'écrase, comme là-bas en Kabylie du temps de René. S'en est tiré, René, mais depuis y est con et y pense tout haut.

«C'est le bordel mon adjudant !»

J’suis pas adjudant, c'est René ki cause comme ça quand y sonne l'alarme. Mais c'est le bordel pour de vrai, et le René, il a l’œil. C'est une sentinelle de première. Sy tire en l'air, c'est que c'est chaud. On cause pas du climat, hein ! Cop 21 tu parles : Paris en état de siège, ça change quoi à la température ?
Veulent pas s'entendre ! Pour entendre, faut écouter. Eux, y zécoutent personne, veulent juste se voir parler à la télé, c'est tout. Et pour dire quoi ? «On vous a compris !». Comme là-bas, en Algérie, quand le René y était.

Mais on s'en fout, avec les potes du comptoir on sait bien que c'est du Grand Guignol. Chacun pour son public, là-bas en Russie, ou chez nous pour draguer les écolos aux élections.

«C'est l'bordel, Citoyens ! On pense aux élections
Votons, Votons,
On s'engueule dur, que pour le pognon !
»

C'est comme ça ky chante la Marseillaise, René. Un poète.
Vrai ! À koi ça sert ? Plus on en élit et plus ça va mal !

«C'est le bordel, mon adjudant !»
Y dit ça pour me faire plaisir René. J’suis caporal chef, pas adjudant.
Mais imagine : aux élections, on en prend moins, on en a 3 fois moins à payer, ça se voit pas. À la télé sur LCP, ça change rien. À la campagne c'est pas eux ki conduisent les TER, c'est pas eux ki attrapent les djihadistes en ville, pas eux ki font la classe aux gamins dans les cités pourries. Y font des réunions à rien foutre et des concours de lois à la con, forcément, chacun y veut son article dans le canard du Conseil régional.

Et puis, chacun y arrose ses copains. L'électeur, ça s'arrose comme les radis. Jamais laisser sécher le terrain sinon pas de bulletin dans l'urne. Et tout ça, ça fait des impôts, paske la fraîche c'est pas comme la pluie, ça tombe pas du ciel.

Alors ? On dira ksa fait des chômeurs en moins. Paske chaque élu, c'est 10 pisseurs de copies pour les écrire en imbitable, leurs lois. Et puis y faut du communiquant pour vendre la soupe et des secrétaires pour t’empêcher d'aller leur tirer les oreilles dans le burelier bien chauffé…

«Z'avez rendez-vous ? Ah, alors c'est pas possible M'sieur Polo ! Faut prendre rendez-vous. Ce sera dans 2 mois».
Un burelier, c'est un poulailler qui coûte plus cher kyl rapporte, avec trop de coqs à se bouffer la crête et faire Cocorico plus fort que le voisin. Y a bien quelques poulettes… Tout ça pour dire que comme emplois aidés, ça fait chéro, sans parler des frais de cantine.

«C'est le bordel, mon adjudant !»

Halte au feu René. Bois un coup, ça va passer.
30 ans que des émirs tordus mitent la caboche des jeunots dans les caves et maint’nant sur Internet. Y s'est passé quoi ? Pas bésef, rien, nada.
Si ! Ya des zélus qui ont pensé que c'est bien, au début. Ben oui, le shit c'est haram, interdit, donc y zont subventionné pour casser le deal et se faire élire en plus. Pas con ! Les assos anti-tout pareil. Touche pas à mon pote l'émir ! et par ici la subvention. Mais y zont tout faux ! Quand les jeunes peuvent plus vivre leurs rêves, ils rêvent leur vie avec de l'herbe ou une kalach’, selon.

Ya la version soft flower-power et la version gore, kalach’ et cagoule. Qu’importe skya dans la seringue : Mein Kampf, le p’tit Livre Rouge ou les versets du Coran, ça finit toujours mal.

«Gaffe, c'est chelou les mecs, grave !», ky leur a dit René ! Tu parles ! Y s'est fait traiter de facho, forcément, un ancien d'Algérie. Mais y a vu le coup venir, paske faut se souvenir. Quand ça a pété en Algérie, ça a pété en France tout pareil.
Maint’nant on a vu, faut des kalach’ au Bataclan et des centaines de familles dans la peine pour sonner le réveil.

« ...?»
Y dit plus rien René, y a plus soif. La suite, c'est plus son problème, y est retraité, c'est la fin du film pour lui, mais pour les jeun's, les siens, les miens, les vôtres ? C'est koi le prochain épisode avec les millions de chômeurs partout en France, et pas que ?
Nos politiciens, c'est pas sur eux ky faut compter, y zont rien vu venir : pas les kalach’, pas le mur de Berlin… Même ke Mitterrand a flippé grave à l'époque, y voulait empêcher, négocier avec les Allemands de l'est, de l'ouest, les Russes, y avait la pétoche, le con. Alors zy voient rien venir et savent pas où aller. Pourquoi en élire plus, des politiques ?

J’me dis ky faut ky se sentent merdeux : élu avec 51% des voix et 12% de participation. J’sais ksé nul, mais je vais encore voter Polo.

«T'es con Polo, tu laisses les "autres" décider !». V’là René ki s’réveille avant la fermeture.

«Repos, soldat !» Ben ouais !, mais les lois votées la veille changent le lendemain. C'est pas le début de la fin ça ?

«Allez, un p’tit dernier pour la route, Mado !»

LeBeauPolo

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 30 Novembre 2015 14:34 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l'élection d'Emmanuel Macron ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...