Actu Chômage

jeudi
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage a-t-il un avenir ?

Actuchomage a-t-il un avenir ?

Envoyer Imprimer
Si notre engagement 2015 est garanti, son avenir est incertain. Doit-on poursuive ou arrêter ? Nos utilisatrices et utilisateurs ont la réponse.

Comme vous le savez, notre association n'a pas été créée pour satisfaire l'ego de quelques chômeurs en mal d'activité, qui tireraient reconnaissance de leur engagement.

S'impliquer sur les questions de Chômage et de Précarité n'est guère valorisant, c'est le moins qu'on puisse dire. D'autres combats (en faveur de la lutte contre la faim ou la préservation de l'environnement) sont, dirons-nous, plus en vogue.

On constatera à ce propos que TOUS les collectifs de Chômeurs & Précaires sont désargentés. Seule l'opiniâtreté de quelques militants désintéressés leur permet d'exister envers et contre tout. C'est notre situation.

Quand on milite sur les questions de Chômage et de Précarité, il ne faut pas s'attendre à prendre autre chose que des coups, surtout quand - comme Actuchomage - on donne la parole à Toutes et à Tous, sans modération (à l'exception des interventions litigieuses, insultantes, voire carrément délictueuses que nous supprimons).

En 2007, le principal responsable du site (Yves Barraud) a même été condamné par le Tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pour avoir laissé s'exprimer un agent Pôle Emploi très (trop) remonté contre son employeur. En savoir plus ici.

Nous avons donc fait le choix d'ouvrir nos colonnes à tous, sans idéologie, sans restriction, qu'on soit un militant 200% à gauche ou un chômeur séduit par des discours plus "nationalistes".

Actuchomage est le reflet d'une France qui doute, qui s'interroge, plus encore en cette période de chômage de masse, d'inégalités croissantes et de dérives radicales religieuses et politiques. Il ne nous revient pas de juger, juste de relayer des réalités, des ressentis collectifs et individuels.

Depuis sa création en 2004, le succès d'Actuchomage ne se dément pas, même si nous avons traversé, comme d'autres, des périodes difficiles.

Aujourd'hui encore, alors que nous avons quelque peu réduit la voilure depuis le retrait de la principale animatrice du site entre 2004 et 2013 (Sophie Hancart qui reste cependant Trésorière de notre association), notre fréquentation ne faiblit pas.

Certains articles peuvent être consultés plus de 10.000 fois (score "honorable" pour un petit site associatif) et des sujets de nos forums le sont parfois plus de 100.000 fois. Notre couverture de l'actualité militante en vidéo a été suivie 300.000 fois sur nos chaînes Dailymotion et YouTube. Enfin, entre 60 et 80 personnes s'inscrivent chaque mois sur le site : autour de 700 par an, plus de 10.000 depuis sa création. Des chiffres qui ne correspondent qu'à la partie émergée de nos utilisateurs puisqu'il est possible d'intervenir sur Actuchomage (en commentant les articles par exemple) sans s'inscrire.  

Nos écrits et vidéos sont donc vus, lus, commentés, twittés et partagés… Bref, Actuchomage a toujours sa place dans la sphère virtuelle.

Mais nous sommes également très présents sur le terrain. Il suffit de consulter notre page d'accueil pour s'en convaincre. Nous nous engageons auprès des collectifs de Chômeurs & Précaires dans leurs mobilisations, comme sur les Droits rechargeables (le combat du moment). Nous rencontrons celles et ceux qui s'investissent sur le Droit à la Santé (Médecins du Monde), les traumatismes liés à la perte d'emploi (le Professeur Michel Debout), les discriminations diverses. Nous couvrons les manifestations et rassemblements… Nous sommes actifs partout où se joue le sort des Chômeurs & Précaires, malgré nos moyens plus que limités.

Comme la plupart des associations, nous soufrons d'un lourd déficit d'engagement de la part de celles et ceux qui nous suivent. À mesure que passent les années, alors que nos activités et audiences ne faiblissent pas (comme les chiffres du chômage), ils et elles sont de moins en moins nombreux à nous soutenir.

Actuchomage dispose d'un budget de fonctionnement de 4.000 euros. Pas par mois, MAIS PAR AN ! L'équivalent d'un RSA de base pour faire tourner la baraque (hébergement et mises à jour du site, connexions Internet et téléphone, renouvellement des matériels informatiques et vidéo, déplacements, fournitures…).

Si nous avons appris à faire énormément avec peu, nous n'avons pas pour ambition de faire beaucoup AVEC RIEN ! Nous ne sommes pas un groupuscule mais une association qui, les années fastes, réunissait près de 300 adhérents/donateurs, 7.000 inscrits à sa lettre d'infos, 200.000 visites uniques par mois (2,5 millions par an). Ce qui n'est pas négligeable au regard des sujets peu sexy que nous traitons.  

Il est possible qu'Actuchomage ne serve plus à grand-chose. Nous sommes prêts à l'entendre. Ce n'est pas un problème pour nous. Dans ce cas, nous arrêterons les frais sans regret après 12 années de bons et loyaux services. Car il est hors de question de poursuivre notre activité sans un minimum de soutiens.

Actuellement, ils sont anecdotiques, dérisoires. Nous remercions cependant les quelques rares qui, depuis deux mois, nous ont adressé un chèque ou un virement Paypal. Mais la somme réunie (moins de 400 euros) est, disons-le, insignifiante au regard de nos besoins. Plus que le montant, c'est le nombre de personnes investies qui nous interpelle et suscite notre interrogation.

Certes, nos derniers appels à adhésion ont été discrets (un article et un sujet sur nos forums). Pour autant, ils ont été consultés plus de 5.000 fois. Autant dire que, chez nous, la "discrétion" est très relative. ;-)

Il est essentiel de mesurer l'utilité et la légitimité de notre engagement. Comme nous l'avons vu, concernant les audiences et fréquentations du site, elles restent à un niveau élevé. Concernant l'implication financière, nous sommes loin, bien loin du compte (chacun sait que le fric est le nerf de la bataille que nous livrons).

Nos tarifs d'adhésion ne peuvent constituer un obstacle. Pour les personnes en grande précarité et les chômeurs indemnisés, ils n'ont pas varié depuis… 2004 ! Qui peut en dire autant ?

• 5 euros PAR AN pour les premiers • 10 euros PAR AN pour les seconds. On n'abuse pas !

Même les salariés ne sont pas pressurisés : 35 euros PAR AN (10 euros de plus qu'en 2004). Il n'y a guère que les bienfaiteurs qui doivent s'acquitter de 60 euros, mais ils sont rares.

Donc, si vous estimez que le "jeu" en vaut la chandelle, qu'Actuchomage est utile, que nous devons poursuivre nos activités au-delà de 2015, faites un geste. Faute de quoi, nous plierons les gaules !

Comme nous avons coutume de le dire, nous ne poursuivrons pas l'expérience si elle n'est pas soutenue. Comme beaucoup ici, nous sommes déjà en difficulté dans notre quotidien, ce n'est pas pour l'être d'avantage dans notre engagement militant. Il y a un moment où trop c'est trop !

Voilà, vous savez ce qu'il vous reste à faire… ou pas. C'est vous qui décidez de l'avenir de notre association et du site Actuchomage qui, aujourd'hui, est loin d'être assuré.

APNÉE-Actuchomage
www.actuchomage.org

• Pour adhérer et nous soutenir, toutes les infos sont ici.

• Un bouton Paypal (virement bancaire sécurisé) est disponible sur la page d'accueil du site : "Soutenir Actuchomage".

• Les comptes 2014 de l'association seront prochainement publiés. Ils sont simples. Nous avons dépensé 3.400 euros pour 218 euros d'adhésions. Une précision cependant : Comme nous disposions de quelques réserves, nous n'avons pas sollicité nos Ami-E-s en 2014 d'où des recettes anecdotiques. Nous avons pour habitude de "mobiliser nos troupes" uniquement quand c'est nécessaire. Ça le devient ! D'autant qu'il faudra, à un moment ou un autre, donner un sérieux coup de jeune à Actuchomage dont la présente version date de 2009. Sur le Web, il faut constamment s'adapter aux nouvelles technos et aux nouveaux usages.
Mis à jour ( Samedi, 20 Juin 2015 07:34 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...