Actu Chômage

jeudi
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités L'Assurance-Chômage a-t-elle encore sa place chez Pôle Emploi ?

L'Assurance-Chômage a-t-elle encore sa place chez Pôle Emploi ?

Envoyer Imprimer
Communiqué de presse des organisations syndicales CFDT, CGT et FO de Pôle Emploi Rhône-Alpes : "Oui aux 2.000 recrutements Pôle Emploi ! Mais NON à zéro poste consacré au calcul et au suivi des allocations chômage".

Les conseillers indemnisation au sein de Pôle Emploi Rhône-Alpes ne comprennent pas pourquoi, pour la deuxième fois consécutive, ils passent à côté des 200 renforts prévus pour leur région alors que, comme l’ensemble du personnel, ils croulent sous le travail et que 80% des demandes à l’accueil concernent l’indemnisation.

Dès lors, comment répondre aux attentes des demandeurs d’emploi ?

Comment leur permettre d’obtenir des réponses fiables au niveau de leur droit à l’indemnisation ?

Cette mission est en souffrance sur bien des aspects. Une lettre intersyndicale FO, CGT et CFDT, envoyée le 08/04/13, avait pour objectif d’alerter l’Unédic et le ministre à l’Emploi, Michel Sapin, sur les conditions d’exercice désastreuses de ce métier confronté à un sous-effectif chronique.

Aujourd’hui, dans les agences, les conseillers indemnisation se raréfient. Les réunions internes n’abordent plus l’aspect technique indispensable à l’exercice du métier. Les demandeurs d’emploi sont en difficulté quant au suivi de leurs dossiers indemnisation. Ils multiplient leurs réclamations et bataillent pour trouver un interlocuteur spécialisé et expérimenté.

Existe-t-il encore une place à la mission indemnisation au sein de Pôle Emploi ?

Elle est pourtant fondamentale pour que le demandeur d’emploi puisse aborder sereinement ses recherches.

1) Pôle Emploi n’assure plus le renouvellement du personnel dédié au métier de l’indemnisation ni le maintien de l’expertise réglementaire, créant ainsi une dégradation de service sans précédent. Pour exemple, en octobre 2012 a été annoncé en Rhône-Alpes un taux de qualité de 84%, le plus bas de France.

2) Il fait règle ce qui devrait être de l’ordre de l’exception, à savoir la liquidation en l’état (ouverture de droit partiel). Ce qui peut conduire à pénaliser les demandeurs d’emploi.

3) Il fait des indus une simple question de recouvrement pour tout le personnel sans qualification nécessaire pour vérifier leur bien fondé.

Pire, l’indemnisation est absente des orientations 2013/2015 et disparaît en tant que métier dans le nouveau référentiel.

Est-ce la mort du métier indemnisation au sein de Pôle Emploi ?

Voilà les questions que se pose le personnel exerçant la mission d’Assurance-Chômage en Rhône-Alpes à l’annonce d’une deuxième vague de recrutement 100% conseillers accompagnement à l’emploi !

Le constat est que l’Assurance-Chômage, mission officielle de Pôle Emploi, n’a pas toute sa place au sein d’un établissement qui se consacre essentiellement à l’accompagnement depuis la fusion ASSEDIC/ANPE. Cela conduit à négliger gravement la question de la protection sociale des demandeurs d’emploi mais aussi le service et le suivi des allocations chômage des demandeurs d’emploi.

Contact intersyndicale : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 01 Juin 2013 01:56 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...