Actu Chômage

mardi
21 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chômage de février : plus de 5,7 millions d'inscrits à Pôle Emploi

Chômage de février : plus de 5,7 millions d'inscrits à Pôle Emploi

Envoyer Imprimer
En ce 22e mois de hausse consécutive, le record de 1997 n'est donc pas encore franchi ? Allez, rendez-vous le mois prochain !

La Tribune relève que sur 5 ans, grâce à «la crise», la France a connu 52 mois de hausse du chômage sur 60, et signale que le niveau officiel (catégorie A) par rapport à 1997 — 3,195 millions de chômeurs, «record absolu» — est déjà atteint depuis juillet 2012 avec nos DOM, qu'il est courant d'oublier... Autre cap symbolique : celui des 5 millions de chômeurs inscrits dans les catégories ABC, qui est en passe d'être franchi. Enfin, autre record : celui du nombre de personnes accueillies par les Restos du cœur...

Frappés de plein fouet sont les seniors. Quant au chômage de longue, voire de très longue durée qui, tel un piège se refermant sur ses proies, scelle l'«inemployabilité» de 2 millions d'actifs privés d'emploi, il poursuit son inexorable travail de sape (voir ci-dessous).

Comme il n'y a rien à ajouter à cette désolation sans fin, voici notre décryptage mensuel de la note Dares/Pôle Emploi.


Catégorie A (chômeurs officiels, sans activité aucune) : +18.400
Ils sont désormais 3.187.700 en métropole, 3.442.200 avec les DOM (+20.400).
Progression annuelle : +10,8% dans l'Hexagone, +10,6% dans toute la France.

Catégorie B (chômeurs en activité réduite inférieure à 78h/mois) : -500
Ils sont 624.400 en France métropolitaine.
Progression annuelle : +9,8%

Catégorie C (chômeurs en activité réduite supérieure à 78h/mois) : +8.600
Ils sont 894.600 en France métropolitaine.
Progression annuelle : +6,4%

Au total, en février 2013, le nombre des inscrits en catégories ABC — c'est-à-dire l'ensemble des demandeurs d'emploi «tenus d'accomplir des actes positifs de recherche» — a crû de 26.500 en métropole.
Ils sont désormais 4.706.700 en France métropolitaine (+9,8% sur un an) et 4.997.600 avec les DOM (+30.100).

Passons maintenant aux voies de garage...

On note que le nombre des prestations occupationnelles et autres CSP stagne et que celui des contrats aidés est, bizarrement, en chute libre :

Catégorie D (chômeurs non disponibles car en arrêt maladie ou en maternité, en stage, formation ou convention de reclassement) : +400
Ils sont 261.200 en France métropolitaine.
Variation annuelle : +9,7%

Catégorie E (chômeurs non disponibles car en contrat aidé) : -2.600
Toujours en France métropolitaine, ils sont 351.200 ainsi occupés.
Variation annuelle : -4,7% !!!

Au total, fin février 2013, toutes catégories confondues (ABCDE), le nombre de chômeurs inscrits à Pôle Emploi en métropole s'élève à 5.319.100 (+24.300 personnes sur un mois et +8,7% sur un an). Avec les DOM, on arrive à 5.632.100, soit 28.400 personnes de plus par rapport à décembre (+8,6% sur un an).

A ces 5.632.100, il convient d'ajouter les 90.500 seniors indemnisés de métropole (chiffre non précisé pour les DOM) bénéficiant toujours de feu la dispense de recherche d'emploi, non catégorisés.
Ainsi, on dépasse 5,7 millions d'inscrits.

Dans le détail...

L'ancienneté moyenne des inscrits des catégories ABC de métropole augmente encore (+2) à 482 jours (contre 463 il y a un an), soit 16 mois. La moyenne d'inscription des sortants passe à 258 jours (257 le mois dernier, 248 il y a un an).

A noter que si la durée moyenne d'inscription des sortants en ABC augmente de 3 jours pour les moins de 25 ans (150 en janvier, 147 jours il y a un an), elle s'élève à 457 jours pour les plus de 50 ans, soit une augmentation de 47 jours sur l'année.

Indemnisation : Toutes catégories confondues et hors allocations de formation, seulement 41,6% des chômeurs sont indemnisés par le régime tandis que 7,6% bénéficient d'allocations de solidarité-Etat (ASS, AER/ATS…).
Toutes catégories confondues, le nombre d'inscrits ayant un droit payable au RSA s'élève à 819.400 (+2.200 sur le mois, +11,4% sur un an).

Du côté des chômeurs de longue durée, ils sont désormais 1.873.100 rien que dans les catégories ABC de métropole (+25.500 en un mois), 2.022.700 avec les DOM (+27.700), auxquels on peut rajouter les 350.000 chômeurs de catégorie E et les 90.500 seniors en DRE. Ainsi, le volume des "DELD" — comme on les appelle — représente 43% de l'ensemble des inscrits à Pôle Emploi.

En glissement annuel, le volume des inscrits depuis plus d'un an a augmenté de 14,7%. Celui des inscrits depuis plus de 3 ans — enkystés dans la crise — a progressé de 18,3%, celui des inscrits entre 1 et 2 ans de 14,4%, et celui des inscrits entre 2 et 3 ans de 11%.

Du côté des seniors, les inscriptions de chômeurs de plus de 50 ans dans les catégories ABC de métropole ne mollissent pas : +9.100 par rapport à janvier.
Ils sont 967.800 dont 52% sont des femmes.
Progression annuelle : +15,2% (et +16,6% pour les seniors de catégorie A, sans aucune activité).

En comparaison, les moins de 25 ans en ABC sont 773.600 (+9,9% sur l'année).

Du côté des sorties, c'est reparti pour un tour ! Les «cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation» ont augmenté : +15.200 pour un total de 211.700 (contre 196.500 le mois précédent). Les radiations administratives aussi : +17.400 pour un total de 36.400 (contre 19.000 en janvier). Idem pour les «autres cas» : +1.200 pour un total de 50.700 (49.500 en janvier).
Ces trois motifs représentent 64,1% du volume des sorties.

Du côté des entrées, les fins de CDD et de mission d'intérim représentent à elles deux 30,8% des motifs.

Du côté des offres, léger mieux en février 2013 où Pôle Emploi en a collecté 11.900 de plus, soit 228.600 au total. La progression annuelle demeure désespérément négative (-13,7%). Les emplois dits "durables" (plus de 6 mois) représentent 44% du total, le reste étant "temporaire" ou "occasionnel". Et sur le compteur d'offres en ligne de pole-emploi.fr, c'est la bérésina : il en affiche bravement 135.214, tandis que 1.288.509 CV en ligne espèrent trouver preneur.

Allez, courage les amis.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 27 Août 2013 17:26 )  

Commentaires 

 
+1 # nanard 2013-03-27 10:03 Explications fournies par un certain XB : c'est une hausse tendancielle de l'augmentation du chômage.

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2013-03-27 15:00 Non, il n'y a effectivement plus rien à ajouter après ce triste et répétitif bilan :(

C'est ce qu'exprime en fin de compte le BILLET POLITIQUE de Hubert Huertas sur France Culture (transcrit sur Médiapart) :

Chômage : comme un effet Poulidor
http://blogs.mediapart.fr/blog/hubert-huertas/270313/chomage-comme-un-effet-poulidor
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # maguy 2013-03-27 16:40 R'heusement qu'il n'y a que 28 jours en février… Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...