Actu Chômage

vendredi
16 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Montant moyen de l'allocation chômage : 980 €/mois

Montant moyen de l'allocation chômage : 980 €/mois

Envoyer Imprimer
En 2011, les demandeurs d'emploi indemnisés au titre du chômage percevaient en moyenne 980 € brut d'allocation mensuelle, et près du tiers n'avaient pas ouvert de droits au chômage ni à une allocation de solidarité dans les dix années antérieures, selon une étude du ministère du travail publiée vendredi 22 février.

Ce montant était de 6 euros supérieur à celui perçu un an auparavant. Indemnisées en moyenne sept mois, 42% des personnes n'avaient pas entièrement consommé leurs droits quand, pour diverses raisons (reprise d'emploi en CDI, départ en retraite…), elles sont sorties du régime d'indemnisation.

Les chômeurs "indemnisables", pouvant prétendre à une allocation s'ils ont travaillé au moins quatre mois dans les 28 mois précédents (36 mois pour les plus de 50 ans), étaient au nombre de 2,7 millions à la fin de septembre 2011. La moitié de ces chômeurs sont restés avec des droits ouverts plus de 231 jours continus, le plus haut niveau atteint depuis 2001, souligne la Dares. En moyenne, les nouveaux entrants dans le régime d'assurance chômage sont arrivés avec des durées maximales d'indemnisation moins longues (528 jours contre 541 en 2010).

2,4 millions de "non indemnisables"

Mais un quart des "indemnisables" ne percevaient pas d'allocation, la plupart du temps (80%) parce qu'ils avaient trop travaillé (plus de 110 heures/mois) pour pouvoir cumuler revenu et complément d'allocation. Près de quatre chômeurs "indemnisables" sur dix travaillaient en activité réduite (39% contre 38% un an avant) : ces chômeurs ont déclaré, en moyenne, 71 heures au cours du mois pour un revenu mensuel d'activité de 893 euros brut, complété par une allocation de 677 euros.

Mais la Dares s'intéresse aussi, dans une deuxième étude publiée vendredi, aux personnes "non indemnisables" par l'assurance chômage : 2,4 millions de personnes à la fin de septembre 2011. Parmi elles, 80% n'avaient droit à aucune allocation de solidarité, dont une grande part de jeunes de moins de 30 ans (40%). Ainsi, seulement 16,7% avaient droit à l'ASS (allocation de solidarité spécifique), 1,6% à l'AER (allocation équivalent retraite) et 2,3% à une autre allocation.

Les trois quarts des personnes ayant ouvert des droits à l'ASS en 2011 (+9% de nouvelles entrées sur un an) avaient épuisé leurs droits aux indemnités de chômage. Près d'une personne sur trois (29%) sortie du régime d'indemnisation chômage était en "fin de droits" en 2011, et parmi ces personnes arrivées au terme de leur indemnisation, 19% ont basculé directement vers une allocation de solidarité.

Les deux études à télécharger ici en pdf

(Source : Le Monde)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 25 Février 2013 19:13 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l’action du président Emmanuel Macron depuis 18 mois ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...