Actu Chômage

dimanche
21 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le marché du travail en 2011

Le marché du travail en 2011

Envoyer Imprimer
Voici les principaux enseignements de la dernière «photographie du marché du travail» de l'Insee.

[...] Globalement, en 2011, 25,8 millions de personnes avaient un travail et 2,6 millions étaient au chômage au sens du Bureau International du Travail (soit 200.000 de moins qu'à la fin du premier semestre 2012). Sur 10 personnes qui travaillaient, on comptait un non salarié, cinq ouvriers ou employés, et quatre cadres ou professions intermédiaires. 5,1% des salariés se déclaraient en situation de sous-emploi (temps partiel subi), notamment parmi les jeunes, les employés et les femmes.

L'emploi salarié, 88,4% de l'emploi total et surtout dans le tertiaire

Dans le détail, les emplois salariés constituent 88,4% des emplois en France. Par rapport à 2005, le groupe socioprofessionnel des cadres s'est agrandi (+1,7 point, représentant 15,7% de la population active salariée) alors que celui des ouvriers se réduisait (-1,3% à 13,8% pour les ouvriers qualifiés et -1,1 point à 7,3% pour les ouvriers non qualifiés).

Sans surprise, l'emploi dans le secteur tertiaire est ultra dominant. En 2011, 75,8% des personnes ayant un emploi (salarié ou non) travaillaient dans le tertiaire contre 13,9% dans l'industrie, 7% dans la construction et 2,9% dans l'agriculture.

Pour un temps complet, la durée hebdomadaire de travail atteint 41 heures

L'Institut de la statistique fournit également des données intéressantes sur la nature du contrat de travail. Ainsi, 86,5% des salariés sont sous contrat à durée indéterminée (CDI) alors que le CDD concerne 9,5% de la population, l'intérim 2,4% et l'apprentissage 1,6%.

Plus d'une personne en emploi sur six travaille à temps partiel. Les femmes sont quatre fois plus souvent dans cette situation (30,1%) que les hommes (6,9%). Et les personnes à temps partiel travaillent en moyenne 23 heures dans une semaine normale.

Pour les salariés à temps complet, le temps de travail hebdomadaire habituel (c'est-à-dire en ne tenant pas compte des périodes de congés ou de RTT) s'élevait à… 41 heures. Largement plus, donc, que les 35 heures légales qui ne constituent qu'un seuil de déclenchement pour les "heures sup".

Davantage de plus de 50 ans au travail… et au chômage

Last but not least, l'Insee souligne les importantes évolutions en cours dans la tranche d'âge des 50-64 ans. Ces actifs seniors sont 970.000 de plus par rapport à 2005. Il faut, bien sûr, voir là les effets du recul de l'âge de la retraite ainsi que les conséquences des différents plans pour les maintenir dans l'emploi. Résultat, la part des plus de 50 ans parmi les 15-64 ans est passée de 27,7% en 2005 à 30,4% en 2011. Mais, parallèlement, le chômage des 55-64 ans progresse nettement sous l'effet de la crise depuis 2008, passant de 4,6% à 6,5%.

> Voir : Insee Première, N°1415 septembre 2012

(Source : La Tribune)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 27 Septembre 2012 08:11 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l’action du président Emmanuel Macron depuis 18 mois ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...