Actu Chômage

dimanche
21 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Total lèse l’emploi, les comptes publics et les consommateurs

Total lèse l’emploi, les comptes publics et les consommateurs

Envoyer Imprimer
Tel est l'avis de Thomas Porcher, enseignant chercheur à l’Ecole Supérieure de Gestion, auteur de «L’indécence précède l’essence». Chez Total, le patriotisme économique, ça n'existe pas.

Total vient encore d’annoncer un bénéfice astronomique de 12 milliards d’euros pour 2011. Dans votre livre, vous qualifiez ces profits «d’indécents»… En quoi le sont-ils ?

Ça n’est pas une posture idéologique. Je ne trouve pas révoltant qu’une entreprise fasse des profits mais dans le cas de Total, ils sont réalisés au détriment de l’emploi et des comptes publics. Voilà des décennies que, pour contenter ses actionnaires, Total se concentre sur ses activités de production (à l’étranger) et délaisse le raffinage, dont la rentabilité à court terme est moindre. Résultat, ce secteur riche en emplois meurt à petit feu. L’institut français du pétrole considère qu’il faudrait investir 2,2 milliards d’euros sur 10 ans pour sauver les deux ou trois raffineries françaises menacées de fermeture dans les prochaines années. C’est tout à fait dans les moyens de Total ; pas dans sa logique financière.

Par ailleurs, rappelons que l’entreprise ne paie aucun impôt sur les bénéfices en France, où elle déclare des pertes. La pression fiscale qui s’exerce sur elle dans notre pays (charges sociales comprises) est de 8% de ses profits… contre 26% en moyenne dans une PME ! Rendez-vous compte : si Total s’acquittait du même pourcentage auprès du Trésor, cela financerait la moitié du plan d’austérité !

Selon vous, Total lèserait également les consommateurs…

Oui : nous avons montré, avec d’autres chercheurs, que l’entreprise met plus de temps à répercuter à la pompe les baisses du cours du pétrole que ses hausses… Ces quelques centimes gagnés par litre d’essence pendant quelques jours engendrent des millions ! Total représentant 50% des raffineries en France et 40% des stations services, c’est de loin l’acteur majeur du secteur. Et donc le premier responsable de cette anomalie.

(Source : Marianne)


Et pendant ce temps, le patron de Total, qui gagne 3 millions d'euros/an,
aime à dire qu'il ne travaille pas pour l'argent :



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 21 Février 2012 15:35 )  

Votre avis ?

Que vous inspire l’action du président Emmanuel Macron depuis 18 mois ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...