Actu Chômage

samedi
1 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Des centaines d’Indignés ont envahi Wall Street

Des centaines d’Indignés ont envahi Wall Street

Envoyer Imprimer
Depuis samedi, quelque 3.000 américains se réclamant des Indignés espagnols et des révolutions arabes, occupent Wall Street et campent dans un parc tout proche. Ils comptent rester jusqu'en décembre.

Leur but : recréer une place Tahrir devant le siège du New York Stock Exchange. Ces jeunes américains tentent de s’installer dans la durée. Arrivés samedi par petits groupes, ils se sont vu rapidement interdire l’accès au carrefour devant la bourse, par la police omniprésente. Ils ont planté des tentes dans un square proche, le parc Zuccoti. S’ils espéraient la venue de 20.000 personnes, ils sont au moins 3.000 à avoir pu passer les barrages de police. En bons «indignés», le mouvement se structure sur Tweeter et IRC.

Très organisés, ils publient des photos et vidéos par dizaines, ont déjà monté une hotline d’information, du contenu pour la presse, des affiches et tracts. Une caméra permet même de suivre le mouvement en direct. Deux collectifs lui ont déjà apporté leur soutien : Anonymous, dont les masques sont très présents dans les cortèges, et Adbusters, l’équivalent en plus gros des «Antipubs» français.

L'étape cruciale et incertaine du lundi matin est passée avec succès, le mouvement continue. Les manifestants sont dans Wall Street, devant ces grandes banques qui ont reçu des centaines de milliards du gouvernement alors que le chômage monte et la pauvreté explose. A la façon des Indignés européens, les mots d’ordres s’écrivent par centaines sur des cartons et affiches. On y parle d’austérité, d’injustice : «Créez des emplois, pas la guerre», «Un emploi est un droit, le capitalisme ça ne marche pas», «Les humains avant le profit»…

Voici une vidéo étonnante de la journée du 17 où l'on voit les manifestations, et le regard des banquiers aux balcons en train de boire des coupes de champagne :



(Source : L'Humanité)

Une autre vidéo :



Les manifestants entendent protester jusqu’en décembre contre ce qu’ils dénoncent comme la «culture du fric», la «cupidité» et la «corruption» de Wall Street, ainsi que les coupes dans les budgets sociaux, et demandent à Barack Obama d’établir une commission mettant «un terme à l’influence de Wall Street sur la politique à Washington».

«La seule chose que nous avons en commun, c'est que nous sommes les 99% de la population qui ne tolèrent plus la cupidité et la corruption des 1% restant», indique un communiqué des organisateurs sur le site Occupy Wall Street.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 20 Septembre 2011 00:52 )  

Votre avis ?

Mélenchon estime que "le travailleur détaché vole le pain de celui qui se trouve sur place" (discours du 5/07 devant le Parlement européen). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...