Actu Chômage

lundi
22 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil s'informer La revue de presse Pôle Emploi souffre d'un management guidé par une logique purement financière

Pôle Emploi souffre d'un management guidé par une logique purement financière

Envoyer Imprimer
Le successeur de Christian Charpy à la direction générale de Pôle Emploi aura du pain sur la planche, si l'on en croit les préconisations du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Le rapport du Cese, dont Les Echos ont pris connaissance, dresse un constat sévère de la situation du service public de l'emploi. Deux ans après la fusion entre l'ANPE et les Assedic, celle-ci «ne s'est pas encore traduite par une amélioration significative du service rendu aux usagers», regrette Daniel Jamme (CFDT), rapporteur du projet d'avis voté mercredi par la section du travail où siègent des syndicalistes et des patrons mais aussi Raymond Soubie, ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy. Ce document sera présenté aux 233 membres du Cese le 15 juin.

Le Cese concentre l'essentiel de ses critiques sur le suivi et l'accompagnement des chômeurs, jugés «insuffisants». Ce n'est pas la faute des personnels de Pôle Emploi : le Cese loue leur «engagement et [leur] forte mobilisation», pointant leur soumission à «un management guidé par une forte logique financière et budgétaire avec des objectifs de court terme», source de risques psychosociaux.

Le projet d'avis met en revanche en cause «l'unification illusoire des métiers» du placement et de l'indemnisation à laquelle Pôle Emploi n'a pas renoncé. Il pointe aussi la longueur excessive du délai actuel de quatre mois entre l'entretien d'inscription et le premier rendez-vous de suivi, mais aussi le faible budget consacré aux aides favorisant le retour à l'emploi, la méconnaissance par les chômeurs des différents services de Pôle Emploi, les difficultés d'accès à la formation, ou l'insuffisante coopération de l'opérateur public avec ses partenaires, régions ou missions locales.

«Eviter une déshumanisation»

Pour remédier à tous ces problèmes, la section du travail du Cese fait 22 propositions. La première retiendra particulièrement l'attention de Xavier Bertrand, qui pourrait venir au Conseil le 15 juin. En effet, le ministre du Travail a évoqué le fait que le suivi régulier des chômeurs «puisse se faire par téléphone ou Internet» afin de dégager du temps. Or, le projet d'avis enjoint de veiller à ce que «le nécessaire développement des services en ligne ne se fasse pas au détriment de l'accueil physique afin d'éviter une déshumanisation des services». C'est l'une de ses sept recommandations pour améliorer la qualité du service.

Sept autres sont centrées sur les dépenses de formation et d'accompagnement, dont le fait de «sanctuariser» leurs crédits. Les huit dernières concernent l'organisation et la gouvernance de Pôle Emploi. Ce sujet sera un point sensible de la négociation entre le gouvernement et les partenaires sociaux sur la convention tripartite Etat-Unedic-Pôle emploi pour 2012 à 2015. C'est aussi celui qui a le plus fait débat à la section du travail du Cese. Dans le texte initial, il était exigé un tripartisme réel Etat-patronat-syndicats au conseil d'administration de l'opérateur public. Le texte voté est moins précis, évoquant la nécessité de réfléchir à un autre mode de gouvernance, l'actuel laissant une marge de manoeuvre trop grande à l'Etat.

(Source : Les Echos)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 07 Juin 2011 12:04 )  

Commentaires 

 
# dessain wilfrid 2011-06-04 16:35 comment devenir sdf grace a pole emploi ,1 tu est en hotel meuble ,2 tu perd ton boulot, 3 tu t inscrit a pole emploi 4 ils te radient pour non presentation a des entretien ke l on ta jamais donner pendant 2 mois , 5 tu fait les reclamation comme on te l indique et tu attend!au bout de 2mois toujours pas de reponse de leur part donc a la rue merci pole emploi de vincennes de tout faire pour pas reconnaitre vos erreurs Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...