Actu Chômage

samedi
25 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil

Hervé Gaymard, le retour ?

Envoyer Imprimer
Le scandaleux ex-ministre de l'économie Hervé Gaymard a été reçu hier en fin de matinée à Matignon par un conseiller de Dominique de Villepin, alors que la presse s'est fait l'écho ces jours-ci d'un retour sur le devant de la scène politique de l'éphémère patron de Bercy.

Devenu ministre des Finances en novembre 2004, M. Gaymard avait été contraint de démissionner le 25 février 2005 après des révélations sur le loyer de son logement de fonction de 600 m2 et sur son patrimoine. Il a remboursé en septembre à l'Etat 58.894 € correspondant aux frais d'aménagement de ce duplex parisien qu'il avait joyeusement investi avec sa femme Clara et leurs 8 enfants.

Selon Le Monde de ce matin, Hervé Gaymard pourrait se voir confier la présidence ("non rémunérée" ?) du Haut Conseil de la coopération internationale, organisme dépendant de Matignon et chargé de "sensibiliser l'opinion à la coopération". Il conserve deux mandats locaux (conseiller général de Savoie et conseiller régional de Rhône-Alpes) et la présidence du syndicat mixte Tarentaise-Vanoise. Et dans son édition de lundi, Le Parisien a affirmé que M. Gaymard multipliait les visites dans sa circonscription savoyarde avec pour objectif la reconquête de son siège de député aux législatives de 2007 : "Pas une seconde je n'ai imaginé baisser les bras et quitter la vie publique pour le privé. Dans les deux ans qui viennent, je vais bouffer du terrain, me battre comme un lion", a-t-il déclaré au quotidien en se disant "zen" et en estimant que "s'il y a eu des négligences" sur l'affaire de son logement de fonction, il n'a "rien à (se) reprocher sur le fond"...

Après trois mois de repos, tranquilles pépères, Jean-Pierre Raffarin a retrouvé son siège de sénateur de la Vienne et François Fillon son siège de sénateur de la Sarthe (lire notre article du 19/09 : Sécurité de l'emploi pour Raffarin et Fillon). Dimanche 2 octobre, Patrick Devedjian, ex-ministre délégué à l'Industrie, et Marie-Anne Montchamp, ex-secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, ont également retrouvé leurs sièges de députés UMP : le premier a été réélu dans les Hauts-de-Seine avec 54% des suffrages sur 54% d'abstention. La seconde a été réélue dans le Val-de-Marne avec 60% des suffrages sur 76% d'abstention. Avec le come-back du Sieur Gaymard, je vous laisse méditer sur la légitimité de cette monarchie qui nous gouverne.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 12 Octobre 2005 15:08 )  

Commentaires 

 
0 # michael 2005-10-12 14:15

ON VEUT DES EMPLOIS FICTIFS
ET DES LOGEMENTS DE FONCTION !!!
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

Soutenir Actuchomage